Suivre les directions de Dieu. 7/8 - (message)

Suivre les directions de Dieu. 7/8 - (message)

« Vous suivrez entièrement la voie que l’Eternel, votre Dieu, vous a prescrite, afin que vous viviez et que vous soyez heureux... »

Deut. 5 :33

CE QUE DIEU PROMET SI NOUS LUI OBEISSONS

« Dieu bénit ceux qui Lui obéissent. »

« Dieu sauve ceux qui Lui obéissent. »

« L’œil de l’Eternel est sur ceux qui Le craignent. »

« L’Eternel prend soin de ceux qui Lui obéissent. »

« Tu aides tous ceux qui T’obéissent. »

« Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevrons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. »

« Obéissez toujours à l’Eternel et vous serez heureux.. »

«  Celui qui garde les commandements garde son âme. »

« Ceux qui cherchent l’Eternel ne manquent d’aucun bien. »

« Rien ne manque à ceux qui Le craignent. »

 

Vous allez…

« …vivre dans la vraie liberté. »

« …être plus sage que les vieillards. »

« …habiter en sécurité. »

« …avoir du succès dans vos entreprises, et réussir. »

« …être considéré comme grand dans le royaume des cieux. »

« …en être récompensé. »

AUTRES PROMESSES

Prov.19 :23, Prov. 10 :27, Ps.25 :14, PS. 128:1, Ps. 106:3, Luc 11:28, Ps. 111:10, Jean 15:7

 

COMMENT RECEVOIR LES PROMESSES DE DIEU

1. OBEIR A DIEU_______________________________

« Je me suis empressé, je n’ai pas différé d’obéir à ta Loi. » Ps. 119 :60 ( Semeur)

 

2. OBEIR A DIEU________________________________

« Tu as prescrit Tes ordonnances pour qu’on les observe avec soin. » Ps. 119 :4

« …Si tu juges la Loi, tu n’es plus celui qui lui obéit, tu t’en fait le juge. » Jacques 4 :11

« Mets ta confiance en l’Eternel de tout ton cœur, et ne te repose pas sur ta propre Prov.3 :5 ( Semeur)

intelligence. »

 

3. OBEIR A DIEU ________________________________

« Servez l’Eternel avec joie. » Ps. 100 :2

« Je trouve un grand plaisir dans ce que tu prescris. » Ps 119 :16

« Je ferai mes délices de tes commandements… » Ps.119 :47 ( Semeur)

« Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. » 1 Jean 5 :3

 

4. OBEIR A DIEU ______________________________

« J’ai pris la décision d’obéir à tes lois constamment, pour toujours. » Ps. 119 :112

« O Eternel, enseigne-moi le chemin de tes ordonnances, et je le suivrai jusqu’au bout. »

Ps.119 :33

« Nous devons être sûrs d’obéir à la vérité que nous avons déjà apprise. » Phil. 3 :16 ( trad. litt.)

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » Matt. 7 :21

 

SUIVRE LES DIRECTIONS DE DIEU

50 Jours de Foi

7ème Partie de 8 Sermons

Rick Warren

18-19 novembre 2000

 

Quelle scène dans ce monde plein d’égoïsme que de voir des gens apprendre à être généreux.

Il y a trois mille ans, la plus grande offrande jamais offerte l’a été pour la construction du temple en Israël. Après que le peuple ait donné en sacrifice de quoi édifier une maison pour Dieu, David a prié ainsi. 1 Chroniques « Béni sois-tu, d’éternité  en éternité, Eternel, Dieu de notre père Israël ! A toi, Eternel, la grandeur, la force, et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient ; à toi, Eternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout !C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domine sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir d’agrandir et d’affermir toutes choses. Maintenant, ô notre Dieu, nous te louons, et nous célébrons ton nom glorieux.. Car qui suis-je et qui est mon peuple, que nous puissions te faire volontairement ces offrandes ? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t’offrons…Eternel, notre Dieu, c’est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom, et c’est à toi que tout appartient. »

C’est notre tour en tant qu’adultes de t’offrir nos présents et notre engagement cette prochaine année. En donnant, je veux que vous le fassiez comme un acte d’adoration. Je désire que vous réfléchissiez sur tout ce que Dieu vous a déjà donné, comme le dit ce cantique : « Oh ce que Tu m’as donné ». Parce que Dieu a été bon envers vous. Si Dieu n’avait rien fait d’autre pour vous, vous Lui êtes quand même redevable du reste de votre vie. Donnons notre offrande.

Nous sommes dans cette série de « 50 Jours de Foi. » Un jour, un officier romain vint à Jésus et dit : « J’ai un serviteur qui est très malade. En fait, il est paralysé et il est souffrant dans son lit. «  Jésus répondit : « Je vais aller dans ta maison et je vais le guérir. » Le centurion romain dit : « O Seigneur, Tu ne dois pas faire cela. Je comprends l’autorité et je ne suis pas digne que Tu viennes dans ma maison. Mais je sais ce qu’est l’obéissance et l’autorité. Je suis un officier dans l’armée. Je donne des ordres à mes soldats et ils obéissent immédiatement. Je commande mes serviteurs et ils m’obéissent immédiatement. Ils font tout ce que je leur commande. Alors je comprends l’autorité et l’obéissance. Tu n’as pas besoin de venir dans ma maison, Jésus. Si Tu dis juste un mot ici même, je suis sûr qu’il sera guéri immédiatement. » Jésus regarda cet homme et dit : « Voici la plus grande foi que j’ai jamais vue en Israël. »

La plus grande foi. Pourquoi ? Parce que la foi et l’obéissance sont liées. Quand vous faites confiance à quelqu’un, vous faites ce qu’il dit. Quand vous ne faites pas ce que quelqu’un vous demande, cela veut dire que vous ne lui faites pas confiance. Dieu a lié la foi et l’obéissance afin que toutes les promesses de Dieu soient conditionnées par le fait de suivre les directions qu’Il vous a données.

Remarquez ce que dit Deutéronome 5 :33. « Vous ferez avec soin ce que l’Eternel, votre Dieu, vous a ordonné…afin que vous viviez et que vous soyez heureux. » Dieu a fait d’incroyables promesses dans Sa Parole à propos de l’obéissance. Et Il est très, très précis. En fait, il y tant de promesses liées à l’obéissance dans la Parole de Dieu que je ne pourrais pas en faire toute la liste. J’en ai juste sélectionné quelques-unes. Remarquez ce que Dieu promet si nous Lui obéissons.

Dieu bénit ceux qui Lui obéissent.

Dieu sauve ceux qui Lui obéissent.

Dieu veille sur ceux qui Lui obéissent.

Dieu prend soin de ceux qui Lui obéissent.

Vous serez aidés – Dieu aide ceux qui Lui obéissent.

Il nous donne ce que nous Lui demandons parce que nous obéissons à Ses

commandements.

La Bible dit que si vous suivez les directions de Dieu, vous serez heureux. Vous vivrez plus longtemps. Vous ne manquerez de rien et vous aurez tout ce dont vous aurez besoin. La Bible dit que si vous obéissez et si vous suivez les instructions de Dieu, vous vivrez en parfaite liberté. Vous aurez une plus grande sagesse. Vous habiterez en sécurité et en paix. Il promet que vous serez prospère et que vous aurez du succès. Vous serez grand dans le royaume des cieux. Vous serez récompensé pour l’éternité.

Juste pour le cas où cela ne serait pas suffisant, voici quelques références à méditer. L’obéissance est le prémisse derrière toutes les promesses. Dieu nous donne Ses promesses par grâce. Mais nous jouissons de Ses promesses quand nous suivons la direction, les instructions.

En se basant sur toutes ces promesses aussi incroyables soient-elles, pouvons-nous dire que Dieu est un menteur ? Non. Dieu dit : « Je ferai toutes ces choses dans votre vie si vous suivez Mes directions. C’est un manuel pour la vie. »

En se basant là-dessus, laissez-moi vous poser quelques questions très précises.

Pensez-vous que suivre les directions de Dieu, pensez-vous qu’obéir à Dieu est une bonne idée ou une mauvaise idée ? Une bonne idée.

Pensez-vous que c’est sage ou stupide de désobéir à quelque chose que Dieu vous a dit de faire ? C’est stupide. C’est idiot !

Quand je ne comprends pas quelque chose que Dieu me dit de faire, quand je ne comprends pas un commandement, est-ce que ce sera plus bénéfique si je le fais quand même ou si je fais ce qui me semble le mieux ? Faites-le quand même !

Dieu nous donne souvent des règles et des commandements dans Sa Parole – et ce ne sont pas des suggestions ; ce sont des commandements – mais Il n’explique pas pourquoi. Il veut que vous les suiviez par la foi. En quelques sortes, cela semble injuste. Ils paraissent n’être là que pour vous crisper, que Dieu est comme un « tueur de joie », qu’Il vous limite. Par exemple, la Bible est très claire : pas de sexe en dehors du mariage. Elle est très claire sur ce sujet : pas du tout. Le sexe est réservé aux maris et femmes dans le mariage. La Bible dit que quand quelqu’un vous blesse, vous devez lui pardonner. La Bible dit que vous devez prendre les dix premiers pour cent de vos revenus et de les donner pour la dîme pour Dieu. La Bible dit que lorsque quelqu’un vous fait du mal, vous devez lui faire du bien.

Un bon nombre de ces commandements n’ont aucun sens à vue humaine. Mais Dieu dit de les respecter. C’est une question de confiance. Alors la grosse question est : « Serais-je béni si j’obéis à ce que Dieu dit de faire même quand je ne comprends pas pourquoi ou si j’établis mon propre jeu de règles parce que j’en sais plus que Dieu ? » Il n’y a pas de question à se poser sur ce point.

L’obéissance est une démonstration de foi. L’obéissance ouvre la serrure de toutes les bénédictions de Dieu dans notre vie. Dieu promet de vous récompenser si vous suivez simplement Ses directions.

En tant que votre pasteur, je ne veux pas que vous manquiez une seule de ces promesses. Je ne veux pas que vous passiez à côté du fait que Dieu va vous bénir et vous sauver et veiller sur vous et prendre soin de vous et vous aider et que vous serez heureux et que vous vivrez plus longtemps et que vous ne manquerez de rien et que vous aurez tout ce dont vous avez besoin et que vous vivrez en parfaite liberté. Et Dieu vous rendra prospère et vous donnera du succès, vous serez grand dans le royaume des cieux et vous serez récompensé. Je ne veux pas que vous manquiez cela. Alors aujourd’hui, je veux que nous voyons comment recevoir ces promesses de Dieu. Ce que vous devez faire pour vous approprier toutes ces choses dans votre vie. La Bible est très claire. Vous devez faire quatre choses.

Comment recevoir les promesses de Dieu.

Quand vous savez ce que Dieu veut que vous fassiez, quand vous connaissez la volonté de Dieu à votre égard, vous devez faire quatre choses.

1. Obéir à Dieu immédiatement.

Ne remettez pas. N’attendez pas. Ne le mettez pas de côté. Ne cherchez pas des excuses. Ne traînez pas les pieds. Faites-le simplement. Faites-le maintenant. Ne le faites pas plus tard. Faites-le maintenant.

Psaume 119 :32 « Je veux courir sur le chemin de tes commandements. » S’il y avait un seul instant dans votre vie où il faut vraiment vous hâter, c’est quand Dieu vous dit de faire quelque chose. Ne reportez pas cela. Dépêchez-vous. Vous obéissez à Dieu immédiatement que vous vous sentiez de le faire ou non. Que vous le compreniez ou non. Faites-le simplement immédiatement.

Vous n’avez pas à comprendre quelque chose pour en retirer du bénéfice. Je ne comprends pas comment les gros avions volent dans le ciel mais je les utilise tout le temps. Je ne comprends pas comment les ordinateurs travaillent mais j’apprécie vraiment les e-mails. Je ne comprends pas la combustion interne mais je conduis des voitures depuis des années. Je n’ai pas à comprendre quelque chose pour en jouir, pour en retirer du bénéfice. Et vous n’avez pas à comprendre les commandements de Dieu pour leur obéir et en retirer du bénéfice.

Chaque parent sait que lorsque vous dites quelque chose à un enfant, il dit parfois : « Pourquoi dois-je le faire ? » Et vous répondez : « Parce que je l’ai dit. » Derrière ces six mots, vous dites en fait : « Parce que ton cerveau de la taille d’un petit pois n’est pas assez grand pour le comprendre et un jour, tu comprendras la vraie réalité, mais pour le moment, fais-moi confiance. J’en sais plus que toi. Je fais cela pour ton bien alors fais-le. » Tout cela est derrière : « Parce que je l’ai dit. »

Et Dieu vous dit parfois de faire quelque chose et vous dites : « Pourquoi ? » Et Il dit : « Parce que je l’ai dit. Parce que j’en sais plus que toi. Je ne te dois aucune explication. Un jour, tu comprendras. Mais pour le moment, fais-le. » C’est assez audacieux d’interroger le créateur de l’univers : « Es-Tu sûr, Seigneur ? » Vous dites : « Et si je n’ai pas une bonne attitude ? » Obéissez quand même. « Vous me dites d’obéir à Dieu avec une mauvaise attitude ? » Absolument. C’est mieux que de désobéir.

Vous, les parents, si vous dites : « Les enfants, je veux que vous rangiez votre chambre mais vous n’avez pas à le faire avant d’avoir une attitude enjouée. » Ils ne vont jamais le faire. Vous le faites malgré tout.

Adultes, je vous ai dit de le faire à chaque instant. « Je n’ai pas vraiment envie de pardonner et de me réconcilier avec mon conjoint. » Ou « Je n’ai pas vraiment envie de me débarrasser de cette affaire que je sais mauvaise. » Alors quoi ? Qui se soucie de ce que vous pensez ? Vous faites la bonne chose de toute manière. Seules les personnes immatures agissent selon leurs sentiments. Les personnes matures font ce qui est le mieux en dépit de ce qu’elles ressentent. Vous êtes très immatures émotionnellement si vous vivez selon vos sentiments.

Que faites-vous ? Vous faites la bonne chose. Vous obéissez à Dieu immédiatement en dépit de ce que vous ressentez. Puis après avoir obéi , vous pouvez travailler sur votre attitude désolée. Cela viendra plus tard. Les sentiments viennent plus tard. Vous faites la bonne chose parce que vous savez que c’est ce qu’il y a de mieux à faire, et vos sentiments s’en accommoderont.

Voici un principe : dans la Bible, chaque fois que Dieu donne un commandement avec une date précise (comme «  Le premier jour de la semaine, faites ceci… ») Il veut dire de le faire maintenant. Par exemple, quand Kay appelle la famille Warren pour qu’elle vienne dîner, elle dit : « Venez dîner à 18 :00. », elle veut bien dire 18 :00. Si elle dit : «  Venez dîner », elle veut dire maintenant. Pas dans dix minutes ! Cela signifie maintenant. Vous obéissez immédiatement.

Les enfants sont nés en sachant déjà comment jouer au jeu de l’obéissance retardée. Ils jouent à leurs jeux ou regardent une vidéo. Quand vous dites : « Venez dîner », le premier jeu auquel ils jouent est : jouons au sourd. « Je ne t’ai pas entendu. Je n’ai pas entendu que tu appelais. »

Nous faisons toujours cela avec Dieu. «  Je ne peux pas t’entendre, Dieu. » Il parle fort et clairement. Mais je n’écoute pas. Vous essayez de prétendre que vous êtes sourd quand vous savez que Dieu vous parle. Vous savez qu’Il vous parle, comme Il le fait en ce moment-même.

Le deuxième jeu que nous jouons est celui de « Imaginer que maman parle à quelqu’un d’autre. » «  Oh, tu voulais dire que je devais venir dîner ? » Qui pensez-vous que j’ai rencontré ? La petite fée dans le coin ?

Nous agissons ainsi avec Dieu. « Ce verset-là dans la Bible n’est sûrement pas pour moi et mes circonstances. Non, il devait s’appliquer à quelqu’un d’autre, des années plus tôt. Tu n’est certainement pas en train de me parler, n’est-ce pas ? » Et cela pour retarder l’obéissance.

Quand vous retardez l’obéissance, cela veut dire que vous mettez Dieu en question. « Sais-Tu vraiment ce qui est le mieux, Seigneur ? Je sais que Tu as dis cela dans la Bible, mais sais-Tu vraiment ce qui est le mieux ? Et as-Tu vraiment ce qui est le mieux pour moi en tête ? Tu ne voulais certainement pas me viser quand Tu as dit cela ? »

J’ai découvert que beaucoup d’adultes utilisent les conseils pour retarder l’obéissance. Ils savent ce qu’ils doivent faire, mais ils ne veulent pas le faire. Alors, ils essaient sans cesse d’être conseillés, pensant : « Si je continue à en parler, je n’aurais pas à faire ce que je sais être la meilleure chose à faire. » Confesser, se repentir, pardonner, être pardonné, et ainsi de suite. Vous demandez à quelqu’un : « Depuis combien de temps te fais-tu conseiller ? » Quatre vingt dix ans. J’aurais pu t’ en épargner quatre vingt dix-huit, si tu avais simplement fait la bonne chose la première année. Tu utilises cela pour retarder ce que tu sais être la meilleure chose à faire.

Question : Que se passerait-il si Dieu répondait à vos besoins avec le même empressement que vous mettez à Lui obéir ? Quand nous sommes dans les problèmes, nous désirons l’aide immédiate de Dieu. « Dieu, j’ai besoin de Ton aide maintenant ! J’en ai besoin rapidement ! » Et Dieu dirait : « Je vais y penser. Je vais m’en occuper un de ces jours. Mais pour le moment, je suis un peu occupé. J’ai l’intention de t’aider mais dans quelques temps. »

Si vous voulez les bénédictions de Dieu, toutes celles dont je viens de parler, si vous les voulez dans votre vie, vous devez obéir à Dieu immédiatement. Quand Il vous dit de faire quelque chose, suivez les instructions. Retarder l’obéissance, c’est de la désobéissance.

Si vous voulez toutes les bénédictions de Dieu dans votre vie, vous devez aussi…

 

2. Lui obéir complètement.

Pas seulement instantanément ou immédiatement, mais aussi complètement. Ne dites pas : « Je vais faire ceci mais pas cela…J’aime ce commandement mais je n’aime pas celui-là…Je vais suivre celui-ci mais je ne vais pas suivre celui-là. » Vous ne devez pas être obéissant de façon partielle, mais au contraire totalement. Psaume 119 dit : « Tu as prescrit Tes ordonnances pour qu’on les observe avec soin. » Pour pouvoir agir ainsi, c’est-à-dire, obéir à Dieu complètement, vous devez comprendre deux vérités très importantes.

1. Les critères de Dieu sur le bien et le mal n’ont jamais changés. Jamais. Et ils ne le feront jamais. Si quelque chose était mal, il y a 6000 ans, elle est toujours mal aujourd’hui. Si c’était bien il y a 10 000 ans, c’est toujours bien aujourd’hui. Le mensonge était mal dans les Dix Commandements. C’est toujours mal aujourd’hui. La vérité ne change jamais. Les cultures changent, l’opinion publique change. Beaucoup de choses changent, mais la vérité ne change pas. Elle est éternelle. Et ce qui est bien est bien et ce qui est mal est mal. Peu importe ce qu’en pense l’opinion publique.

2. Dieu a une plus grande perspective que vous. Il voit des choses que vous ne pouvez pas voir. Si vous essayiez de voir à la manière de Dieu, ce serait comme une fourmi essayant de voir selon votre perspective. Cela ne va pas marcher. Vous n’êtes pas capable de tout voir comme Dieu voit tout. Vous devez Lui faire confiance. « Votre travail ne consiste pas à décider si la loi de Dieu est bien ou mal, mais à lui obéir. »

La plus ancienne tentation n’est pas la luxure, ni le mensonge, ni la gourmandise. La plus ancienne tentation est celle de mettre en doute la Parole de Dieu. Quand Satan vint à Eve dans le Jardin de Cieux, sa première tentation fut : « Est-ce que Dieu a réellement dit que vous ne devriez pas manger des fruits de cet arbre ? Vous pouvez manger de tout dans le Jardin des Cieux mais vous ne devez pas manger des fruits de cet arbre. Est-ce que Dieu a réellement dit cela ? »

Chaque fois que vous êtes tenté, il utilise toujours cette même phrase dans votre conscience : « Je sais que la Bible dit de ne pas faire cela. Mais est-ce que Dieu a réellement dit… Est-ce réellement pour moi ? Je sais que la Bible dit que je suis supposé faire ‘cela’ mais vraiment, est-ce que cela s’applique au 21ème siècle ? » « Est-ce que Dieu a réellement… ? », c’est mettre en doute la parole de Dieu. Ne laissez pas Satan vous troubler de cette manière.

Combien d’entre vous êtes des personnes pointilleuses ? Vous aimez gérer les détails. Je ne suis pas le moins du monde pointilleux. Vous êtes en train d’observer un Spécimen de Désordre et Manque d’Attention. Je ne suis pas une personne pointilleuse dans tous les sens du terme.

Mais Dieu l’est. Dieu est pointilleux. Dieu prend soin de toutes les petites choses de la vie. Dieu prend soin des détails. Vous avez sûrement, pendant votre temps libre, mené une étude exhaustive du livre du Lévitique . Dieu prend soin des détails. Avez-vous observé la nature ? Cueillez une fleur et regardez la complexité de cette fleur. Dieu prend soin des détails. La Bible dit que Dieu compte chaque cheveu de votre tête. Dieu prend soin des détails.

Parce que Dieu est un Dieu pointilleux, Il est infiniment intéressé par chaque détail de votre vie. Il est infiniment intéressé par le fait que lorsque vous Lui obéissez, vous ne faites pas que de Lui obéir, mais par le pourquoi et le comment vous Lui obéissez. Le faites-vous de la bonne manière et pour les bonnes raisons ?

Exemple : Imaginez que ma femme, Kay, dise : « Rick, je veux que tu déplaces le grand lit de Joshua de l’étage au rez-de-chaussée. Mais attends que Matthew rentre de l’école pour qu’il puisse t’aider dans les escaliers. » Et moi, je pense que je peux le faire seul. Je sui macho et je ne veux pas attendre. Alors je prends le sommier, le matelas et le bois de lit et je commence à les descendre dans les escaliers. Mais parce que je ne peux pas tout faire seul, je commence à érafler les murs, écailler les peintures, faire des trous dans le plâtre et faire tomber plusieurs tableaux du mur. J’arrive au bas des escaliers et elle est en colère. Je ne dis pas que c’est une histoire vraie… mais dans cette situation hypothétique, je dirais : « Quel est le problème ? J’ai fait ce que tu m’as demandé. Je l’ai descendu par les escaliers. » Et elle répondrait : «  Oui, mais tu ne l’as pas fait de la manière dont je t’avais demandé. »

Laissez-moi vous dire ce qu’est l’amour… L’amour, c’est quand vous dites : « Je vais le faire de la manière que tu désires. » C’est çà, l’amour. Je vais le faire de la manière que tu désires parce que je t’aime. Et la foi, c’est : « JE vais le faire de la manière que tu désires parce que j’ai confiance que tu connais la meilleure manière de le faire. » Quand vous aimez Dieu et quand vous faites confiance à Dieu, vous dites : « Dieu, je ne vais pas seulement T’obéir, je vais T’obéir de la manière que Tu désires, au moment que Tu désires, pour la raison que Tu désires. Je vais le faire à Ta manière parce que je T’aime et que je Te fais confiance. »

La foi, c’est faire confiance à Dieu dans les moindres détails de la vie. Proverbes 3 :5 : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ton intelligence. »

Un jour, un homme malade appelé Naaman avait la lèpre. Il alla voir Elisée et dit : « Je suis un homme très célèbre mais j’ai la lèpre. Que dois-je faire ? » Et Elisée lui répondit : « Je vais te dire quoi faire. Démontre ta foi ? Dieu veut que tu ailles te plonger sept fois dans le Jourdain. » Naaman dit : « Tu dois plaisanter. C’est humiliant. » Elisée dit : « Oui, c’est s’humilier devant Dieu. » Finalement, il céda et fut guéri de sa lèpre. Y avait-il un pouvoir spécial dans l’eau ? Absolument pas. C’est parce qu’il a obéi à Dieu. Il avait de la foi. Et il a obéi à Dieu complètement.

Jésus dit : « Si tu me fais confiance dans les moindres détails de ta vie, si tu es fidèle dans les petites choses, cela veut dire que tu me fais confiance et je te récompenserais en t’accordant de plus grandes choses dans le ciel. » L’obéissance incomplète, l’obéissance partielle, ce n’est pas simplement de la désobéissance. C’est un manque de confiance. 

Cette semaine, j’ai reçu cette lettre par fax. « Cher pasteur Rick, en 1990, j’ai ouvert un magasin de vidéo en deuxième travail. J’ai décidé de proposer de vidéos pour adultes étant donné que cela représentait 30% des revenus. Mais, il y a environ deux ans, j’ai commencé à venir à Saddleback. Un jour, j’ai dit à ma femme : « Comment puis-je demander à Dieu de m’aider dans mon commerce si je ne fais pas ce qu’Il veut. Je dois me débarrasser de ces vidéos pour adultes. » Mon associé dit : « Es-tu fou ? Nous dépendons de ce revenu. » Mais je savais que nous ne pouvions pas nous attendre aux bénédictions de Dieu, à moins que je Lui obéisse. Alors nous nous en sommes débarrassé – de toutes. Le premier week-end sans vidéos pour adultes, quelque chose d’étrange est arrivé. J’étais envahi par les nouveaux clients. Et je ne savais pas pourquoi. Puis, j’ai appris que vous, Pasteur Rick, avez dit à tout le monde de venir louer une vidéo juste pour soutenir notre décision. Et ils sont venus. J’ai du appeler tous mes employés pour satisfaire la foule. Depuis, j’ai fermé ce magasin mais je n’ai pas oublié cette leçon sur l’obéissance à Dieu, même si cela n’a aucun sens. Ma vie a changé et je me suis engagé à faire ce que Dieu voulait. J’ai été baptisé et je suis devenu un membre de l’église. Mon associé fit de même. Après avoir fermé ce magasin, j’avais toujours mon emploi d’éboueur que j’exerçais depuis dix-huit ans. Mais notre compagnie a été rachetée et je fus licencié. Ce fut dévastateur. Un avocat me donna de nombreuses raisons de poursuivre ma compagnie en justice mais, à nouveau, je savais que je devais obéir à Dieu et ne pas rechercher à me venger. C’était un autre test. C’était aussi un témoignage pour ceux qui virent comment je répondis. Quelques mois plus tard, un proche me suggéra de lancer ma propre société de ramassage de détritus et il voulait investir dans cette société. Je le fis et elle commença à grandir comme un feu de forêt. Puis, un jour, il eut brusquement besoin de son argent. Alors il vendit la compagnie, sans m’en aviser, à mon ancien employeur, celui qui m’avait licencié. Je ne pouvais pas le croire ! Mon entreprise avait disparu et l’injure ajoutée au dommage, elle a été vendue à ceux qui m’avait trahi. A nouveau, je devais me mettre en retrait et réfléchir à la raison qui avait poussé Dieu à permettre cela et comment Il voulait que je réponde. Cela n’avait aucun sens au début mais Dieu avait un plan. Cela s’est terminé avec la compagnie qui refusait de payer mes indemnités de licenciement, devant me payer bien plus pour le rachat de ma société. Quand vous faites ce qui est bien, et que vous faites confiance à Dieu, Il prend soin de vous. »

Obéissez à Dieu immédiatement et complètement.

3. Vous devez obéir à Dieu d’un cœur joyeux.

Psaume 100 :2 : « Servez l’Eternel avec joie. » Psaume 119 :16 : « Je fais mes délices de tes prescriptions. » Psaume 119 :47 : « Je fais mes délices de tes commandements. » Comment peut-on éprouver de la joie à faire ce que Dieu nous commande ? En suivant les instructions, en obéissant à Ses commandements. Pourquoi en éprouve-t-on de la joie ? Trois raisons.

1. Parce que j’aurai moins de problèmes. Si je suis le manuel d’instruction pour la vie que Dieu le Créateur a laissé, cela va procurer bien plus de bénéfices et bien moins de problèmes dans ma vie. Quand vous assemblez un vélo, est-ce que cela sert de suivre les instructions ? Oui. Alors, vous aurez moins de problèmes dans la vie, cela en procure de la joie.

2. Je sais que je vais être récompensé dans les cieux et je peux voir toues ces promesses que Dieu a faites.

3. Cela en procure de la joie parce que j’aime Dieu. Je sais ce qu’Il a fait pour moi alors je L’aime et je veux Lui obéir. « Aimer Dieu signifie faire ce qu’Il nous demande de faire. » Dans le mariage, plus vous vivez ensemble, plus vous savez ce qui offense ou attriste votre partenaire – votre mari ou votre épouse. Vous ne le savez pas en vous mariant mais plus longtemps vous êtes marié, plus vous savez ce qui offensera cette personne. Comme se moucher à table, ou éructer sur le canapé ou encore laisser la couvercle des toilettes relevé. Vous apprenez ce qui offense votre partenaire. Mais si vous aimez cette personne, plus vous serez mariés, moins vous ferez ces choses parce que vous ne voulez pas l’offenser. Vous l’aimez. Vous en voulez pas l’attrister. Vous l’aimez.

Quand vous marchez avec le Seigneur depuis plusieurs années, vous réalisez de plus en plus ce que Dieu a fait pour vous, combien Il a été bon envers vous, moins vous voudrez L’offenser. Vous aimerez faire les bonnes choses. Vous aimerez suivre Ses commandements. Vous le faites parce que vous aimez Dieu.

Vous savez comment Dieu mesure votre amour ? Non par ce que vous dites. ( « Je T’aime ! Je T’adore ! ») Dieu mesure votre amour par votre obéissance. Par la manière dont vous suivez Ses commandements. Jésus a dit : « Si vous m’aimez, suivez mes commandements. » C’est ainsi que nous prouvons notre amour.

J’ai dit plus tôt, il vaut mieux obéir à Dieu, même avec une mauvaise motivation, que de désobéir. Si vous le faites, vous commencerez à laisser l’amour se développer dans votre vie.

Je voudrais que vous écoutiez l’histoire de Rich :

Rich : J’aimerais vous partager la façon dont Dieu a béni ma vie après que je Lui ait obéi en quittant un travail où je gagnais 150 000 $ par an. Au cours des cinq dernières années, j’ai travaillé comme réalisateur pour le show d’Oprah Winfrey à Chicago. J’ai gagné deux Emmy Awards et j’ai reçu beaucoup d’argent. Mais je travaillais sans arrêt et ma vie personnelle ainsi que ma famille en souffraient. J’ai souvent travaillé 24 jours d’affilée sans interruption. Je préparais des shows sur la manière d’apprécier sa vie et comment avoir une famille heureuse, mais la mienne s’étiolait par négligence. Après mes trois premières années avec Oprah, j’étais fatigué, exténué, las et malheureux. Puis Hollywood m’a proposé un travail en Californie. Quand j’ai signalé au directeur du show d’Oprah que je démissionnai, il me demanda : « Y a-t-il une possibilité pour que vous restiez ? » J’ai répondu : «  Je déteste vivre à Chicago mais si vous vouliez m’accorder une augmentation et me payer les déplacements en avion aller et retour pour la Californie, je continuerais à travailler ici et je resterais. » Je n’avais jamais espéré qu’ils le feraient mais ils le firent. Alors ma famille a déménagé pour Mission Viejo. J’ai passé les deux années suivantes à prendre l’avion pour Chicago et travailler ensuite généralement de 14 à 21 jours consécutivement puis je rentrais en Californie pour une semaine. Cela a créé encore plus de tension dans mon mariage, mes enfants et moi-même. J’étais si désespéré et dépressif qu’un médecin m’a prescrit des antidépresseurs. J’ai commencé à détester tout ce que j’étais devenu. Ma famille avait besoin de moi mais en raison de mes factures et de mes dépenses, je pensais que je ne pouvais pas démissionner.

Pendant ma dépression, avec mon épouse Carol, j’ai décidé d’essayer d’aller à Saddleback. Nous y étions allé une fois environ un an plus tôt. Cette fois, j’étais vraiment décidé à écouter ce que Dieu voulait dire. Mon cœur s’est adouci, et à Pâques cette année, j’ai accepté Jésus dans ma vie. Mais cette nuit-là, j’ai du retourner à Chicago, et de nouveau la corvée du show d’Oprah. Ma femme participait au cours « Un Nouveau Départ » et elle m’envoya une copie de la Bible du nouveau croyant. Dès que je l’ouvris, ma vie a été changée à jamais. J’ai commencé à pleurer pendant des heures. J’étais désolé pour tout le mal que j’avais causé à ma famille. J’ai commencé à lire la Bible tous les jours et à prier au début et à la fin de chaque jour. Une fois que j’ai eu accepté Jésus, c’est devenu pour moi de plus en plus difficile de travailler sur le show d’Oprah pour de nombreuses raisons. Mes priorités avaient changé et je voulais faire ce que Dieu voulait que je fasse. Au cours d’un culte en mai, pasteur Rick expliqua comment le fait de laisser une légitimité spirituelle à notre famille était bien plus important que l’abondance et la célébrité. Il disait qu’un jour, nos trophées seront jetés à la poubelle. Carol et moi-même, nous avons ri très fort car la veille, je venais de gagner mon deuxième Emmy Award. A la fin du culte, je savais ce que Dieu voulait que je fasse. Pour le salut de ma famille et pour ma propre croissance spirituelle, je devais démissionner de mon poste dans le show d’Oprah même si je n’avais pas d’autre poste en vue. C’était une question d’obéissance à Dieu.

Alors que je me trouvais encore à Chicago, Carol rejoignit un petit groupe de Saddleback. Je lui téléphonais après sa réunion de groupe et elle semblait toujours tellement joyeuse, rafraîchie et proche du Seigneur. Je voulais me sentir aussi bien et j’étais un peu envieux, désirant me trouver moi aussi dans un petit groupe. A mon dernier jour de travail à Oprah, j’ai pris le volant de ma voiture pour parcourir les 2200 miles en 50 heures, afin de pouvoir participer à sa prochaine réunion de groupe. Cette nuit-là, après ma première réunion de groupe, avec Carol, nous sommes restés assis à discuter pendant des heures. Nous tenions alors ce que nous appelons un Groupe Minuscule, qui est un groupe de deux personnes discutant de notre réunion de groupe, dans notre lit, chaque semaine après le départ de notre groupe.

Pendant deux ans, j’avais essayé par moi-même de trouver un travail à Los Angeles sans aucun résultat. J’ai commencé à prier sur ce sujet. J’ai juste demandé au Seigneur d’ouvrir quelques portes pour moi. Carole et son petit groupe prièrent pour moi également. Jusqu’à présent, avec Carol, nous n’avions jamais pris une décision entièrement basée sur la prière. Le jour suivant, avant mon dernier jour chez Oprah, j’ai reçu un appel téléphonique me proposant de passer cinq semaines à réaliser la Convention Nationale Démocratique 2000 ici, à Los Angeles. Je me ferai beaucoup d’argent mais le projet prendrait tout mon temps libre de l’été, dont j’avais besoin pour rechercher un travail définitif en Californie. Mais si je n’acceptai pas le projet, je ne savais pas comment nous allions payer nos factures. Alors après moult prières et discussions avec Christ, je savais ce que je devais faire. Ce que Dieu voulait était parfaitement clair pour moi. J’ai appelé les responsables du petit groupe de Carol et j’ai demandé : « Suis-je fou de ne pas accepter cela ? » Chip et Sharon nous donnèrent de bons conseils et nous encouragèrent à écouter ce que Dieu dit et à obéir à ce qu’Il nous demande de faire. J’ai dit non à l’argent. J’ai dit à la CND que je déclinais leur offre et je ne pouvais pas croire que ces mots sortaient de ma bouche. C’était le nouveau moi. Je ne mettais plus l’argent en première place. Le matin suivant, le téléphone sonna et j’ai reçu un appel de CBS me demandant de venir travailler pour la remise des Country Music Awards. Puis, la chaîne Fox me proposa de venir travailler pour eux pendant quelques jours.

Dieu pourvoyait alors que je faisais le pas de la foi. La partie la plus étonnante était que nous n’étions pas inquiets. Nous étions sûrs d’avoir obéi à Dieu, et la paix et la confiance s’associaient à cette connaissance. Avec Carol, nous avons aussi obéi à ce commandement de Jésus d’être baptisé et aujourd’hui, nous sommes plus heureux que nous ne l’avons jamais été depuis des années. Nous vivons pour Jésus Christ et c’est génial. Observer comment Dieu pourvoit pour nous m’a donné la foi pour Lui consacrer de plus en plus ma vie. Nous avons toujours des problèmes et nous manquons d’argent mais notre foi en Dieu est la chose la plus précieuse que nous possédons. Récemment, j’ai reçu un appel du show d’Oprah me demandant de reprendre mon travail. Mais je n’y ai même pas consacré une seule pensée. Je ne peux pas imaginer être séparé de ma famille, de mon petit groupe  et de ma famille de l’église de Saddleback. Ils sont bien plus importants pour moi aujourd’hui. Psaume 119 :6 dit : « Donne-moi le désir d’obéir à Tes lois plutôt que devenir riche. » C’est mon attitude désormais. Quand je n’étais pas croyant, je ne pouvais pas imaginer comment on pouvait désirer être chrétien. Maintenant, je ne peux pas imaginer pourquoi on ne désirerait pas connaître Jésus. Quand Il vous dit de faire quelque chose, c’est toujours pour votre bien et votre intérêt. Alors, si Dieu vous dit de faire quelque chose qui n’a aucun sens, mettez-le à l’épreuve des Ecritures et auprès de chrétiens matures et ensuite faites-le joyeusement avec foi et vous serez réellement bénis.

 

Si vous voulez les bénédictions de Dieu dans votre vie, vous devez Lui obéir immédiatement, complètement, avec joie et…

4. Lui obéir continuellement.

La vie n’est pas un sprint. C’est un marathon. Vous ne devez pas obéir à Dieu de manière sporadique. Cette année oui, pas la prochaine, oui la suivante, non celle d’en suite. C’est toute votre vie. Psaume 119 :112 : « J’ai pris la décision d’obéir à tes lois constamment, pour toujours. » Avez-vous fait ce choix ? Je l’ai fait. J’ai choisi et je suis déterminé à obéir à Dieu jusqu’à ma mort. Et les bénédictions dans ma vie ont été au delà de mes rêves les plus fous parce que je me suis déterminé à obéir à Dieu pour le reste de ma vie.

« Dis-moi seulement ce que je dois faire et je le ferai, Seigneur. Aussi longtemps que je vivrai, je t’obéirai de tout mon cœur. »

« Nous devons nous assurer d’avoir obéi à la vérité que nous avons déjà apprise. »

Dans votre programme, il y a un feuillet « Action ». « 50 Jours de Foi : Mettre ma Foi en Action ». Il serait étonnant que vous puissiez rester assis à écouter tout un message sur l’obéissance, sortir et ne rien faire à ce propos. Or, la Bible dit : « Si la foi n’est pas accompagnée par des actions, elle est morte. »

Ces phrases résument ce dont nous avons parlé pendant les sept dernières semaines.

La première semaine, nous avons dit que la foi, c’est s’attendre au meilleur même lorsque les choses ne semblent pas bonnes.

La deuxième semaine, nous avons dit que la foi, c’est étendre mon imagination, même si je suis plein de doutes. Peut-être devez-vous essayer de voir plus grand.

La troisième semaine, nous avons dit que la foi, c’est prendre l’initiative, même quand j’ai envie de tout remettre à plus tard.

Puis, dans la quatrième semaine, nous avons dit que la foi, c’est prendre des risques, même si j’ai peur. Et avec Kay, nous vous avons donné des exemples à partir des vingt premières années de Saddleback.

Semaine cinq, nous avons dit que la foi, c’est persévérer même si j’ai envie d’abandonner.

La semaine dernière, nous avons dit que la foi, c’est donner ma dîme à Dieu même quand je pense que je ne peux pas me le permettre.

Cette semaine, nous avons dit que la foi, c’est faire tout ce que Dieu me dit de faire même si cela n’a pas de sens.

 

Je veux que vous mettiez cela en action. Choisissez un de ces éléments maintenant – peut-être deux—et notez un moyen d’agir. Que vais-je faire maintenant ? La foi sans l’action est morte. Peu importe quel élément vous allez choisir. Notez-en un pour lequel Dieu vous a parlé et où vous savez qu’Il vous a dit de faire quelque chose. Allez-vous le faire ? ou allez-vous le différer ? Choisissez-en un. Que vais-je faire à partir d’aujourd’hui ? La foi sans les actions est vaine.

Beaucoup d’entre vous m’ont écrit ou m’on demandé ce que votre petit groupe de foi va faire une foi la fin des 50 Jours de Foi. Nos pasteurs ont travaillé sur ce sujet. Nous en sommes sortis avec un plan pour décembre et un plan débutant en janvier. Après les 50 Jours de Foi, si vous voulez continuer, nous avons écrit un curriculum : « Le Plus Grand Cadeau de Dieu : l’Histoire de Noël. » Le plan pour décembre est que les deux premières semaines, vous allez étudier, dans les petits groupes, les leçons sur Noël. Puis, nous allons aussi vous donner cette petite brochure que le pasteur Brad Johnson a écrite : « Lancer Une Fête avec un Dessein. » Et la troisième semaine, nous voulons que vous organisiez une fête de Noël avec votre petit groupe. Et voici les instructions sur ce que vous devez faire pendant cette fête. La quatrième semaine, nous ne voulons pas que votre petit groupe se rencontre. Nous voulons que vous ameniez votre groupe au onzième culte de la Veillée de Noël, à Saddleback. Voici donc… Dieu vous aime et j’ai un plan pour votre mois de décembre !

Puis en janvier, nous allons vous offrir plusieurs options d’études différentes dans votre groupe. L’une d’entre elles est une étude verset par verset du livre de Jacques qui a pour titre « Développer une Foi qui agit. » C’est le meilleur livre à étudier si vous voulez mettre votre foi en action. J’ai achevé douze études bibliques, et cette semaine, j’ai enregistré six messages sur le Livre de Jacques, verset par verset. Comment gérer la tentation, Comment gérer les combats, Comment prendre de sages décisions, Comment intégrer la Bible à votre vie et Comment traiter les autres justement. Le livre de Jacques est un livre très pratique. J’ai enregistré ces messages en audio et vidéo ainsi vous pourrez employer l’une ou l’autre dans votre petit groupe pour la première partie. Puis nous avons les questions à discuter. Nous vous offrirons plusieurs alternatives différentes en janvier.

Ce dont nous avons parlé ce matin est la chose la plus élémentairement fondamentale du Christianisme. Tous ceux qui se proclament chrétiens n’en sont pas forcément un. Tous ceux qui proclament connaître Jésus Christ n’iront pas forcément au ciel. C’est le résultat de l’obéissance. Matthieu 7 :21 : « Tous ceux qui semblent religieux ne sont pas pieux. Ils peuvent m’appeler Seigneur, mais ils n’entreront pas dans le royaume des cieux.  ( C’est Jésus qui parle.) La condition décisive est d’obéir à Mon Père. » ( Ndt : traduction littérale)

 

Prière :

Alors que nous allons clore, laissez-moi vous poser quelques questions. Qu’est-ce que votre obéissance à Dieu révèle de votre foi et de votre amour ? Est-ce que votre obéissance à Dieu est immédiate ou différée ? Est-elle complète ou partielle ? ( «  Dieu ne va pas se soucier de ce petit domaine. Je suis sûr que c’est bien si je fais ainsi. ») Est-elle faite dans la joie ou dans l’appréhension ? Est-elle continuelle ou sporadique ? Qu’est-ce que vous savez être la bonne chose mais que vous avez mis de côté ? Dans quel domaine votre obéissance a-t-elle été incomplète ? Vous le savez mais vous ne l’avez pas fait.

Pourquoi ne faites-vous pas cette prière de tout votre cœur ? «  Père, il y a de nombreux domaines dans ma vie où je sais ce que Tu veux que je fasse. Je ne l’ai simplement pas fait. Et j’en suis désolé. S’il te plait, pardonne-moi pour ma désobéissance. Je réalise maintenant que c’est un manque de foi. Je n’avais pas confiance dans le fait que Tu sais ce qui est le mieux. Je Te demande, Jésus Christ, de me donner la force de suivre Tes directions immédiatement, complètement, joyeusement et continuellement pour le reste de ma vie depuis ce jour. Je vais Te faire confiance pour l’accomplissement de toutes ces promesses dans ma vie. Dans Ton nom, je prie. Amen. »

Les six dernières semaines dans ces 50 Jours de Foi, je vous ai donné de nombreuses vérités sur la foi. Y avez-vous travaillé ? Avez-vous fait quelque chose à ce sujet ? Nous nous leurrons nous-mêmes en pensant : « Si j’entends parler de la foi, si j’en apprends plus sur la foi, si je prends des notes alors je suis en train de grandir. » Non, la Bible dit : « La foi sans les œuvres est morte. » Vous devez agir. C’est agir par la foi qui vous fait grandir. Pas juste écouter et prendre des notes. C’est faire quelque chose à ce sujet. Dis-moi ce que je dois faire et je le ferai – faites-en votre prière. Vous dites : « Pourquoi Dieu ne me dit-Il pas ce que je dois faire ?J’ai prié pour savoir quoi faire dans cette situation. » Je vais vous dire pourquoi Il ne vous a pas répondu. Parce que vous ne faites déjà pas ce qu’Il vous a dit de faire. Dieu ne joue pas quand vous dites : «  Seigneur, dis-moi ce que je dois faire et ensuite je vais décider si je le fais ou non. » Ce n’est pas ainsi que Dieu va vous dire quoi faire. Non, vous devez dire : « Par avance, je Te dis que je vais faire ce que Tu me dis de faire. » C’est la foi. Alors, Il vous le dira. Pourquoi Dieu devrait-Il vous dire quoi faire dans cette circonstance qui vous inquiète quand vous n’êtes pas prêt à faire ce que vous savez déjà être la volonté de Dieu et que vous auriez déjà du faire mais que vous n’avez pas fait.  Pourquoi ne l’avez vous pas encore fait ? Pourquoi vous donnerait-Il une autre révélation si vous n’avez pas agi sur la vérité qu’Il vous a dite ?

« Je veux courir sur le chemin de tes commandements. » Ps. 119 :32 ( Semeur) Prov. 13 :13 Matt. 5 :19 Josué 1 :8 Prov. 1 :33 ( Semeur)Ps ;119 :100 ( Semeur) Ps. 119 :45 ( Semeur)Ps. 34 :10Ps. 34 : 11Prov. 19 :16Prov.28 :14 ( trad. litt.) 1 Jean 3 :22 Ps.7 :9 (trad. litt.)Ps. 37 :18Ps. 33 :18 Ps. 7 :10 ( trad. litt.)Prov. 16 :20 ( traduction littérale)
0 commentaire