Ta place est dans l’Église

Ta place est dans l’Église
Introduction
Hébreux 10.25 : "N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour."

Pour quelles raisons êtes-vous attachés à une Église locale?
Découvrons ensemble Les sept raisons pour s’attacher à l’église locale.

Ce message s'adresse à tous les chrétiens, essentiellement aux S.E.F qui sont les "Sans Église Fixe". Nous aimons ces S.E.F qui, comme les S.D.F, sont malheureux et vivent une réelle solitude.

Qu'est-ce qui les a conduits à être éloignés de l'Église? Ont-ils été rejetés, trahis, blessés, déçus, voire parfois oppressés par des leaders ou des responsables? Ont-ils des difficultés à adapter leur caractère à la vie communautaire d'une assemblée?

Je m'adresse à toutes celles et à ceux qui, derrière leur écran internet, sont éloignés de l'Église. Ceux qui se posent la question : Comment puis-je retrouver le chemin de l'Église?

Peu importe la raison que vous pouvez avancer pour justifier votre choix de vivre la foi, hors de l'Église. Sachez que l'Église locale n'est ni une option, ni un lieu d'apparition (certains n'y font que de brèves apparitions), ni un endroit dans lequel on vient uniquement pour butiner.

Chaque chrétien doit s'attacher à l'Église locale, afin de pouvoir s'enraciner et ainsi s'affermir. Un arbre que vous plantez et déracinez sans cesse, finira par mourir!
C'est l'endroit où notre foi se développe, où l'on reçoit les bénédictions divines et où l'on peut aussi bénir autrui.
Nous le voyons, de façon évidente, dans la Parole divine!


1   Nécessité d’une appartenance : la famille
L'Église locale est une nécessité, puisqu'il nous faut appartenir à une famille, plutôt qu'être orphelin.
Éphésiens 2.19 : "Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu."

Nous sommes tous de la même maison, des gens de la maison de Dieu
Nous avons reçu, à la conversion, une nouvelle identité. Un chrétien a donc deux cartes d'identité ou deux passeports!
La deuxième naissance dont Jésus parle dans sa Parole, est une naissance spirituelle qui fait de nous une nouvelle personne, avec une nouvelle identité.
C'est pourquoi l'Église n'est pas un rassemblement mais un "assemblage" de gens qui ont revêtu la même nature.

L'Église ne se compose pas d'adhérents. Adhérer consiste seulement à se coller à une structure, sans pour autant appartenir à la nature même de cette structure.
Par exemple, un coquillage adhère à un rocher sans pour autant lui ressembler, ni avoir sa nature.
Les chrétiens sont tous greffés sur un même tronc qui est le Seigneur Jésus. De ce tronc, ils tirent tous la même sève, afin de porter du fruit.
En Christ, ils sont devenus une même plante.

Une nouvelle famille, l’Église
L'Église, c'est ma nouvelle famille. En devenant chrétiens, enfants de Dieu, nous sommes entrés dans la famille de Dieu.
Un bébé qui vient de naître n'a pas conscience qu'il appartient à une famille : pourtant c'est bien au sein d'une famille qu'il vient au monde.
Pour nous, notre famille se compose de celles et ceux qui ont été engendrés par le même Père.

Quels que soient la couleur de notre peau, nos origines sociales ou notre passé, nous sommes tous des frères et des sœurs en Christ.
Loin de la maison, quand nous partons en voyage, nous sommes attirés par l'exotisme. Qui n'aime pas les voyages? Pourtant, après un certains temps, nous sommes heureux de rentrer à la maison, de retrouver notre famille. Nous avons été créés pour vivre en famille.

L'Église locale, une oasis dans une société impersonnelle
Notre société laïque met en place les lois qui favorisent l'individualisme, la vie à l'écart… Or, en agissant ainsi, elle travaille pour l'Église. L'écœurement que produit une telle société, qui arrive d'ailleurs au bout de son système, ramènera les gens vers l'Église, une véritable Église où ils trouveront une famille.
Nous avons un besoin de dépendance, malgré une société qui fait tout pour nous rendre indépendants les uns des autres.

2   Besoin d’une dépendance : le corps
Nous avons besoin les uns des autres, que nous le voulions ou non!
1Corinthiens 12.21 : "L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous."

Nous sommes liés les uns aux autres
Le message de Jésus est très clair : il vient nous attacher au corps qu'est l'Église locale.
L'Église n'est donc pas un rassemblement mais un assemblage, selon Colossiens 2.19; un assemblage autour du chef suprême (Éphésiens 1.22), qui nous rend tous membres les uns des autres (Romains 12.5).
La discipline étant un élément de coordination, un joug qui nous permet de rester ensemble. Le joug n'est pas toujours très apprécié… Pourtant le Seigneur lui-même nous demande de le porter (Matthieu 11.29).


Le chrétien, membre du corps, ne sera jamais un électron libre
Loin du corps, un membre ne peut pas vivre. En danger, une brebis isolée, loin de la bergerie et de son berger, pourra-t-elle vivre seule?
Le chrétien qui s'isole ressent au début, un sentiment de liberté. Mais bien vite l'effet de l'amputation va agir… Le membre va se refroidir, un peu comme lorsque vous séparez une braise du feu.
Allons- nous courir le risque d’une amputation ?
L'amputation est dangereuse!
Un chrétien en dehors du corps -l'Église- est, de ce fait, impropre au service. Il ne porte plus le joug et un bœuf sans joug est utile à peu de chose…


3   Enrichissement mutuel : les talents
Nous avons besoin de l'Église car en son sein, il y a de grandes richesses. Et par voie de conséquences, à son contact, nous allons nous enrichir!
Les talents qui sont dans l'Église contribuent à notre enrichissement personnel.

Ces richesses sont des richesses à partager
1Pierre 4.10 : "Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu."
Comment mettre au service des autres le don que j'ai reçu, si je ne viens pas à l'Église?
Où comment vais-je recevoir les grâces de Dieu qui doivent passer au travers du service des autres si je ne suis pas au contact de ces dispensateurs?

Recevoir des autres

Se détacher de l'Église locale c'est prendre le risque de s'appauvrir…
Ne croyez pas qu'il suffit de lire des livres ou écouter des prédications, tout en restant chez soi, pour maintenir sa vie spirituelle. La richesse spirituelle passe par le contact fraternel. Le partage, le témoignage, l'expérience, l'échange et la prière sont des choses qui ne peuvent se faire que dans le cadre de l'Église.
En vous éloignant de l'Église vous privez l'Église de ce que Dieu vous a donné.
Vous ne pouvez garder pour vous ce que Dieu vous a donné : sinon vous devenez égoïste.
Un chrétien qui s'isole et qui ne partage plus, devient égoïste!

Au service de l’Église
L'Église est l'endroit où se découvrent et s'expriment les talents : ce que tu as reçu, tu dois l'apporter d'abord à tes frères.
Comment exercer ton ministère, si tu n'es pas membre d'une église locale?
Notre sommes appelés à nous exhorter réciproquement.

Hébreux 10.25 : "N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour."

1Thessaloniciens 5.11
 : "C’est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites."


4   Lieu des bienfaits divins


L'Église est un lieu de bénédictions
Psaume 133.1 à 3 : "Voici, oh! Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble! C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements. C’est comme la rosée de l’Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion. Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité."
Ainsi, dans l'Eglise assemblée, l’Éternel envoie ses bénédictions, la vie, pour l’éternité.

La présence de Dieu y réside, au milieu de ses enfants
Dieu se tient dans sa maison.
L'Apocalypse apporte la révélation de Jésus qui marche au milieu des sept chandeliers que sont les Églises. Elles ne sont pas toujours parfaites (si on se réfère aux sept églises d'Asie Mineure), néanmoins le Seigneur est là présent, au milieu d'elles.

La présence divine en fait un lieu de sainteté.

La caractéristique principale de l'Eglise c'est la présence de Dieu, où le juste s'y tient, mais le méchant ne peut y subsister.
Psaume 1.5 : "Les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes; car l’Eternel connaît la voie des justes, et la voie des pécheurs mène à la ruine."

L'endroit arrosé par la pluie
L'Église est un lieu où la pluie bienfaisante se reçoit dans les réunions : cultes, réunions de prières, temps de jeûnes…
Là se produisent miracles, prophéties, exaucements, renouvellements, consolations, adoration, etc.

Une joie réservée à ceux qui s'attachent à l'Eglise locale
Ne l'oublions pas.
Ps 84.5 : "Heureux ceux qui habitent ta maison"
Ps 122.1 : "Moi, je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l'Eternel…"


5   Terreau indispensable à ma croissance

L'Église est aussi la bonne terre, dans laquelle le chrétien va se développer
Il va y grandir et recevoir tout ce qui est nécessaire à sa croissance.
L'Apôtre Paul avait fait comprendre cette nécessité, aux Corinthiens qui marchaient à l'envers.
En effet, ces chrétiens aimaient la puissance mais ne portaient pas le fruit : ils préféraient même le bruit au fruit.
Aussi Paul leur déclara-t-il dans 1Corinthiens 11.17 : "En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires."
La réalité de l'Eglise est de s'assembler pour devenir meilleure et faire des progrès.

Les "autres" me font grandir
Si je vis au milieu de mes frères comme au sein d'une famille, je vais m'épanouir, tout en étant protégé.
Avez-vous remarqué combien le 2ème ou le 3ème enfant d'une famille, s'épanouit plus vite, grâce aux aînés?
Nous progressons plus vite ensemble, car l'Église est une école.

Mais attention à ne pas faire l'Église buissonnière!

Psaume 92.14 : "Plantés dans la maison de l’Eternel, ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu."
Dans une famille, les grands s'occupent des petits : c'est ce que nous devons trouver dans la famille de Dieu.
Par contre, dans la société, nous voyons que les grands écrasent les petits et que les petits jalousent les grands…
L'Église a besoin des aînés comme des jeunes, car ils sont en bénédiction les uns aux autres.

J’aide les autres à grandir
Nous sommes placés dans l'Église pour faire des progrès et surtout dans le domaine de... la patience! L'Église doit nous apprendre la patience, au travers du contact avec les autres.
Aïe, ça fait mal à mon petit amour-propre, à ma fierté, mon égo... Mais au moins, j'apprends à me connaître, à savoir où j'en suis avec les autres...
C'est donc un lieu où doivent s'exercer pardon, compassion, amitié fraternelle... Maison où l'on doit régler les conflits dans l'amour!

Un S.E.F -un Sans Église Fixe- est quelqu'un dont la croissance est stoppée!

L'amour fraternel nous fait grandir, nous épanouit

Éphésiens 4.32 :"Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ."
Colossiens 3.13 : "Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, (doit-il claquer la porte et quitter l'église? Non !) pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi "


6   Terre d’asile : hôpital, restaurant
Marc 2.3-5 
: "Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l’aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés."

L'Église est aussi un endroit où l'on accueille notre prochain

Le paralytique a eu besoin de ses quatre amis…
Si tu n'es pas membre de l'église locale, où amèneras-tu les gens paralysés auxquels tu vas témoigner?
L'Église, un lieu d'accueil où nous pouvons amener les blessés, les affamés, les assoiffés et les paralysés de la vie.

La chaleur d’un foyer
L'Église est une famille représentée par la chaleur d'un foyer.
Psaume 68.7 : "Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, il délivre les captifs et les rend heureux. Les rebelles seuls habitent des lieux arides."

Dans l'Eglise on trouve la chaleur de l'écoute, la compréhension et le partage.
Nous pouvons venir avec nos joies, nos peines, nos blessures car nous sommes appelés à pleurer avec ceux qui pleurent et à nous réjouir avec ceux qui se réjouissent.


7   Protection maximale

Dans l'Église on trouve la protection maximale.

L'apôtre Paul qui était pourtant l'objet d'un grand ministère, réclamait la prière de l'Eglise et encourageait les chrétiens à s'attacher à l'Eglise.
Il avait une telle vision de l'Église qu'il allait de partout afin d'établir des églises.

Actes 14.19-20 : "Alors survinrent d’Antioche et d’Icone des Juifs qui gagnèrent la foule, et qui, après avoir lapidé Paul, le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort. Mais, les disciples l’ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville…"

L’Église invincible, face à la mort
Ici, à Lystre, l'Église manifeste la puissance de la vie, entourant Paul qui se lève pour repartir au service! L'Église a un réel pouvoir de rétablissement!
Le grand apôtre ne voulait pas se permettre le luxe de vivre et servir "seul", car trop vulnérable. Mais avec l'Église -ses prières, son affection, etc.- c'est-à-dire ensemble, ils étaient invincibles!
Même le Séjour des morts est impuissant contre l'Église!
Matthieu 16.18 : "Moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."

Le rempart de Dieu
L'Église est véritablement le rempart de Dieu. C'est sur cette terre, l'endroit de protection maximale. C'est la terre sainte, l'ambassade du ciel!
Dans l'Église je suis protégé!

Nous ne devons pas toucher impunément à l'Église, ni en paroles ni en actes. Car s'attaquer à l'Église c'est s'attaquer à Dieu lui-même, son Époux.

Conclusion
L’Église locale, une nécessité donc. Ne prenez ni le risque de la trahir, ni de l'abandonner.
Prenez juste le risque de l’aimer !
Même si vous avez toutes les raisons humaines valables, n'abandonnez pas l'église locale.

A toi qui es isolé, SEF (Sans Église Fixe) : reviens t'établir, t'enraciner dans la maison de Dieu.

Ta place est dans l’Église!

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

47 commentaires
  • Thomas Horville Il y a 1 année, 5 mois

    Paul Ettori tous ce qui est entré et tous ce qui sort de la bible est spirituel, il faut agir selon le cœur de Dieu et non le cœur de l’homme. « Colossiens 1.9 C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle » Car nous savons en tant que héritier de Dieu et cohéritier du Christ, pour celui qui a reçu le salut, entend et voit l’Amour de Dieu qui est vérité, prospérité, fidélité, patience, paix, joie et plein d’autres caractères qui glorifie son nom. J’écris pour les enfants adoptifs de Dieu et ceux qui vont le devenir aujourd’hui grâce à son plan et le sacrifice de son fils unique Jésus-Christ de Nazareth. Jésus-Christ aime son épouse qui est l’église (les assemblées marchants pour Christ tous en 1) et ses enfants qui sont ses saints (brebis). « Hébreux 12.23 de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection. » Je voix Paul Ettori comme tant d’autres comme vous, vous résultez le mot église comme de la pierre physique sauf que tout est invisible. « Colossiens 1.18 Il est la tête du corps de l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. » Nous sommes le temple de Dieu, son Amour qu’il nous donne par sa miséricorde et ses bienfaits de chaque jours est sans conditions, nous devons respecté cela. Pour recevoir cette Amour si unique, il faut connaître la misère, la pauvreté de sois même, notre corruption de notre propre corps et surtout le reconnaître. « Romains 12.1 Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. » pour percevoir l’Amour de Dieu il faut recevoir le salut et pour recevoir le salut il faut avoir la foi et pour avoir la foi il faut nourrir l’identité de Dieu dans sa vie. Des témoignages de frères ou de sœurs ou même des prédications peuvent offrir des pièces du puzzles pour recevoir ou entretenir le salut mais cela ne suffit pas car le puzzle se complète particulièrement et en grande partie seul en intimité avec Christ par la prière et la lecture Matthieu 6 : 6 : « Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. » « 1 Jean 2.20,27 Pour vous, vous avez reçu l`onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Pour vous, l`onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n`avez pas besoin qu`on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu`elle est véritable et qu`elle n`est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu`elle vous a donnés. » Il est tant d’apprendre qui est Dieu, le Christ nous en a donné toute les capacités en nous offrant le saint esprit à chacun, faites le jaillir ne négliger pas le cœur de Dieu mais faites mourir le vôtre qui demeure corrompue jusqu’au retour du seigneur Jésus-Christ. Divulguer aux autres croyants frères et sœurs ou incroyants dans les assemblées, dans les rues où dans les maisons les bienfaits de Dieu jadis réalisés sur terre ou jadis ce qu’il à proclamé et réalisé dans vos vies. Faites taire votre chair et faites place au saint esprit qui est la connexion direct avec la parole du Christ qui réside en Dieu notre père à tous. Soyons tous béni et que Dieu nous révèle l’immensité de son Amour unique au nom précieux de Jésus-Christ de Nazareth.
  • cacecile Il y a 3 années, 4 mois

    Je me demande si le message donné dans le verset de la bible n'est pas le message des commandements, à commencer par soi, par la famille, par Dieu, et puis, par l'Eglise. Quand on est en difficulté ou trop malade, il ne vaut mieux pas aller à l'Eglise, cela peut se retourner contre nous, j'en ai fait les frais.
  • cacecile Il y a 3 années, 4 mois

    Si l'Eglise devient totalitaire, verset Paul sorti du contexte à l'appui, elle est à fuir, comme dans un gouvernement, il doit y avoir au moins la liberté d'expression, car Dieu est la vie, il détient pouvoir vie et mort, et il n'y en a qu'un seul, quand c'est l'homme de Dieu qui prend ce rôle et cela peut tourner au vinaigre car l'esprit qui l'habite n'est pas l'esprit de Dieu, mais l'esprit de pouvoir, idem pour un patron de société, ou pour un leader de gouvernement, est-ce qu'un gouvernement totalitaire est souhaitable, non bien sur! d'ailleurs on en verra tout de suite les fruits: injustice, oppression, discrimination, moqueries, humiliations...ce verset de Paul me pose beaucoup de questions, car des églises, il y en avait à l'époque, les disciples de Jésus voulaient exclure un homme qui chassait les démons au nom de Jésus, et qu'ils ne connaissaient pas, Jésus leur avaient dit: laissez le faire car il ne se peut qu'il ne soit contre moi en ayant fait cela. cela montre que le plus important c'est la réforme dans le coeur et cela ne se fait pas du jour au lendemain.
  • heliosmiquel Il y a 3 années, 9 mois

    Bonjour , mon ami Paul! Bon article sur les 7 raisons; par contre introduction "erronée" car texte inapproprié! Ci-après, explications "empruntées" un un autre ami. N’ABANDONNONS PAS NOTRE ASSEMBLEE ? « N’abandonnons pas notre assemblée comme c’est la coutume de quelques-uns. » (Hébreux 10.25) Il me semble utile de considérer ce texte dans son contexte afin de ne pas l’utiliser comme une forme de manipulation qui tendrait à retenir ceux qui souhaiteraient aller ailleurs. Avant de revenir sur le verset 25, laissons-nous imprégner par le contexte de tout ce passage biblique. Remontons au chapitre 9 et au verset 28 qui introduit très bien le chapitre 10 et donc la pensée de l’auteur sur le chapitre qui suit : « De même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. » (Hébreux 9.28) Il nous faut bien enregistrer que l’auteur fait allusion à la grande espérance des chrétiens, mentionnée dans le crédo de Nicée : « …Il (Jésus) est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts. » Jésus doit revenir ! C’est l’espérance des croyants et c’est la promesse de Jésus. C’est cette espérance qui est mentionnée par l’auteur dans Hébreux 10.23 : «retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.» La promesse est celle de Jésus à ses disciples : «Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » (Jean14.3) Il convient de souligner que ce verset 25, se termine avec ces mots : «D’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.» Or dans les Evangiles comme dans les épitres le jour qui est proche est toujours celui qui est en relation avec le jour de Sa venue. Voici une longue liste de versets qui mentionnent ce jour : Luc 17:24 ; Luc 17:30 ; Luc 21:34 ; Actes 2:20 ; Actes 17:31 ; Romains 13:12 ; 1 Corinthiens 1:8 ; 2 Corinthiens 1:14 ; Philippiens 1:5 ; Philippiens 1:6 ; Philippiens 1:10 ; Philippiens 2:16 ; 1Thessaloniciens 5:2 ; 1 Thessaloniciens 5:4 ; 2 Thessaloniciens 1:10 ; 2 Thessaloniciens 2:2 ; 2Timothée 1:12 ; 2 Timothée 1:18 ; 2 Timothée 4:8 ; 2 Pierre 1:19 ; 2 Pierre 3:10 ; 2 Pierre 3:12. En poursuivant l’examen du contexte de ce verset 25, il faut nous arrêter sur les versets 36 et 37 de ce chapitre 10 : « sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. » Pourrait-on avoir une phrase plus explicite que celle-ci : « Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra. » ? L’auteur rappelle que Jésus, lequel doit revenir selon sa promesse, viendra pour nous introduire dans les lieux célestes, car telle est Sa promesse. En conclusion ce chapitre 10 de l’épître aux Hébreux fait allusion à cette grande espérance des croyants : Le retour de Jésus Christ et le rassemblement dans les airs de ceux qui croient en Lui. Ceci ayant été précisé, revenons sur ce verset 25 : « n’abandonnons pas notre assemblée comme c’est la coutume de quelques-uns. » Le mot culpabilisateur par excellence est le verbe « abandonnons » et le mot auquel est rattaché la notion d’abandon est le mot « assemblée ». Examinons le sens de ces mots dans le texte grec qui est le texte original. En grec, assemblée se dit « ek-klésia », ce qui signifie littéralement: «appelé hors de». Ce n’est pas ce terme qui est employé par l’auteur de l’épître aux Hébreux dans ce verset. Le mot employé est « epi-syn-agogè » qui a un tout autre sens ! Dans le vocabulaire du Nouveau Testament, le mot « rassemblement » (en grec « épi-syn-agogè ») a un sens bien précis. Il parle toujours du grand rassemblement auprès du Christ lors de son retour. On retrouve cette expression dans Mat. 24.31 : « Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront (epi-synago) ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre. » De même dans Marc 13.27 : « Alors il enverra les anges, et il rassemblera (epi-syn-ago) les élus des quatre vents, de l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel. » Enfin dans 2 Thes. 2. 1 : « Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui (epi-syn-agogè), nous vous prions, frères… » Donc Heb. 10 : 25, ne parle pas de l’assemblée terrestre, mais du rassemblement de tous les chrétiens (Eglise universelle) lors de l’enlèvement. Le mot epi syn-agoguè est composé du préfixe epi comme dans épiderme ou épitaphe, (au- dessus du derme), (au-dessus de la tombe). Et de Synagoguè qui est le rassemblement. Donc epi syn-agoguè c’est le rassemblement dans les airs, au-dessus de la terre. Le mot grec « epi-syn-agogè » nous parle du grand Rassemblement, de la récolte qui sera mise au grenier. Et cette récolte sera effectuée par les anges : « les moissonneurs ce sont les anges » (Matt. 13. 39). Cet engrangement n’est pas encore accompli. Car il s’agit du rassemblement futur dans la gloire. En fait, cette exhortation a pour but de diriger nos pensées vers un objectif glorieux (le rassemblement auprès du Seigneur) et nous encourage à ne pas le perdre de vue. D’ailleurs c’est ce que nous dit le verbe grec qui est traduit par «n’abandonnons pas » et qui signifie littéralement «ne laissez pas derrière » (en-cata-leipo). Ce texte nous parle de la merveilleuse espérance du rassemblement lors de l’enlèvement auprès du Seigneur. Comme c’est le cas dans la 2° épître aux Thessaloniciens (ch. 2. v 1). Il n’est absolument pas question dans ce texte de réunions dans des locaux terrestre ! L’auteur veut nous voir diriger nos regards et notre espérance vers les choses invisibles et éternelles, vers le tabernacle éternel, vers ce moment merveilleux du retour du Christ. Nous comprenons pourquoi cette traduction malheureuse sert les intérêts de ceux qui préfèrent «garder le contrôle » sur les brebis pour qu’elles restent passivement toute leur existence dans l’enclos de leur bergerie. Il n’est pas honnête d’enfermer les chrétiens (par un texte mal traduit) dans une pensée qui ne se trouve nulle part ailleurs dans le Nouveau Testament. Au contraire, toute l’histoire chrétienne est dans une dynamique de séparation d’avec ceux qui ne pensent qu’aux choses de la terre, dans l’espérance d’un rassemblement futur avec le Seigneur « le Jour » de son avènement. Ce texte mal traduit est brandi au-dessus de la tête de ceux qui veulent sortir des églises ou des systèmes dénominationnels avec pour but de développer des dynamiques de peur. Les gens restent alors à leur corps défendant dans des groupes où ils ne se sentent pas en communion avec les autres, où l’enseignement équilibré de la Parole fait défaut, où se pratiquent des choses injustes et s’ils restent c’est uniquement par peur de désobéir à ce texte biblique d’Hébreux 10. 25 ! Or ce texte n’a rien à voir avec une injonction de rester attaché à une assemblée terrestre. En tenant compte de tout ce qui vient d’être dit voici comment on pourrait traduire ce verset : «Emparons-nous fermement de la profession de notre espérance (concernant Son retour), il est fidèle Celui qui l’a promis. Et veillons les uns sur les autres pour nous stimuler à l’amour et aux bonnes actions, sans abandonner l’attente de notre rassemblement (avec Lui) au-dessus de la terre comme quelques-uns en ont (malheureusement) pris l’habitude, mais exhortez-vous mutuellement, d’autant plus que vous voyez le Jour (de son retour) s’approcher. » Conclusion : L’auteur n’est pas en train d’interdire de sortir d’un groupe, d’une dénomination, d’une assemblée terrestre, pas plus que notre Seigneur n’a cherché à retenir ceux qui voulaient s’écarter de Lui (Jean 6. 67.) ; mais ce texte nous encourage à garder l’espérance du retour en gloire du Fils de Dieu et à nous stimuler les uns les autres à garder nos pensées tournées vers le rassemblement auprès de Jésus, dans les airs. Lu de cette façon, il n’est plus possible de garder les gens enfermés par la peur de désobéir à l’Ecriture. A la place de la crainte d’être considéré comme des déserteurs ou des dissidents, nous sommes au contraire encouragés à vivre dans un esprit de service et d’hospitalité. La communion ne vient pas du regroupement des chrétiens dans un même lieu ou une même organisation, mais elle se vit dans la lumière de Christ, qui nous établit mutuellement en communion : « Si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion… » (1Jean 1. 7). Poursuivons la réflexion. Lorsque certains de ses disciples décident de s’éloigner de Lui à cause de paroles mal comprises, le Seigneur ne met pas en œuvre une manipulation basée sur la crainte pour garder ses disciples, Il n’exhorte pas les douze à « ne pas abandonner leur assemblée » par peur de devenir des «déserteurs », mais il va au contraire leur montrer que la porte est ouverte : « Dès lors, plusieurs de ses disciples se retirèrent en arrière et cessèrent d’aller avec lui. Jésus dit donc aux douze : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? » (Jean 6.66/67) Qu’est-ce qui nous motive lorsque nous décidons de rester dans une assemblée ? Est-ce la peur, le ressentiment, la colère, le désir de nuire, l’esprit religieux ou bien est-ce l’amour fraternel, l’amour de l’enseignement, l’amour de la liberté que nous y ressentons ? Quand je dis que ce fameux texte d’Hébreux 10. 25, n’est pas traduit correctement, c’est parce que le concept qui ressort de cette mauvaise traduction ne se retrouve nulle part ailleurs dans les enseignements du Nouveau Testament. Car si on croit en cette manière de traduire, «ceux qui se retirent » (sous-entendu: de l’assemblée), «se perdent » (Heb. 10/39)… Ceci voudrait dire que c’est l’assemblée qui nous sauve, ou en tout cas que nous ne pouvons pas être sauvé si nous en partons… Or le salut n’est pas dans l’appartenance à telle ou telle assemblée, mais il est en Christ seul. Ce qui nous sauve, ce n’est pas l’église locale mais c’est le Christ Jésus par son sacrifice à la croix. L’adage « hors de l’église point de salut », qui vient de l’évêque Cyprien, évêque de Carthage au IIIe siècle, n’a rien à voir avec le cœur de l’évangile. Ce qui nous sauve et nous garde en Vie, c’est Jésus et non le fait d’être ensemble dans un lieu donné et d’appartenir à telle ou telle église ou dénomination. Nous pouvons nous trouver dans un même lieu, partager le même pain et le même vin, chanter les mêmes cantiques, écouter les mêmes prédications, mais si nous ne sommes pas en communion avec le Seigneur, nous serons peut être ensemble sur la terre mais qu’en sera-t-il du rassemblement final ? De deux qui seront dans un même lieu, dit l’Ecriture, l’un sera pris et l’autre laissé. (Luc 17.34/36) Ceux qui brandissent ce texte mal traduit d’Hébreux 10.25, pour empêcher le départ de ceux qui en ont le désir, sont des manipulateurs. Certes il est essentiel de se rassembler ici-bas dans des lieux de célébration et de communion fraternelle. C’est là que Dieu envoie la bénédiction et la vie pour l’éternité. « C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité. » Psaumes 133.3. Mais ce texte de l’épître aux Hébreux n’a pas été écrit pour parler de l’importance de la communion fraternelle, il nous invite à ne pas oublier l’espérance du grand rassemblement dans les airs. Ceux qui utilisent ce texte dans le sens de ne pas abandonner l’église locale, tordent les Écritures. Or il arrive que certains pasteurs, voyant les fidèles aller dans d’autres « bergeries », utilisent ce texte pour culpabiliser ceux qui veulent quitter leur assemblée. Ceux qui restent, même s’ils sont mal à l’aise, se résignent croyant obéir à la Parole de Dieu. Or il n’y a aucun Texte de la Bible qui interdise d’abandonner une assemblée qui est sur la terre. Si cela était, les protestants n’auraient jamais dû quitter l’église catholique. Les baptistes n’auraient jamais dû quitter les églises protestantes etc. Certes, il existe une quantité de textes qui nous encouragent à vivre la communion fraternelle, partout où nous le pouvons, pour mettre au service des autres le don que nous avons reçu, de façon à nous consoler et nous édifier mutuellement. Si dans un lieu donné je ne vis plus une vraie communion fraternelle, si je ne suis nourri que de remontrances et de culpabilisations dans les sermons, rien ne m’oblige à rester dans un tel lieu. Cependant n’oublions pas que le papillonnage spirituel n’est pas le projet de Dieu pour nous, nous avons besoin d’être attachés à une communion où nous serons bénis et en bénédiction. Gardons l’objectif de ce chapitre 10 des Hébreux : Relevons ensemble le défi d’être prêts pour sa venue. Ne perdons pas toutes les occasions que nous pouvons avoir de nous encourager les uns les autres afin de garder l’espérance du retour de notre Seigneur Jésus Christ. Il vient sur les nuées du ciel pour nous emmener avec Lui dans la maison du Père.
  • FB.gaston.stfokam Il y a 3 années, 9 mois

    Merci mes frères, grâce à vous j'ai trouvé un argument valable pour faire revenir une soeur en Christ dans L'ÉGLISE
  • pakitm Il y a 3 années, 9 mois

    juillet des groupes venus de partout en France, de suisse se réunissent à Chalon pour fête de groupes de maison. J' y suis allée pour la première fois cette année en juillet 2016 C'est trop bien. toute les infos seront sur ce site http://www.eglises-maisons.com/actualites/evenements
  • fabuloso Il y a 3 années, 11 mois

    Ok! je suis d'accord ! mais alors ?...ou est cette église ? depuis 17 ans je ne l'ai jamais vraiment trouvée eh oui ...quelle époque ?...???????.......!!!!!!! le problème viens peu être de moi ! ? .. ah la la...Seigneur...
    • Thomas Horville Il y a 1 année, 5 mois

      Oui mon frère nous sommes dans un temps où il est difficile de trouvé sa place au sein de sa propre famille qui devrait être celle de Dieu - beaucoup s’egare de la parole et n’ecoute plus ce qui est simple à comprendre (fidèle à l’Amour de Dieu) je te conseille de continuer jusqu’à ton dernier souffle ta relation intime avec L’éternel, continue à te sacrifier pour Christ pour ne plus le remettre sur La Croix, fait lui confiance et ne te soucie pas du landemain il s’en occupe pour toi car il connaît ton cœur - le Christ s’occupe de moi tu es mon frère alors il s’occupe aussi de toi car puisque nous faisons partie de la même famille sont Amour est le même pour toi et moi - protège juste ta foi en lui car cela dépend de t’es choix, vise à manger que dans l’assiette de notre Père et non la tienne ou la mienne et celle de ton prochain, celle du père abonde à la promesse d’une vie éternelle
  • arciel55 Il y a 4 années, 2 mois

    Depuis un an, j'ai fait mon chemin, et afin que ma famille et moi ne soyons pas seuls, j'ai rejoint une assemblée, pas dans mon village (il n'y a que l’église catholique), mais dans la ville la plus proche, l'église protestante unie de France, et ma foi nous nous y sentons bien. Merci pour les réponses à mon message, tellement justes.
  • Hochea Il y a 4 années, 3 mois

    Qu'est-ce qu'une église locale de nos jours ? Les éléments énoncés dans l'article initial ("Ta place est dans l’Église") seraient largement en désaccord avec le sens du verset cité (He 10:25). Les commentaires de Pakitm, Arciel55, Ismaël, etc. sont absolument justes. Que Le Père fasse luire Sa Face sur vous tous!
    • micada Il y a 3 années, 9 mois

      http://www.eglises-maisons.com/reseaux-et-oeuvres/luc-5
    • pakitm Il y a 3 années, 9 mois

      D’après ces textes, nous voyons les chrétiens de l’Église primitive se réunir pour le culte, l’adoration, D’après ces textes, nous voyons les chrétiens de l’Église primitive se réunir pour le culte, l’adoration, la sainte Cène et la prière dans des maisons privées. Ils n’avaient aucun "lieu de culte" mis à part et consacré. N’y at il pas ici pour nous aujourd’hui un enseignement assez clair? Ne ferions nous pas bien de revenir à la Parole de Dieu pour retrouver la simplicité et l’humilité de l’Église primitive? Sommes nous aujourd’hui plus spirituels que ces disciples qui étaient remplis du SaintEsprit? Actes 13: 52
    • pakitm Il y a 3 années, 9 mois

      Voici quelques versets Dans le Nouveau Testament, nous voyons toujours les assemblées se réunir dans des maisons privées, ce qui ressort des textes ci après: À Jérusalem, les premiers disciples étaient réunis dans une "chambre haute" Actes 1:1315 et 2:1 2. La fraction du pain (la sainte Cène) se faisait dans des maisons privées Actes 2:42 et 46. On voit une assemblée réunie pour la prière dans une maison particulière, la maison de Marie, mère de Jean surnommé Marc, "où plusieurs étaient assemblés et priaient" Actes 12:12. À Philippes en Macédoine, quand Lydie, la marchande de pourpre, crut au Seigneur Jésus et fut baptisée, elle ouvrit aussitôt sa maison aux serviteurs de Dieu et à l’assemblée naissante Actes 16:14 et 40. À Troas en Asie Mineure, l’assemblée était réunie dans une chambre haute située au troisième étage. Elle était réunie le premier jour de la semaine pour rompre le pain Actes 20:7. À Rome, il y avait une assemblée dans la maison de Prisca et Aquilas Rom. 16:3 5. D’autres groupes de croyants devaient se réunir ensemble selon Rom. 16:1415. À Corinthe, il semble que toute l’assemblée était accueillie dans la maison de Gaïus qui donnait également l’hospitalité à l’apôtre Paul luimême Rom. 16:23. À Ephèse, nous voyons une assemblée réunie dans la maison d’Aquilas et de Priscille, ce couple chrétien sympathique ayant quitté Rome pour s’établir à Ephèse 1 Cor. 16:19. À Laodicée, il y avait une assemblée dans la maison de Nymphas Col. 4:15. À Colosses, une assemblée se réunissait dans la maison de Philémon Philémon 2.
  • pakitm Il y a 4 années, 4 mois

    Actes 7:48,49,50 ...le Très-haut n'habite point dans des demeures faites de main; selon que dit le prophète: Le ciel est mon trône, et la terre est le marchepied de mes pieds. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, et quel sera le lieu de mon repos? Ma main n'a-t-elle pas fait toutes ces choses?
  • pakitm Il y a 4 années, 4 mois

    Le corps de Christ: est-il un ou plusieurs? Il y a UN et seulement UN corps de Christ. Ecclesia, l'église, est le corps de Christ et est UNIQUE. Je parle ici de l'Eglise universelle de Christ et non pas d'églises locales présentes dans des villes différentes. Sans vouloir établir de digression, pour chaque cité au sein de l'Écriture, il y a UNE et UNE seule église dans la ville. C'était l'église de Corinthe. C'était l'église de Colosse, de Jérusalem, d'Ephèse, etc. Rien ne soutient dans les Écritures ce que nous avons aujourd'hui: de nombreuses églises, sans ou avec très peu de relation(s) les unes avec les autres au sein de la même ville. Le concept des confessions est complètement inconnu au sein de l'Écriture. Il n'existe pas de Baptistes, de Presbytériens, de pentecôtistes, d'orthodoxes, de catholiques ou toute autre confession au sein de la Bible. Une seule chose y est décrite: simplement des chrétiens. «Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.» (Actes 11:26) Pour résumer: ce que vous pouvez observer dans l'Ecriture est UN corps qui inclue tous ceux qui croient en Jésus Christ notre Seigneur et que Dieu l'a ressuscité des morts (Romains 10:9). Vous pouvez également voir que le chef du corps est le Fils de Dieu lui-même, le Seigneur Jésus Christ.
    • micada Il y a 3 années, 10 mois

      Merci je me sens moins seule ,je suis dans une église ou on ne pense pas du tout ça et j'en suis sortie attristée aujourd'hui a ma demander si j'étais vraiment dans le juste .merci pour ce commentaire
  • pakitm Il y a 4 années, 4 mois

    La Bible, la Parole écrite de Dieu, nous enseigne que nous sommes les membres du corps de Jésus Christ, de l'église, Ecclesia (le mot grec désignant l'église). Sous le terme d'église, je n'entends pas - ni la Bible - les constructions ou d'autres constructions humaines mais la somme de ceux croient que Jésus Christ est notre Seigneur et que Dieu l'a ressuscité (Romains 10:9). Tous ceux qui croient sont automatiquement des membres de la famille de Dieu, du corps de Christ, de l'église, d'Ecclesia. La Bible nous dit également qui est le chef, le directeur de ce corps. Il n'y en a pas d'autre que le Fils de Dieu lui-même, le Seigneur Jésus Christ. Étudions-les. Ephésiens 1:22 «Il [Dieu, le Père de la gloire (verset 15)]a tout mis sous ses pieds [Jésus Christ], et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise.» Ephésiens 4:15-16 «Nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ. C'est de lui et grâce à tous les liens de son assistance, que tous le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s'édifie lui-même dans l'amour.» Ephésiens 5:23 «Christ est le chef de l'église.» Colossiens 1:17-18 «Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il [Jésus Christ] est la tête du corps de l'Église...»
  • arciel55 Il y a 5 années, 2 mois

    Bonjour à tous. Dans ma ville, il y a plusieurs assemblées. Outre les Catholiques, il y a les Réformés, l’Église Évangélique Libre, l’Église "Le Salut", les Adventistes... et je me demande, puisqu'il n'y a a qu'un seul Seigneur, ne pourrait-ton pas tous se regrouper, d'autant plus que tous réunis ce ne serait pas non plus la grande foule ? Je comprends les différences entre Catholiques et Protestants, mais les autres, tous protestants, pourquoi tant de dénominations différentes. Cela ne facilite pas le choix pour moi qui suit SEF, d'autant plus que, ayant pu me rendre dans chacune, j'y trouve un même chemin vers Dieu.
  • Ismaël Brandon Il y a 5 années, 2 mois

    Il serait bon de redéfinir le mot "église" car la définition même de l'église c'est "nous" nos coeurs et nos rassemblement, même en dans une maison, dans un hangar ou une grange * , doit t'on rappeler "car la ou deux ou trois sont réunis en mon nom je suis là au milieu d'eux (Mathieu ch 18v20) " donc bien que je ne dénigre pas "l'église locale" , pour ma part je ne comprends pas ce dogme d'église locale prêcher de long en large par certains . Car si on parle de locaux cela ne reste que des murs . L'important c'est la présence de Dieu dans nos réunions même local . Qu'il n'en déplaise et la disposition de nos coeurs . A contrariot on peut aller dans une "église locales" tout les dimanches matin sans jamais rien recevoir si la disposition du coeur n'y est pas non plus . Donc restons humble sur ce sujet qui est complexe, Dieu voit le coeur des croyants .
  • dayandaniel Il y a 5 années, 3 mois

    je ne veux surtout pas contredire étant parfaitement d'accords avec tout ce qui est écrit ,pourtant il manque un paragraphe ,un paragraphe essentiel qui peut paraitre choquant mais indispensable a la vie de l'église corps de christ convertie et responsable depuis 30 ans dans l'église locale a laquelle j'appartiens j'en viens a me posé certaine questions sans pour cela prendre partie pour les uns ou pour les autres notre systheme ADD est malade ,malade de son systéme pyramidal et hors contexte de la parole de notre Seigneur qu'il soit responsable qu'il soit pasteur ou autre se prennent pour des chefs et non plus comme le seigneur jésus le leur a demandé que celui qui veut etre grand soit comme le plus petit.... MALHEUREUSEMENT de plus en plus de responsable ( pasteur) se prennent pour des chefs dans le sens humain du terme s'en est désolent et triste je ne parle pas ici de ma propre église locale car se n'est pas le cas mais c'est le cas d'en bien d'endroit ou des freres et soeurs plein d'entrain auparavant s'en vont et ils sont de plus en plus nombreux ces bléssés au bord de la route je ne dis pas la qu'ils ont eux raisons de quitté leurs église locale je dis cela pour que nous soyons capable de réfléchir et de se remettre en questions sur notre manière de fonctionné fraternellement votre frere
  • Jonas8 Il y a 5 années, 3 mois

    Et pourtant tout je voulais c'était d'être considéré et traité comme un enfant de Dieu au même titre que mon interlocuteur, sans qu'il y ai une supériorité de l'un par rapport à l'autre. Pour conclure, Paul, j'aimerai vous dire que, à mon avis, votre message qui cherche à convaincre rate sa cible. Parce qu'on en a entendu et réentendu des messages comme ça qui cherchent à nous convaincre, mais qui en fait ne font qu'attaquer (pas forcément volontairement) à notre identité, et qui de ce fait nous met sur la défensive. La priorité n'est pas de convaincre l'autre mais de l'honorer pour l'aider à s'établir dans son identité. La maturité est d'ailleurs une question d'apprendre à connaître son identité et de se comporter en fonction. Dieu croit en chacun de ses enfants parce qu'il sait qu'il a des projets de bonheur et une place prévue pour chacun d'eux. Chacun d'eux a qqch à apporter qu'aucun autre pourra le faire. Dieu ne leur met pas non plus d'étiquette SEF sur aucun d'eux.
  • Jonas8 Il y a 5 années, 3 mois

    Bonjour Paul, Pour avoir été jusqu'à peu sans aller dans une église telle qu'on le conçoit habituellement (lieu, temps de culte hebdomadaire, pasteur) je me sens visé par cette article. En effet, ça faisait plusieurs années où je me contentait d'aller à différentes cellules et groupes de jeunes où j'avais les enseignements, encouragements et surtout la communion fraternelle que je cherchais. Pour moi l'église n'est pas un endroit où on va, mais une réalité qui se vit, et pas exclusivement le dimanche matin dans un bâtiment qu'on appelle église. Si il y a eu dans cette période là des moments de tristesse et de solitude, c'est à cause de l'incompréhension et du regard de certains chrétiens qui ne comprennait pas quand ne puisse pas aller au culte le dimanche matin. C'est une souffrance d'avoir l'impression de passer pour un extra-terrestre, de ne pas pouvoir se faire comprendre, de se faire cataloguer dans une catégorie de chrétiens inférieure ou pas normaux, les SEF, où on leur prophétise toutes sortes de malheurs comme devenir la proie de l'ennemi ou pas de croissance dans la maturité possible (Pour info cette période là a été celle où j'ai le plus grandi dans la maturité.).
  • Guy Wart Il y a 7 années, 1 mois

    L'interprétation de ce passage de Hébreux 10.25 : "N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; ...." n'est pas correcte par rapport au texte grec qui dit plutôt "N'abandonnons pas le fait de nous assembler, comme c'est la coutume de quelques uns ..." ce qui est tout à fait différent. Ce n'est absolument pas une exhortation à rester dans 'votre' 'église' locale mais plutôt à continuer à se rassembler avec nos frères et sœurs en Christ. Et la véritable église, les véritables frères et sœurs en Christ, ne sont pas le rassemblement d'un groupe dans un bâtiment ou une dénomination particulière mais plutôt, selon ce que Dieu nous dit dans Sa parole, c'est l'ensemble des croyants que Jésus a racheté avec son sang (ac 20:28), l'ensemble de ceux qui Lui appartiennent, qui vivent selon Son Esprit et qui ont crucifiés la chair et ses passions. 'Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ; il ne lui appartient pas' Rom 8:9; voilà ceux qui forment l'église de Jésus-Christ: ceux qui sont nés d'eau et d'Esprit. Sortons de notre esprit de clocher et rendons gloire à Jésus-Christ qui bâtit Lui-même Son église en nous offrant nous-même en sacrifice vivant. Offrons Lui aussi nos conceptions humaines de la communion fraternelle... Soyez bénis
  • Wiliam Conductier Il y a 7 années, 3 mois

    Et que faire lorsque dans l'église on laisse s'infiltrer des doctrines qui troublent le troupeau, comme ces doctrines qui ne cessent de gagner du terrain. Je parle des doctrines des malédictions ancestrales, des liens de ceci, lien de cela, des chasseurs de démons qui se chassent des démons entre chrétiens ? Sans oublier les scandales d'argent, d'ambition personnelles etc ... Je peux m'accommoder de bien des choses dans une église, et beaucoup de choses ne méritent pas qu'on quitte son église, mais lorsqu'il s'agit de fausses doctrines très en vogues, que faire ? Si c'est pour aller à l'église avec l'angoisse au ventre, je n'en vois plus l'intérêt. Parce que certains ont vécu certaines choses, on en fait une doctrine, et voilà, la machine est lancé. Après, pour redresser les choses, c'est galère, car que peux-tu répondre à quelqu'un qui te dit "Mais je l'ai vécu" ... Aujourd'hui, le vécu prime sur les enseignements des apôtres (qui eux, n'enseignaient pas toutes ces doctrines qui pullulent aujourd'hui) ... Après des années sans églises, on est retourné dans une église qu'on fréquente depuis plus de trois ans, nous pensant à l'abri vu que c'est pas une église "surnaturalisante", mais voici, toutes les confessions de foi sont touchées par ces doctrines. Alors à présent nous prenons du recul. On se sent plus en sécurité chez soi, seul avec le Seigneur plutôt qu'à l'église. Et pourtant, on continue de se réunir avec d'autres frères et soeurs qui sont des SEF. Le Seigneur est notre berger. Lui, il ne nous trouble pas, ne nous trompe pas, ne nous induit pas en erreur et il a promis de prendre soin de ses brebis, quand bien même certains bergers abandonnent le troupeau au loup (lire dans jérémie et Ezekiel les chapitres destinés au pasteur qui ne prennent pas soin du troupeau). Nénmoins, puisse le Seigneur multiplier des Paul ETTORI. Ses messages audio me font énormément de bien. Et lui il est clair par rapport à toutes ces doctrines de délivrance. Il les dénonce.
    • albimbo Il y a 4 années, 3 mois

      1 Cor. 1: 10 à 13 L' Eglise locale englobe tous les chrétiens de la localité, il ne devrait donc y avoir q'une Eglise dans la localité. Où aller quand il y a plusieurs églises ( dénominations ) qui se disent locale dans ma localité? Comme dit l'apôtre Paul "Christ est-il divisé?" Ce n'est pas parce qu'l y a une pancarte sur laquelle il est écrit " Eglise ..." que s'en est une. L'Eglse doit être soumise à Christ, sous l'autorité de l'Esprit et sur le terrain de l'unité. Sinon, "Sortez du milieu d'elle mon peuple" dit le Signeur; sortez de la grande Babylone... Que l'Esprit de Dieu éclaire son peuple afin qu'il marche dans la vérité et qu'il vive une vraie vie d'Eglise locale... Soyez béni
    • dorima1209 Il y a 6 années, 10 mois

      Je suis d'accord avec vous , je viens de laisser mon eglise locale on a fait un complot contre moi et ils m'ont battue, j'ai passé cinq jours a l'hopital. parce que je les encourageais a etudier la Bible après le culte pour mieux briser le royaume de satan au lieu de rentrer chez nous après la nourriture a 2 hrs de l'apres midi. J'ai aussi propose une soiree de priere par mois et quand je prie c'est presque tout le temps contre satan. Je ne savais pas qu'il y avait des satanistes dans l'eglise de Dieu. Maintenant je suis chez moi avec la moitie de mon corps en extreme douleur.Les docteurs disent que je suis tout pres de la surdite................. Pour la cause de Dieu . Je n'ai jamais fais une intervention a quiconque.. Je les encourageais. alors quoi maintenant? Merci.
  • Onya Il y a 7 années, 5 mois

    je suis tout a fait d accord avec vous et comme vous je dis, Pasteurs, remettez vous en question. Moi non plus je ne ressens plus cette chaleur d autre fois dans mon assemblées. je sens plutot que je suis entrain d'accompagner quelqu un dans sa vision personnelle ou les biens de l eglise sont confondus avec ceux de l eglise. C' est le chaos total!
  • canovibi Il y a 8 années, 11 mois

    Il y a des souffrances partout, hélas ! Parfois se sont les responsables, les structures, les traditions qui emmurent ces chrétiens. Parfois se sont aussi des blessures causées par un manque d'amour, de communion fraternelle etc. Des chrétiens ont besoin de ces structures, d'autres ont besoin de vivre beaucoup plus profondément la communion fraternelle et se dirigent vers ces églises maison. Je pense que le vrai problème est parfois un manque de maturité spirituelle. La part que chacun doit passer dans la communion avec le Seigneur ne peut se vivre que dans le secret de la chambre, seul (e) avec le Maître. J'ai eu ma part de blessures, surtout dans certaines structures où les responsables pensaient que je pouvais perturber l'église car ma vision était différente. Cela m'a permis de grandir dans le Seigneur et ces moments très durs m'ont façonné et rendu plus mûr.De plus, j'ai appris à pardonner et à voir mes erreurs en même temps. Ces oppositions m'ont rapproché du Seigneur. Nous savons que tout concourt au bien... J'ai aussi un blog, si cela t'intéresse, tu pourras aller y faire un tour! http://etsictaitvrai.blogspot.com/ Sois bénie canovibi
  • damber Il y a 10 années, 2 mois

    Bonjour! Je n'ai pas lu le texte totalement! Je m'y suis reconnu très vite! J'ai reconnu l'orphelin! celui qui, parachuté en une ville impersonelle, est allé dans une secte afin de combler le vide du coeur, qui en est ressorti librement sans pression aucune! Ce qui est impossible! IL était avec moi! Je suis fidèle à mon Eglise et souffre pour ces SEFixe! Que cherche-t-on? bien souvent le spectacle, ou alors on consulte le planning du mois' Je ne vais pas ce jour, le pasteur dit toujours des choses qui me dérangent! Que le malin est heureux"Yesss, encore un qui va traîner ce péché, pourtant le pasteur le lui dit ! Il m'ennuira moins en traînant son fardeau! " Logique ? pas très! Mais si! dans cette assemblée il y a un si bon qrchestre! Pardon? si j'ai prié et loué avant le culte? Ben j'ai pas le temps voyons!!!" Quel fourbis spirituel ! Où sont les racines de ces plantes? Donneront-elles un fruit un jour ???
  • Reine Petronille Mariée Il y a 10 années, 2 mois

    merci seigneur pour ta parole,car elle me touche et me console,benis ton serviteur et mon epoux de m'avoir envoyer ce message parce que je suis isolé et loin de l'eglise a cause des raisons humaines,je veux ,je desir prendre le risque d'aimer l'eglise de christ
  • canovibi Il y a 10 années, 2 mois

    Je suis un S.E.B. un sans église batiment. J'ai vécu ma foi dans les églises maisons et dans les églises batiment. Les deux sont vivantes. Il es très délicat d'opposer ces deux formes d'église. Lorsque j'étais dans un batiment, nous avions le culte le dimanche, une réunion de prières ou d'étude en semaine. Parfois quelques w.e., nous avions des séminaires. Mais en dehors de ces moments, je n'avais pratiquement pas de communion fraternelle avec les membres de l'église. Dans les maisons, nous nous rencontrons beaucoup plus souvent et nous vivons l'église comme elle est décrite dans les actes. Il n'est pas possible de dire ta place est dans l'église car nous sommes tous l'église. Par contre, certains ne vivent pas l'église, ce qui est différent. Cela aussi bien dans les batiments qu'ailleurs. Je vous renvoie au partage de Franck Viola qui explique mieux que moi ce que j'écris. Ce qui compte ce n'est pas la structure, mais la vie organique de l'église.Nous vivons, dans nos réunions 1Co26, ce que je n'ai jamais vécu dans les batiments! QDVB
  • 25josette Il y a 10 années, 2 mois

    je comprends totalement votre pensée.arrêtons de juger les sef essayons plutôt de les comprendre car tout chrétien aspire à faire parti d'une église,s'ils sont sortis c'est en grande partie à cause des frères et soeurs qui n'en sont pas en réalité.arfois les gens du monde ont plus d'amour à donner que ceux qui sont à l'intérieur d'une église.que Dieu guérisse et console tous ceux qui ont connu ses expériences et comme disait Mamadou Karambi confiez vos problèmes au Seigneur uniquement,vous ne serez jamais déçu.bonne continuation ma soeur Blanchette,que Jésus soit ton seul conducteur .je te salue fraternellement
  • DEBANA Il y a 10 années, 2 mois

    amen à ce puissant message d'actualité. merci pasteur. La recherche instantanée du miracle est une des raisons pour lesquelles de nombreux chretiens sont SEF.Dieu faisant toutes choses belles en son temps, ma prière est que les enfants de Dieu saisissent la profondeur d'un tel message, s'enracinent dans une église locale et gardent les yeux fixés sur Dieu qui est toujours fidèle. soyez bénis
  • 25josette Il y a 10 années, 2 mois

    si votre réflexion est bonne,que dire de ses responsables qui divisent les couples,qui humilient vos enfants,qui ne veulent pas s'occuper des enfants de chrétiens car trop difficiles, et qui n'ont que le nom.que faites vous de tous nos frères et soeurs qui divorcent à cause re responsables légalistes qui font tomber les soeurs dans l'adultère.convertie depuis 23 ans,je n'ai connu que souffrance par des responsables non sanctifiés.mais j'aime mon Dieu part dessus tout.ne jugez pas les sef. malgré toutes ses souffrances,je vais dans une église,mais jamais je confierai mon âma à ses responsables irresponsables.que Dieu vous bénisse
  • Jeremycharisma Il y a 10 années, 2 mois

    Bien parlez! Je crois que cela prouve que le plan de Dieu est connu et que nous sommes une entité de l'Église. Gloire à Dieu,car notre Père céleste est le créateur de la diversité dans l'unité.
  • Nounousse80 Il y a 10 années, 2 mois

    Votre texte est magnifique et édifiante. Daigne Dieu vous bénir.
  • ronath Il y a 10 années, 2 mois

    merci beaucoup et que le Seigneur Jésus vous bénisse.
  • wourobi Il y a 10 années, 2 mois

    Bonjour et merci pour ce message si important. Nous devons faire de l'église notre première maison, notre premier bureau, notre premier époux, notre première épouse, tout simplement le véritable Amour pour tout. L'église est le fondement de notre appartenance à DIEU comme vous l'avez si bien dit, seul et isolé nous ne pouvons rien faire sans cette communauté à laquelle nous sommes attchée. Nous savons qu'il y a souvent des difficultés, des problèmes dans les églises locales mais n'attendons pas toujours que les solutions nous tombent du ciel, nous devons toujours être en intercession permanente pour notre église, nos conducteurs et tous les responsables à quel que niveau que se soit afin qu'elle soit cette église de référence dont nous espérons tant. Merçi frère Paul Ettori pour ces enseignements, exhortations, conseils, éducations, je prie que DIEU TOUT PUISSANT vous comble au délà de vos attentes dans tous les domaines de votre vie au nom de JESUS CHRIST.
  • parade Il y a 10 années, 2 mois

    Je n"ai rien à ajouter, vous avez dit tout le nécessaire ...Puissions-nous mettre en pratique qu"une Église , c"est un Hôpital, l"endroit où Dieu manifeste Ses dons , par nous ..les chrétiens ! Un avancement pour notre vie spirituelle! Merci Seigneur pour Ton Serviteur Paul!
  • ajwyld Il y a 10 années, 2 mois

    Je rajouterai qu'en "boudant" l'église locale, on ne fait pas que du mal à soi-même. On prive aussi les autres de sa présence, de ses dons et c'est l'église entier qui en est appauvrie. Bcp partent parce que déçus par l'église. Je pense que ça arrive à tout le monde d'être déçu de l'église un jour, mais la solution quand même c'est de se mettre au travail, avec les autres, pour que ça se passe mieux - en tout les cas, c'est mon avis.