Y a-t-il un risque d'addiction à suivre des séries TV ?

Y a-t-il un risque d'addiction à suivre des séries TV ?

Les séries TV sont très en vogue. Le choix est tel qu'il y en a vraiment pour tous les goûts, et donc tous les publics. Mais y a-t-il un risque d'en devenir complètement "accro" et donc dépendant ?

Qu'est-ce qu'une addiction ?

C'est une conduite caractérisée par une envie répétée et incontrôlable de faire ou de consommer quelque chose. Elle s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement malgré la connaissance de ses conséquences négatives.

Les séries vidéo ou TV

Les plateformes de diffusion existent pour nous distraire et gagner de l'argent. En direct ou par téléchargement, elles permettent de visionner des films et des séries sur notre smartphone, notre tablette, notre ordinateur ou notre téléviseur. Les séries sont leur meilleur investissement. Leur nombre a été multiplié par trois en 2018. Une des plateformes en compte 700 à son catalogue. Une intelligence artificielle nous proposera ce qui nous plaira le plus vu qu'elle a analysé nos goûts. Les séries sont conçues pour captiver (capturer ?). Leurs ingrédients de base sont des plans séquences très courts, des dialogues dynamiques, des effets spéciaux, un suspense et une bonne intrigue.

Alors, quelle attitude adopter ?

Tout m'est permis. Certes, mais tout n'est pas bon pour moi. Tout m'est permis, c'est vrai, mais je ne veux pas me placer sous un esclavage quelconque.
1 Corinthiens 6.12

Est-on addicte ? On peut l'être de séries TV, de matches sportifs, de pornographie, de jeux vidéos... comme de pratiques sportives à outrance ou de régimes alimentaires extrêmes. Quelques signaux de danger devraient nous alerter : est-ce que je m'isole de mon entourage ? Est-ce que mes priorités sont modifiées ? Y a-t-il une sensation de manque ou de frustration lorsqu'il faut s'arrêter ? Le problème est lorsqu'on dit  : je ne suis pas esclave, je peux arrêter quand je veux, mais pas maintenant...

Le stress ou la monotonie font-ils partie de notre vie ? Apprenons à nous distraire de manière équilibrée. Si les films sont sains, un peu d'écran, pourquoi pas ? N'oublions pas les activités manuelles, artistiques ou physiques raisonnables, ou des rencontres amicales... Nos contemporains parlent de régimes détox. Dans les milieux chrétiens, on pratique le jeûne. Celui de séries TV nous permettrait de retrouver du temps pour rencontrer Dieu.

En tant qu'enfants de ce Dieu qui nous aime, nous avons un avantage décisif : le Saint-Esprit veut nous libérer de nos chaînes, faire route avec nous et nous donner les moyens de grandir.

Mais le fruit de l'Esprit c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, l'amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. La Loi ne condamne certes pas de telles choses.

Or, ceux qui appartiennent à Jésus-Christ ont crucifié l'homme livré à lui-même avec ses passions et ses désirs. Puisque l'Esprit est la source de notre vie, laissons-le aussi diriger notre conduite.
Galates 5.22-25

Vous avez lu jusqu'ici ? Votre situation n'est donc pas désespérée !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

39 commentaires
  • Gyslaine Voilmy Il y a 6 mois, 2 semaines

    Toujours pareil il faut doser, on fait ce qu'on a à faire, temps passé avec Dieu priéres, lectures du jour, livres chrétiens etc. Le travail du quotidien et aprés il y a rien de mal à visionner un, deux ou 3 épisodes de notre série préférée.
  • Gérard Blanchet Il y a 7 mois

    Oui, toutes formes de distraction peuvent devenir un moyens de devenir accros. De e nos actes nous sommes tentés de ne vivre plus que pour notre addiction.Alors une seul arme contre ce risque, c'est de ce Turner vers le Seigneur et prier pour qu'il intervienne dans notre esprit par l'Esprit Saint que "Dieu" nous a donné par le baptême. .; comme le dit l'apôtrePaul Je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni ange, ni pouvoir, ni puissance, ni hauteur, ni profondeur, ni aucune autre créatures ne pourra nous d
  • Kouadio Amoin Solange Il y a 7 mois

    AMEN C'EST VRAI QUE DIEU NOUS AIDE
  • Afficher tous les 39 commentaires