On ne va jamais gagner tout le monde

On ne va jamais gagner tout le monde

Je ne sais toujours pas pourquoi Stéphane (1) a quitté l’Eglise. Je ne saurais compter les heures que j’ai passé avec lui. J’étais à ses côtés quand il a fait ses premiers pas en tant que jeune chrétien ; je l’ai baptisé ; nous avons souvent prié ensemble au sujet de sa lutte âpre contre le péché ; je me suis même déplacé à Orléans sur son lieu de travail pour pouvoir manger avec lui et développer une amitié et puis, du jour au lendemain, il est parti sans rien dire, sans explication.

J’avais un sentiment de trahison. Comment pouvait-il agir ainsi, après tout ce que j’avais fait pour lui... Pourquoi cet échec ? Avais-je fait fausse route quelque part ? Avais-je péché ? Evidemment, j’ai trouvé en moi des attitudes qui n’étaient pas justes. Pas facile de ne pas culpabiliser dans une telle situation.

De nos jours et à juste titre, nous mettons un accent croissant sur le relationnel dans nos Eglises. Des véritables rapports d’amitié. Dans une société froide et impersonnelle, nos communautés doivent devenir des lieux de convivialité et de relations vraies. Beaucoup de personnes comme Stéphane ont de la peine à tisser des liens à cause d’un lourd passé ou d’un parcours chaotique.

Mais cette pensée m’enfonce encore plus. Je n’ai pas su agir comme il fallait.

Quand je lis les Evangiles, je suis émerveillé devant la qualité relationnelle de mon Seigneur. Je suis frappé par sa capacité de mener, d’enseigner et d’animer une bande d’amis acquise à sa personne. Je suis touché par sa finesse et sa compassion devant Nicodème et la femme samaritaine. Quand je lis I Corinthiens 13, j’y vois évidemment l’expression de la vie de Jésus.

Mais même celui qui n’a jamais fait d’erreur sur le plan relationnel, n’a pas pu gagner tout le monde. Le cas de Judas Iscariot nous laisse perplexe. Il n’était pourtant pas traité différemment des autres disciples. Le Seigneur reconnaît son potentiel et le valorise en lui accordant la place de trésorier dans son équipe. Jésus va même lui laver les pieds juste avant sa trahison. Et pourtant Judas repousse l’amitié et la complicité du Fils de Dieu parfait.

Mais Judas n’est pas le seul.

Quand Jean raconte « A partir de ce moment–là, beaucoup de ses disciples l’abandonnèrent et cessèrent de l’accompagner. Alors Jésus, se tournant vers les Douze, leur demanda : –– Et vous, ne voulez–vous pas aussi partir ? » Jean 6.66-67, la déception est clairement apparente dans la voix de Jésus.

Le Maître a expérimenté les mêmes émotions et sentiments que moi

« En effet, nous n’avons pas un grand–prêtre qui serait incapable de se sentir touché par nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tous points comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons–nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment. » Héb 4.15-16

Chris Short est pasteur d'une église évangélique à Pontault-Combault en Seine et Marne (Il est ancien directeur d'OM)

(1) Nous avons changé délibérément le nom et quelques détails par souci de secret professionnel



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

14 commentaires
  • Yimgos Il y a 3 années, 9 mois

    Merci de partager votre experience Pasteur. Si c'est triste que Stephane soit parti, prions et esperons aussi, qu'il n'ait quitte que la l'enclos (L'eglise locale), mais pas le troupeau (L'Eglise) que Christ s'est offert au prix de Son Sang. Parce que je pense a mon niveau, que ce qui serait le plus triste, sera bien qu'il ait renonce a la foi. Et concernant ce sujet, la Bible nous fait savoir en effet dans 1 Jn 2:19 (" Ces adversaires du Christ sont sortis de chez nous mais, en réalité, ils n'étaient pas des nôtres. Car, s'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais ils nous ont quittés pour qu'il soit parfaitement clair que tous ne sont pas des nôtres."), que si l'un devait se retrouver dans le monde, alors qu'il a fait partie du Corps au paravant, alors ceci serait une preuve qu'il n'ait jamais fait partie du corps. Prions, que ce soit pas le cas pour Stephane. La Verite, c'est que nous ne pouvons gagner que ceux qui etaient predestines a l'etre (Rom 8:29, Eph 1:4-5, 1 Pi 1:2...), et le faire, est le Travail du Saint Esprit, pas le notre, nous sommes juste des outils. Alors c'est Lui Seul encore Qui oeuvre au travers nous, ou pas, pour garder ceux qu'Il a gagne dans le troupeau. Perserverez donc Pasteur, dans la mission que Christ vous a confie. Que Son Saint Esprit vous fortifie. Votre amour pour Stephane n'est pas meconnu de Dieu, et Il ne manquera pas de faire Misericorde. Shalom!
  • Paquerette Il y a 3 années, 9 mois

    Grâce à D.ieu Stéphane est toujours de ce monde. L'Éternel D.ieu n'a certainement pas dit Son dernier mot en ce qui le concerne. Continuez de prier pour lui et de le réclamer pour Christ. N'abandonnez pas, remettez-le à notre Père céleste , ce jeune a vraiment besoin du secours de vos prières ! Soyez encouragé et béni.
  • Pierrette Girardeau Il y a 3 années, 9 mois

    Bonjour a vous Suite a votre questionnement au sujet de Stéphane ..Vous savez que la semence peu tomber dans plusieurs terrains. regardez dans la paraboles du semeur Mathieu 13 verset 18 cela nous explique beaucoup de choses. Nous semons partageons du temps avec des personnes puis le résultat que nous attendions n'est pas ... Gardons notre courage. Dieu vous bénisse
  • Afficher tous les 14 commentaires