Me conseillez-vous de me marier avec une personne d’une autre confession ? »

Me conseillez-vous de me marier avec une personne d’une autre confession ? »
Suite de l'article du 3 mars

Les Églises ont chacune leurs particularités, mais elles sont unies par la foi au Christ, Sauveur personnel de chaque chrétien, et par la référence à la Bible comme Parole de Dieu . Quand les façons de vivre cette foi ne sont pas trop divergentes, il me semble que le partage d’expériences spirituelles diverses devrait être une source d’enrichissement mutuel.

Souvenons-nous de cette magnifique parole d’Adam au chapitre 2 de la Genèse : « Voici un autre moi-même ! ». L’alchimie du couple se forme autour d’un subtil équilibre entre ressemblances (affinités, points communs), et différences (complémentarités).

Des amoureux, membres de différentes communautés, ont devant eux un temps de rapprochement important, révélateur de l’opportunité pour eux de fonder un foyer (discussions, lectures, visites mutuelles des églises). Il conviendra d’être réaliste et d’écouter son cœur, sans oublier de vivre un discernement spirituel dans la prière.

Trois indices me semblent alors permettre un bon pronostic pour une vie de couple harmonieuse :

1) L’ouverture d’esprit, l’humilité.

2) L’envie d’apprendre, la curiosité pour approfondir le sens des mots usuels pour chacun (nouvelle naissance, charisme… ), la volonté de comprendre l’autre.

3) La possibilité de partager la prière (cet instant d’intimité profonde et fondamentale avec Dieu) qui va donner toute sa profondeur au mariage et unir dans les difficultés à surmonter ensemble.

Par ailleurs, le respect pour l’expérience spirituelle de chacun me parait fondamental ainsi que la décision de n’exercer aucune pression visant à convaincre (ou convertir l’autre !). Il y aura, bien sûr, évolution dans le dialogue, mais libre, sans contrainte ni chantage. Il est fondamental d’accepter l’autre tel qu’il est au moment de la décision du mariage. Croire qu’il finira par changer est un grave leurre, qui hypothèque l’avenir et la liberté humaine.

Si les amoureux décident de se marier, ils devront régler la question du choix de leur future église : celle de l’homme, de la femme, ou chacun la sienne ? La dernière hypothèse semble éviter les conflits, mais risque aussi d’appauvrir le partage et de créer une crispation identitaire. Je n’y suis pas favorable ; c’est si bon d’aller ensemble au culte le dimanche ! De plus, se posera bientôt la question de l’éducation des enfants et de leur inscription dans une église.

La foi commune n’est pas une garantie absolue de solidité car la réalité de la vie de couple est complexe. De nombreuses autres affinités sont nécessaires pour goûter l’harmonie. Mais, pouvoir partager la lecture de la Bible, la certitude de l’amour de Dieu, des valeurs fondamentales de fidélité, de vérité, et de droiture…Quelle joie et quelle force pour le couple chrétien ! Il peut, de plus, s’appuyer sur cet atout fondamental enseigné par Jésus : le pardon, grâce qui s’échange et permet de réparer en profondeur les accrocs inévitables de la vie.

Nicole Deheuvels


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

14 commentaires
  • guetti Il y a 10 années, 6 mois

    je partage les suggestions de Geogui
  • Colombe77 Il y a 10 années, 6 mois

    Mon frère s'est converti en étant marié et depuis 89, je suis témoin de l'horrible souffrance, il étaitjeune converti de 6 mois. Ces jeunes nouveaux convertis doivent être enseignés selon la Bible et plusieurs versets ont été cités à juste titre, Amen ! Depuis 89, nous prions pour la conversion de son épouse mais hélas ! Il ne savait pas cela quand il était marié et 2 enfants depuis, ce sont eux qui souffrent aussi. Il a demandé pardon et souffre toujours, c'est terrible car j'ai vu cela dans d'autres couples... Prions pour ces couples et enfants. A + forte raison, célibataires, mariez-vous avec celui que Dieu a choisi pour vous car Dieu a un plan unique, si vous sortez de ce plan, vous le regretterez amèrement. Il faut savoir aussi que tout le monde n'est pas appelé à se marier, c'est là aussi un des mystères de Dieu ! Il faut apprendre à accepter la situation et j'en parle en connaissance de cause. Le couple chrétien vivrait plus sereinement s'il y a Christ au milieu ! Or, tant que le moi de chacun ne sera pas cloué sur la croix, pas de calme à l'horizon. Satan est à l'affût de ces couples et combien, hélas ont divorcé car mariés avec des non-chrétiens. C'est une désobéissance et n'apportera aucune bénédiction. J'ai refusé de me marier avec celui que j'aimais parce qu'il n'était pas converti et je voulais vivre dans l'obéissance. Dieu unit les couples non en fonction de leurs sentiments, c'est secondaire mais en fonction du plan qu'il a déjà établi pour "le couple" avant même notre naissance ! C'est dire que Dieu a tout prévu ! Quand on choisit sa voie et que nous souffrons, c'est notre faute ! Que Jésus sauve les conjoints non-convertis qui souffrent et leurs enfants ; Que les célibataires refusent tout compromis car il n'y a aucun compromis avec la Bible, elle est claire et à double tranchant comme l'épée, elle est là pour nous éduquer et nous conduire dans la perfection selon les Préceptes qui sont des garde-fous. Courage à vous, célibataires, ne laissez ni vos sentiments ni Satan vous éloigner du plan de Dieu pour votre vie ! La Bible rien que la Bible pour éviter le pire ! QDVF
  • mother-jf Il y a 10 années, 6 mois

    Vous avez tout à fait raison,ma sœur.QDVB!
  • Afficher tous les 14 commentaires