Tout au-dedans de moi crie

Tout au-dedans de moi crie

Dans notre cœur et nos pensées, il est une loi profondément inscrite : celle de la Loi du Talion " dent pout dent, œil pour œil ". Et quand, dans la vie, nous nous retrouvons au centre d’une injustice reconnue, tout au-dedans de nous crie " vengeance " ! Il doit payer pour ce qu’il a fait, c’en est trop !

J’étais au cœur de ce drame. Et je voulais qu’il paye…

Pourtant, autour de moi, certains de mes amis priaient pour qu’il réalise ce qu’il venait de faire, qu’il demande pardon à Dieu et à sa famille. Moi, j’avais dépassé ce stade. J’avais prié pendant des mois pour lui, pour qu’il change… Mais là, c’en était fini. Je voulais qu’il assume les conséquences de ses actes. Je voulais qu’à son tour, il souffre…

J’étais en paix quand je me rappelais que Dieu ne laisse pas impuni le méchant. Dieu rend sa propre justice en son temps… Les versets où Dieu proclame " à moi la vengeance ! " me rassuraient et m’aidaient à tenir bon, sans me laisser envahir par la colère. Je n’avais pas besoin d’exercer une quelconque vengeance ici-bas. Il subirait la justice des tribunaux… Mais bien pire, un jour, il aurait à faire face à la colère de Dieu…

Pourtant, un jour, un texte de la Bible m’a remise en question. Il s’agissait de Jonas à qui Dieu avait confié la mission d’aller annoncer le jugement aux habitants de Ninive. Ils étaient considérés comme un peuple meurtrier et sanguinaire. Jonas, tout comme moi, connaissait le cœur de Dieu.
Tu es un Dieu qui fais grâce et qui es compatissant, lent à la colère et riche en bienveillance, et qui regrettes le mal " (Jonas 4.2).
Il savait que si jamais le peuple se détournait de ses mauvaises actions, Dieu leur pardonnerait. C’est pourquoi sa première réaction a été de fuir. Il ne pouvait pas imaginer que Dieu puisse faire grâce à de si grands malfaiteurs ! Non ce n’est pas juste ! Là aussi, ils devaient payer ! Et pourtant, les Ninivites ont reconnu leurs tords et Dieu leur a accordé le pardon.

Aujourd’hui, je suis en paix. Il y a deux alternatives pour cet homme :

  1. Soit il s’enferme dans ses actes, persiste sur cette voie, et devra faire face à la colère de Dieu lorsqu’il quittera ce monde ;
  2. Soit il reconnaît la gravité de son acte, demande pardon à sa famille et à Dieu et se détourne de tout le mal qu’il a commis. Dans ce cas, Dieu lui fera grâce…
Ces deux alternatives me rendent paisible.

Je laisse le sentiment de vengeance dans les mains du seigneur en sachant que sa volonté sera la meilleure.

Si je suis au bénéfice de la grâce et de la bonté de Dieu chaque jour, cet homme, malgré son acte, aura le droit d’en bénéficier à son tour, s’il se repent et s’humilie devant Dieu.


en partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Carole Il y a 12 années, 9 mois

    Seigneur, apprends moi à  toujours m'attendre à  TA justice et remettre toutes mes colères entre TES mains.Tu as dit" A MOI la vengence et la rétribution ".AMEN