L'avenir vous fait-il peur ?

L'avenir vous fait-il peur ?

Comment vous sentez-vous face à tous les défis qui vous attendent ?

La peur

Fondamentalement utile, depuis toujours, elle peut nous éviter des situations périlleuses. Elle peut aussi prendre le dessus et nous paralyser. L'insécurité ambiante, l'inconnu et notre impuissance créent le terreau d'une anxiété qui nous ronge. Avec ces nouvelles qui nous assaillent, la Covid-19, l'économie touchée, le dérèglement climatique et la menace extrémiste, il est difficile de rester sereins. 

Réagir ?

Certains disent que tout est perdu et attendent le retour imminent de Jésus-Christ. D'autres essaient les médicaments ou toutes sortes de techniques de relaxation. D'autres encore, à l'image de l'autruche, mettent la tête dans le sable : il n'y a rien, tout est de l'intox. D'autres enfin, fatalistes, pensent que de toute façon rien de pire ne pourra arriver.

La présomption

Persuadés d'une soi-disant invulnérabilité, va-t-on prendre tous les risques et utiliser des versets comme Marc 16.18 (ils pourront attraper des serpents, et s'ils boivent un breuvage mortel, celui-ci ne leur fera aucun mal) ? Faudrait-il alors sauter dans le vide, faire n'importe quoi et attendre que Dieu nous sauve ? Lui proposant de sauter du toit du Temple, Satan essaya quelque chose de semblable avec Jésus qui refusa et lui répondit: "Il est dit : Tu ne provoqueras pas (tu ne tenteras pas) le Seigneur, ton Dieu." Luc 4.12.

Et la foi, alors ?

Elle est basée non sur notre ressenti mais sur Jésus qui dit de lui-même : "C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu'en passant par moi. " Jean 14.6.

Si Jésus est le chemin, c'est qu'il y a une marche à poursuivre. Vers le Père, vers la perfection. Cette marche a des hauts et des bas. On aura toujours à apprendre la valeur de la reconnaissance pour les belles expériences, et celle du secours du Christ dans les moments difficiles.

La vérité : tout n'est pas juste. Il y a un tri à faire, une hygiène à maintenir. De quoi nourrirons-nous non seulement notre corps mais aussi notre âme et notre esprit ? Arrêtons de nous abreuver d'infos anxiogènes et ressourçons-nous auprès de la Bonne Nouvelle de Jésus. 

La vie : ses caractéristiques sont la croissance et la multiplication. Grandir dans la foi, c'est passer du stade d'enfant certes innocent, mais qui a peur de l'orage, à celui d'adulte, qui sait comment se nourrir et faire la part des choses. C'est aussi partager notre foi, encourager et transmettre des paroles de vie. 

Concrètement

Menons une vie équilibrée et respectons les règles de prudence dans notre vie de tous les jours. Comme nous ne pourrons jamais tout prévoir, réalisons que Dieu seul est déjà dans l'avenir. Rappelons-nous qui il est et qui nous sommes pour lui. Et parce que vous êtes ses fils, Dieu a envoyé dans votre coeur l'Esprit de son Fils qui crie : "Abba! Père!"  Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier de Dieu par Christ. Galates 4.6-7

De plus: Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix. 1 Corinthiens 6.19-20.

Prière

Mais moi, ô Eternel, je me confie en toi. Je dis : " C'est toi qui es mon Dieu !   Mes destinées sont dans ta main. Délivre-moi de la main de mes ennemis, car ils s'acharnent contre moi. Regarde-moi avec bonté : je suis ton serviteur ! Viens me sauver dans ton amour !" Psaume 31.15-17.

Confiance

Et moi, dit Jésus, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin des temps.
Matthieu 28.20

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

14 commentaires