Réfuter les contradicteurs

Réfuter les contradicteurs

Cher Pasteur,

 La tâche d'un authentique serviteur de Dieu n'a jamais été facile. Il est souvent malaisé de fixer la limite entre en faire trop, ou n'en point faire assez. La recherche de l'équilibre demande beaucoup de discernement et d'expérience.

Étant né "entre deux pages de la Bible", je me retrouvai à l'âge de treize ans, évangéliste en herbe, en internat parmi quatre cents garçons. Je me souviens avoir passé des nuits entières à discuter "religion" avec des copains intrigués de me voir constamment lire ma Bible. Les initiales de mon prénom étant J-C, on m'avait attribué le sobriquet Jésus-Christ, ce dont je n'étais d'ailleurs pas peu fier !

Mais je me rendis vite compte que les discussions ne donnaient pas grand résultat, et, au fil de mes lectures, je découvris ce texte :

"Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles." (2 Timothée 2.23)

Cette exhortation mit une sourdine à ma fougue revendicatrice de la vérité, et me permit plus tard, dans mon ministère, d'approcher un certain équilibre. Cependant, ce texte signifie-t-il qu'il faille laisser faire ou dire n'importe quoi ?

C'est ce que semblent penser un certain nombre de gens, sous prétexte de respecter l'opinion des autres. C'est ainsi que plusieurs de mes articles dénonçant certaines fausses doctrines, ou certaines dérives pseudo-spirituelles, ont suscité chez quelques Internautes des réactions indignées.

Cependant, le même apôtre Paul, qui nous exhorte à ne pas discuter sur les opinions (Romains 14.1), donne au jeune serviteur de Dieu Tite des instructions précises quant à la qualité des Anciens à établir dans l'église :

"Il faut que l'évêque soit […] attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner. […] C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine" (Tite 1.7-13)

Réfuter les contradicteurs ! Voilà ce que nous devons être capable de faire ! Mais faisons attention à l'état d'esprit dans lequel nous le faisons. Le texte que j'ai cité plus haut, et qui m'a fait renoncer aux discussions inutiles au seuil de l'adolescence, comporte une suite que voici :

"Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles. Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ; il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté." (2 Timothée 2.23-26)

L'apologétique, ou défense de la foi, fait donc partie, dans l'amour, des devoirs du serviteur de Dieu fidèle. 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • lordpraise Il y a 10 années, 10 mois

    L'exemple de Christ face à ses détracteurs est impressionnant: Face à ses détracteurs il est toujours disponible Il met en évidence leurs pensées profondes (hypocrisie, etc.) Il parle directement à leur coeur, avec amour en mettant en évidence leurs limites et leur motivations profondes Il leur montre le chemin à suivre pour aimer Dieu Je pense qu'il est difficille pour nous, avec nos limites, d'agir comme le Seigneur nous as montré, mais son exemple peut nous être utile afin de savoir éviter les discussions nocives ou de pouvoir les détourner vers une discussions contructives qui amène vers le Seigneur....
    • myleniums Il y a 7 années, 2 mois

      Bonjour ma soeur, tu peux m'envoyer un message privé si tu le souhaite, cela ne me dérange pas au contraire. Que Dieu te bénisse.
  • PATOU13 Il y a 11 années

    Ce n'est pas facile de réfuter les contradicteurs, il faut le faire avec amour et parfois on entends des énormités. En ce moment j'entends des frères qui prétendent enseigner tenir des propos tels que : dans les derniers temps, c'est comme au commencement, c'est les femmes qui font chuter l'église, elles veulent prendre autorité sur l'homme, elles doivent être soumises (traduire esclave) et se taire". Les femmes sont responsables de tous les maux, elles sont les tentatrices et les responsables de la chute. L'homme est leur victime. Voilà les propos que tiennent certains frères. Etant une femme, je peux difficilement les contredire, je dois me soumettre. Mais je trouve ces propos injustes et sans fondements bibliques. Il y a des soeurs qui sont des femmes de Dieu, qui prient sans cesse pour leurs églises et la grande majorité d'entre nous savent rester à leur place et respecter les autorités établies. J'aimerai un vrai message biblique sur la place de la femme dans le corps de Christ.