Tenir ferme face à la pression du groupe

Tenir ferme face à la pression du groupe

J’ai acheté de fausses Converses (ces espèces de baskets montantes à la mode) à ma fille de 12 ans, qui s’en fichait complètement d’avoir de la marque. Elle les mettait régulièrement, jusqu’à ce que je ne les voie plus à ses pieds et les retrouve fourrées au fond de l’armoire à chaussures. Bizarre !

Peu de temps après, elle a avoué ne plus être à l’aise dans le groupe de jeunes à l’église. Elle ne voulait plus participer. Elle avait reçu des remarques sur ses fausses Converses et le fait qu’elle n’était pas à la mode. Je n’en suis pas revenue. J’imaginais mes enfants protégés au moins dans ce milieu-là des pressions externes d’être à la mode. Quelle naïveté ! Le monde est entré de plein pied dans nos églises.

A table, nous en avons discuté. Ses deux frères et sœurs au Lycée ont confirmé ce que je craignais. Dans le groupe de jeunes à l’église, cette pression est devenue plus forte que dans leur collège et lycée. J’en tombe des nues !
 -  " Mais, il faut vous battre, tenir ferme dans vos goûts, refuser de subir cette pression. "
- " Tu rigoles, maman ! On ne peut pas résister. Dans les écoles où c’est très fort, si tu ne te conformes pas, alors on t’exclut et on t’en fait voir de toutes les couleurs. "
- " Alors comment garder son identité propre ? "
-   " C’est pas possible. "
Les commentaires de mes ados m’interpellent. Que faisons-nous en tant qu’adultes pour les aider à avoir leur identité propre au sein du groupe, à pouvoir subir la pression tout en étant sûrs qu’ils sont aimés quand même. C’est difficile quand ils ont un tel besoin de s’identifier à leurs pairs.

Suivre Jésus, ça coûte. Cela signifie se soucier davantage de plaire à Dieu qu’aux autres. Les pertes peuvent être considérables. On subira le rejet, les moqueries, l’incompréhension, voire la maltraitance.
Jésus nous a avertis que le monde allait nous haïr, tout comme il l’a haï. Il nous demande de lui rester fidèles en actes et en paroles.
Il importe que notre comportement soit fidèle à notre foi. Que notre positionnement puisse être un exemple pour nos jeunes. Ils nous observent et détecteront chacune de nos inconséquences.

Prière : " Seigneur, je te remets nos jeunes et toutes les pressions qu’ils subissent. Donne-leur la force de tenir fermes. Que leur amour pour toi soit plus fort que le rejet. Aide-nous à combler leur réservoir affectif et à leur apprendre à le combler auprès de toi, pour qu’ils ne le recherchent pas de façon inconsidérée auprès de leurs pairs. Que ta prière en Jean les accompagne : ‘’Je leur ai transmis ta Parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils ne lui appartiennent pas…; mais préserve-les du mal... Fais qu’ils t’appartiennent entièrement ; rends-les saints par ta vérité. La vérité c’est ta Parole. Je leur ai révélé qui tu étais et je continuerai de le faire, pour que l’amour que tu m’as témoigné les remplisse et que moi-même je vive en eux.’’ En ton nom. Amen. " (Jean 17 :14-15, 17, 26)


En partenariat avec www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • chichline Il y a 11 années, 3 mois

    Bonsoir mes soeurs sujet très interessant. Pour les Chretiens Qui Veulent Obéir à La Parole et se démarquer de l 'Esprit du Monde, Est une c' vrai lutte, à tout âge. Pour Nos Jeunes Qui sont pas encore au point sur eux-meme c ' est un combat difficile, PARENTS nous Devons nous les écouter et ne pas toujours réagir avec seulement des versets mais les secouriste fr fr Priant avec eux et en manifestant de l 'amour ds nos gestes et notre attitude.
  • ajwyld Il y a 11 années, 8 mois

    Maman d'une fille de 13 ans - je compatise ! Ma fille aime bien les converse - même si pour l'instant elle est contente des faux que je lui achète (et les vrais en cadeau d'anniv de sa mamie) Mais j'ai aussi envie de réagir en tant que responsable programme jeunesse de mon église. Je trouve dommage et malsain qu'un tel ambiance peut régner dans un groupe de jeunes. En avez-vous parlé aux responsables du groupe - il sera peut-être temps qu'ils interviennent. Ils seront surement contents d'avoir l'info - surtout si ça explique la réticense de certains jeunes à participer et ils peuvent peut-être agir. Nager à contre courant n'est pas facile et nos jeunes ont besion d'aide pour apprendre à le faire. A nous adultes de relever le défi.
  • Maman Carine Il y a 11 années, 9 mois

    God bless u
  • lerdami Il y a 11 années, 9 mois

    Difficile la vie d’ado. Être au plus près d’eux c’est aussi s’apercevoir (à temps) que les membres, adultes et enfants, de nos églises ne sont pas tous parfaits ! -La preuve nous y sommes…c’est pour dire !- Acheter des Converses, même fausses, c’est déjà se conformer un peu à la mode…non ? Mieux vaut, peut-être, acheter différent mais pas ‘faux’ et créer ainsi SA mode ? Oui, tu as raison Marlyse les enfants nous miment et nous devons veiller…Mais ne sommes-nous pas tous un peu à la mode de notre ère ? Que serions-nous en habits du 19ème siècle ? Certains ‘croyants’ le font…La mode est-elle vraiment pour plaire au monde et ainsi déplaire à Dieu ? Humblement, le père et papy que je suis, pense que le débat est autre et ailleurs. Dans la force de caractère, la conviction et l’exemple parental comme tu le précises si bien. En un mot dans l’éducation de quelque ordre qu’elle soit. Ne pas croire que je m’oppose à ton étude…J’apporte un simple commentaire qui est mien. En privé j’ai des tonnes d’anecdotes sur la mode dans l’église : Eh oui, en 55ans...Pour « Le monde dans l’église » Cette expression me chagrine galvaudée qu’elle est.
  • Kprohouri Jean Claude Sokouri Il y a 11 années, 9 mois

    sois benie soeur; que par cette reflexion les parents que nous sommes sachions que nous avons un grand role à jouer pour la croissance spirituelle de nos enfants. nous sommes le premier soutien de nos enfants d'abord par nos prières; nos conseils et enfin par le modele que nous leur presentons à travers nos vies. soyons des modeles de fermeté et de fidelité à Dieu pour nos enfants. soyez benis
  • ronath Il y a 11 années, 9 mois

    c'est très bon ce témoignage, les familles chrétiennes font fasse actuellement à des situations pareilles. Presque dans tous les pays, le monde est entrain de vouloir s'introduire dans l'Eglise. Les chrétiens qui se préservent du mal sont mal vus de tout le monde. Gloire à Dieu car la Bible nous en avait bien averti. Que Dieu nous aide à tenir ferme jusqu'au retour du Seigneur Jésus Christ quelques soient ce que ce monde nous fera subir. Que Le Saint Esprit nous armes du courage et de force de manière à tenir ferme jusqu'au bout.
  • KURUVI Il y a 11 années, 9 mois

    Bonjour Marlyse et merci pour ce témoignage! Je rejoins Libertybell:nous sommes tous touchés par la pression du groupe,et ce à plus d'un titre.: Celui-ci souhaitait devenir travailleur manuel mais,sous la pression familiale,a opté pour des études de droit et est toujours en recherche d'emploi et plein de remords, Celui-là souhaite des indemnités de licenciement en négociant en bonne intelligence avec son patron mais des syndicats hargneux l'encouragent à saccager l'entreprise qui jadis lui permettait de nourrir les siens, De puissants lobbys non respectueux de la vie humaine (fournisseurs d'armes,fabricants de cigarettes,...) financent sans vergogne les campagnes de politiciens pas très regardants(celà devient LA NORME), Des séries-télé portant atteinte à notre moralité (pronant le libertinage) sont regardées de façon assidue par un groupe de copines (ados ou adultes), parce que c'est "tendance", Celui-ci/celle-là utilise des crèmes éclaircissantes conseillées par des "amies"plutôt que d'accepter la créature que Dieu a façonnée, Vivre en concubinage pour faire un "test de la vie à deux" parce que "tout le monde le fait"... Frères et soeurs,restons vigilants!
  • Libertybell Il y a 11 années, 9 mois

    Sujet intéressant. Mais le rejet ce n'est pas uniquement lorsque l'on est ado. Dans la vie au quotidien, le monde prend la place et prendra une plus grande place encore dans l'avenir sur les choses spirituelles. C'est difficile de vivre sa foi de chrétienne et de servir Dieu, de vouloir être une lumière dans ce monde de ténèbre qui s'enfonce de plus en plus. Le Seigneur a dit si le monde vous rejette moi je ne vous rejeterai pas. Je déteste le communautarisme, désolée mais je dois bien admettre que il faut vraiment une foi à toute épreuve pour supporter "le mépris" des autres parce que l'on ne veut pas se conformer à la vie acturelle parfois. Tant que je te suis Seigneur c'est le plus important mais ce que c'est dur d'être rejeté parfois surtout lorsque l'on est seule. Très triste de voir qu'il y a des chrétiens "caméléons" qui ont une attitude de chrétiens dans l'église et une attitude mondaine hors de leur assemblée. On doit vivre sa foi en toute circonstance. Dieu sait tout. Bon merci pour ce témoignage. J'aime aussi Jean 17. Prions pour que le monde ne gagne pas sur nous chrétiens surtout.