Tout doit disparaître !

Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit: Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m'aider. Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

Luc 10.38-42

Le pasteur m'avait pourtant bien prévenu en ce qui concernait la cuisine de l'église, cuisine fréquentée par tous les jeunes : "Phil, lorsque tu voudras laisser de la nourriture ici, surtout fais très attention ! Si tu as l'intention de revoir ta pitance, ne soit pas avare de précautions. La règle est celle-ci : si quelqu'un trouve un sachet en plastique, fermé soigneusement, portant ton nom écrit au marqueur, et rangé dans un coin du frigo, on comprendra que c'est à toi. On n'y touchera pas. Si en revanche, tes victuailles sont mal rangées, ou si le sachet est ouvert ou sans ton nom, la personne qui le trouve peut considérer que la nourriture appartient à la communauté des saints, et pourra se servir librement. Et tu pourras dire adieu à ton casse-croûte. En d'autres terme, l'espérance de vie d'une bouteille de jus de fruit qui se trouve sur la porte du frigo est de quelques heures à peine, et quelques minutes le dimanche midi. En ce qui concerne un bout de gâteau ou de quiche, quelques secondes, pas plus !"

La seule chance de retrouver une canette de soda : la planquer tout au fond du réfrigérateur avec des menaces écrites au marqueur !

J'ai d'abord pensé que le pasteur exagérait. Tout de même, des chrétiens nés de nouveau et remplis de l'Esprit ne se permettraient pas de dévaliser, comme il le sous-entendait, la cuisine de l'église. Sont-ils vraiment des barbares qui pillent la nourriture des autres sans scrupule?

J'ai commencé à me poser des questions lorsque j'ai vu les jeunes squatter la cuisine après les réunions du soir. Il y avait parmi eux cette armoire à glace qui m'avait souhaité la bienvenue et qui avait su me mettre à l'aise dans l’église. Il était à présent en train de préparer ses sandwichs jambon-beurre. Je ne sais pas si vous connaissez ces blocs de pain de mie en tranche, style pain de mie anglais. Ce brave frère avait préparé un bloc entier de pain de mie, et je lui ai demandé, incrédule que j'étais, pour qui il avait préparé tous ces sandwichs : "Ben, c'est pour moi. C'est juste pour me caler l'estomac avant que je reparte au boulot."

Le pasteur m'avait pourtant averti… Je suis arrivé un samedi matin avec un sachet de nourriture que je devais déposer dans le frigo. Mais voyant que l'équipe du ménage était en train de nettoyer le sol de la cuisine, j'ai posé mon casse-croûte dans un coin discret, derrière la porte, dans l'intention de le ranger convenablement une fois que le par-terre serait sec. Ce casse-croûte-là, je l'ai ensuite cherché pendant des heures. Adieu Brioche, boisson et beurre, il m'a fallu quelques temps avant de me résoudre à accepter que je ne les reverrais plus, qu'ils étaient tombés sous le dur régime de la communauté. Les jeunes de l'église avait mangé mon déjeuner !

Alors que je repense, la larme à l'œil, à cette épisode tragique de ma vie, je regarde toutes ces choses autour de moi qui sont elles-aussi appelées à disparaître. Les difficultés présentes le sont aussi heureusement ! Je me suis souvent débattu dans des situations, comme si elles étaient question de vie ou de mort. Que de soucis inutiles ! Pourtant, lorsque l'on comprend que Dieu est grand, il est si facile de se détacher de toutes ces circonstances qui passeront un jour.

Tu es peut-être aussi occupé et inquiété par beaucoup de choses. Elles sont certainement légitimes, mais qu'en est-il comparé à l'éternité. Pense à ce que serait ta relation avec Dieu si toutes les choses qui sont destinées à passer disparaissaient aujourd'hui. Que resterait-il sur ta liste de prières ? C'est très bien de faire des listes de prières. Mais il arrive qu'à prier sans arrêt pour tous ses ennuis, on en oublie d'écouter la voix de Dieu. Et on passe à côté d'une relation intime avec Lui.

Que penserais-tu d'un ami qui ne t'appellerais jamais, sinon pour sans cesse te demander des services ? Dieu, cet ami, souhaite que tu puisses passer du temps avec lui sans toujours lui parler de la même chose, de la même personne ou de la même situation. Dieu veut que tu comprennes qu'Il est plus grand que tous tes problèmes. Alors fais de Lui ta priorité. 

Et si tu passais quelques instants seul avec Dieu, en laissant de côté ce qui est secondaire et en remettant à plus tard les affaires qui te préoccupent ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent. Des enseignements, des vidéos, etc. pour vous encourager, vous enseigner et par dessus tout annoncer l'Evangile. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire