Rendre un culte

Rendre un culte

          Voilà en quelques mots, il me semble, une définition bien complète de ce qu'est rendre un culte à Dieu.

                                                  Montrer notre reconnaissance :

          Jésus nous a aimé le premier et nous a tout donné. Il nous a changé en touchant notre cœur. Il s'est fait connaître à nous. Nous recevons de sa part un royaume avec une place et un héritage qui nous sont réservés et que personne ne peut entamer. Dieu nous demande en retour de montrer de la reconnaissance en lui rendant un culte comme ont fait les patriarches avant nous :

Genèse 12:7   « L'Eternel apparut à Abram, et dit : "Je donnerai ce pays à ta postérité". Et Abram bâtit là un autel à l'Éternel, qui lui était apparu. »

                                                  Lui être agréable :

          Nous devons chercher à donner à Dieu un culte qui lui plaise. Nous devons rechercher les choses agréables à Dieu. Pour cela il nous faudra de la recherche et une disposition de cœur attentive.

Psaumes 69:31   « Je célèbrerai le nom de Dieu par des cantiques, je l'exalterai par des louanges. Cela est agréable à l'Eternel, plus qu'un taureau avec des cornes et des sabots. »

Psaumes 50:23   « Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie. Et à celui qui veille sur sa voie je ferai voir le salut de Dieu. »

          Ce qui plaît à Dieu c'est l'offrande, le sacrifice volontaire de nous-même avant tout ce que nous pouvons dire, donner, produire. La louange est ainsi l'émanation de ce sacrifice, la fumée de l'holocauste consumé par le feu.

1 Pierre 2:5   « Et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des sacrifices spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. »

                                                  Avec piété :

          Le Seigneur réclame un élan du cœur, un don de l'être tout entier, au lieu d'une religion formaliste accomplissant mécaniquement les sacrifices ordonnés par la Loi. La marque de l'apostasie est de « garder l'apparence de la piété, mais de renier ce qui en fait la force". » 2 Timothée 3:5

Esaie 29:13   « Le Seigneur dit, quand ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres ; mais son cœur est éloigné de moi, et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un précepte de tradition humaine. »

          Rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable c'est le faire avec profondeur, vérité et recherche. C'est cette vie là qui dérange les ennemis :

2 Timothée 3:12   « Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. »

                                                  Avec crainte :

          La joie, la spontanéité, la liberté et bien d'autres bonnes choses encore doivent faire partie de notre culte. Nous pouvons rendre un culte à Dieu d'une manière joyeuse par des chants, des cris, avec les instruments de musique et avec des danses mais n'oublions jamais avec la crainte respectueuse de Dieu. Uzza en a fait les frais. Dieu n'a pas condamné le fait que David et le peuple se réjouissaient mais le fait que l'on n'ait pas respecté les ordres de Dieu et que l'on ait agi d'une manière légère. Uzza n'a pas connu ses limites. Il n'a pas craint de mettre la main sur l'arche. Il a essayé de "manipuler" le symbole de la présence de Dieu (1 Chroniques 13:5-14).

          Il y a des domaines qui appartiennent à l'Esprit de Dieu et nous ne devons pas y mettre la main de l'homme en essayant de manipuler la présence de Dieu et les gens. La liberté et la joie dans l'adoration à Dieu doivent d'autant plus nous faire prendre conscience de son rang et du nôtre. D'ailleurs "adorer" signifie en hébreu comme en grec : s'incliner, se prosterner devant un être supérieur, se jeter face contre terre.

          Et le mot employé ici pour "crainte" signifie : prudence, circonspection, discrétion, révérence, se tenir dans le bien.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire