Ta place est dans l’Église

Ta place est dans l’Église
Introduction
Hébreux 10.25 : "N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour."

Pour quelles raisons êtes-vous attachés à une Église locale?
Découvrons ensemble Les sept raisons pour s’attacher à l’église locale.

Ce message s'adresse à tous les chrétiens, essentiellement aux S.E.F qui sont les "Sans Église Fixe". Nous aimons ces S.E.F qui, comme les S.D.F, sont malheureux et vivent une réelle solitude.

Qu'est-ce qui les a conduits à être éloignés de l'Église? Ont-ils été rejetés, trahis, blessés, déçus, voire parfois oppressés par des leaders ou des responsables? Ont-ils des difficultés à adapter leur caractère à la vie communautaire d'une assemblée?

Je m'adresse à toutes celles et à ceux qui, derrière leur écran internet, sont éloignés de l'Église. Ceux qui se posent la question : Comment puis-je retrouver le chemin de l'Église?

Peu importe la raison que vous pouvez avancer pour justifier votre choix de vivre la foi, hors de l'Église. Sachez que l'Église locale n'est ni une option, ni un lieu d'apparition (certains n'y font que de brèves apparitions), ni un endroit dans lequel on vient uniquement pour butiner.

Chaque chrétien doit s'attacher à l'Église locale, afin de pouvoir s'enraciner et ainsi s'affermir. Un arbre que vous plantez et déracinez sans cesse, finira par mourir!
C'est l'endroit où notre foi se développe, où l'on reçoit les bénédictions divines et où l'on peut aussi bénir autrui.
Nous le voyons, de façon évidente, dans la Parole divine!


1   Nécessité d’une appartenance : la famille
L'Église locale est une nécessité, puisqu'il nous faut appartenir à une famille, plutôt qu'être orphelin.
Éphésiens 2.19 : "Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu."

Nous sommes tous de la même maison, des gens de la maison de Dieu
Nous avons reçu, à la conversion, une nouvelle identité. Un chrétien a donc deux cartes d'identité ou deux passeports!
La deuxième naissance dont Jésus parle dans sa Parole, est une naissance spirituelle qui fait de nous une nouvelle personne, avec une nouvelle identité.
C'est pourquoi l'Église n'est pas un rassemblement mais un "assemblage" de gens qui ont revêtu la même nature.

L'Église ne se compose pas d'adhérents. Adhérer consiste seulement à se coller à une structure, sans pour autant appartenir à la nature même de cette structure.
Par exemple, un coquillage adhère à un rocher sans pour autant lui ressembler, ni avoir sa nature.
Les chrétiens sont tous greffés sur un même tronc qui est le Seigneur Jésus. De ce tronc, ils tirent tous la même sève, afin de porter du fruit.
En Christ, ils sont devenus une même plante.

Une nouvelle famille, l’Église
L'Église, c'est ma nouvelle famille. En devenant chrétiens, enfants de Dieu, nous sommes entrés dans la famille de Dieu.
Un bébé qui vient de naître n'a pas conscience qu'il appartient à une famille : pourtant c'est bien au sein d'une famille qu'il vient au monde.
Pour nous, notre famille se compose de celles et ceux qui ont été engendrés par le même Père.

Quels que soient la couleur de notre peau, nos origines sociales ou notre passé, nous sommes tous des frères et des sœurs en Christ.
Loin de la maison, quand nous partons en voyage, nous sommes attirés par l'exotisme. Qui n'aime pas les voyages? Pourtant, après un certains temps, nous sommes heureux de rentrer à la maison, de retrouver notre famille. Nous avons été créés pour vivre en famille.

L'Église locale, une oasis dans une société impersonnelle
Notre société laïque met en place les lois qui favorisent l'individualisme, la vie à l'écart… Or, en agissant ainsi, elle travaille pour l'Église. L'écœurement que produit une telle société, qui arrive d'ailleurs au bout de son système, ramènera les gens vers l'Église, une véritable Église où ils trouveront une famille.
Nous avons un besoin de dépendance, malgré une société qui fait tout pour nous rendre indépendants les uns des autres.

2   Besoin d’une dépendance : le corps
Nous avons besoin les uns des autres, que nous le voulions ou non!
1Corinthiens 12.21 : "L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous."

Nous sommes liés les uns aux autres
Le message de Jésus est très clair : il vient nous attacher au corps qu'est l'Église locale.
L'Église n'est donc pas un rassemblement mais un assemblage, selon Colossiens 2.19; un assemblage autour du chef suprême (Éphésiens 1.22), qui nous rend tous membres les uns des autres (Romains 12.5).
La discipline étant un élément de coordination, un joug qui nous permet de rester ensemble. Le joug n'est pas toujours très apprécié… Pourtant le Seigneur lui-même nous demande de le porter (Matthieu 11.29).


Le chrétien, membre du corps, ne sera jamais un électron libre
Loin du corps, un membre ne peut pas vivre. En danger, une brebis isolée, loin de la bergerie et de son berger, pourra-t-elle vivre seule?
Le chrétien qui s'isole ressent au début, un sentiment de liberté. Mais bien vite l'effet de l'amputation va agir… Le membre va se refroidir, un peu comme lorsque vous séparez une braise du feu.
Allons- nous courir le risque d’une amputation ?
L'amputation est dangereuse!
Un chrétien en dehors du corps -l'Église- est, de ce fait, impropre au service. Il ne porte plus le joug et un bœuf sans joug est utile à peu de chose…


3   Enrichissement mutuel : les talents
Nous avons besoin de l'Église car en son sein, il y a de grandes richesses. Et par voie de conséquences, à son contact, nous allons nous enrichir!
Les talents qui sont dans l'Église contribuent à notre enrichissement personnel.

Ces richesses sont des richesses à partager
1Pierre 4.10 : "Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu."
Comment mettre au service des autres le don que j'ai reçu, si je ne viens pas à l'Église?
Où comment vais-je recevoir les grâces de Dieu qui doivent passer au travers du service des autres si je ne suis pas au contact de ces dispensateurs?

Recevoir des autres

Se détacher de l'Église locale c'est prendre le risque de s'appauvrir…
Ne croyez pas qu'il suffit de lire des livres ou écouter des prédications, tout en restant chez soi, pour maintenir sa vie spirituelle. La richesse spirituelle passe par le contact fraternel. Le partage, le témoignage, l'expérience, l'échange et la prière sont des choses qui ne peuvent se faire que dans le cadre de l'Église.
En vous éloignant de l'Église vous privez l'Église de ce que Dieu vous a donné.
Vous ne pouvez garder pour vous ce que Dieu vous a donné : sinon vous devenez égoïste.
Un chrétien qui s'isole et qui ne partage plus, devient égoïste!

Au service de l’Église
L'Église est l'endroit où se découvrent et s'expriment les talents : ce que tu as reçu, tu dois l'apporter d'abord à tes frères.
Comment exercer ton ministère, si tu n'es pas membre d'une église locale?
Notre sommes appelés à nous exhorter réciproquement.

Hébreux 10.25 : "N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour."

1Thessaloniciens 5.11
 : "C’est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites."


4   Lieu des bienfaits divins


L'Église est un lieu de bénédictions
Psaume 133.1 à 3 : "Voici, oh! Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble! C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements. C’est comme la rosée de l’Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion. Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité."
Ainsi, dans l'Eglise assemblée, l’Éternel envoie ses bénédictions, la vie, pour l’éternité.

La présence de Dieu y réside, au milieu de ses enfants
Dieu se tient dans sa maison.
L'Apocalypse apporte la révélation de Jésus qui marche au milieu des sept chandeliers que sont les Églises. Elles ne sont pas toujours parfaites (si on se réfère aux sept églises d'Asie Mineure), néanmoins le Seigneur est là présent, au milieu d'elles.

La présence divine en fait un lieu de sainteté.

La caractéristique principale de l'Eglise c'est la présence de Dieu, où le juste s'y tient, mais le méchant ne peut y subsister.
Psaume 1.5 : "Les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes; car l’Eternel connaît la voie des justes, et la voie des pécheurs mène à la ruine."

L'endroit arrosé par la pluie
L'Église est un lieu où la pluie bienfaisante se reçoit dans les réunions : cultes, réunions de prières, temps de jeûnes…
Là se produisent miracles, prophéties, exaucements, renouvellements, consolations, adoration, etc.

Une joie réservée à ceux qui s'attachent à l'Eglise locale
Ne l'oublions pas.
Ps 84.5 : "Heureux ceux qui habitent ta maison"
Ps 122.1 : "Moi, je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l'Eternel…"


5   Terreau indispensable à ma croissance

L'Église est aussi la bonne terre, dans laquelle le chrétien va se développer
Il va y grandir et recevoir tout ce qui est nécessaire à sa croissance.
L'Apôtre Paul avait fait comprendre cette nécessité, aux Corinthiens qui marchaient à l'envers.
En effet, ces chrétiens aimaient la puissance mais ne portaient pas le fruit : ils préféraient même le bruit au fruit.
Aussi Paul leur déclara-t-il dans 1Corinthiens 11.17 : "En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires."
La réalité de l'Eglise est de s'assembler pour devenir meilleure et faire des progrès.

Les "autres" me font grandir
Si je vis au milieu de mes frères comme au sein d'une famille, je vais m'épanouir, tout en étant protégé.
Avez-vous remarqué combien le 2ème ou le 3ème enfant d'une famille, s'épanouit plus vite, grâce aux aînés?
Nous progressons plus vite ensemble, car l'Église est une école.

Mais attention à ne pas faire l'Église buissonnière!

Psaume 92.14 : "Plantés dans la maison de l’Eternel, ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu."
Dans une famille, les grands s'occupent des petits : c'est ce que nous devons trouver dans la famille de Dieu.
Par contre, dans la société, nous voyons que les grands écrasent les petits et que les petits jalousent les grands…
L'Église a besoin des aînés comme des jeunes, car ils sont en bénédiction les uns aux autres.

J’aide les autres à grandir
Nous sommes placés dans l'Église pour faire des progrès et surtout dans le domaine de... la patience! L'Église doit nous apprendre la patience, au travers du contact avec les autres.
Aïe, ça fait mal à mon petit amour-propre, à ma fierté, mon égo... Mais au moins, j'apprends à me connaître, à savoir où j'en suis avec les autres...
C'est donc un lieu où doivent s'exercer pardon, compassion, amitié fraternelle... Maison où l'on doit régler les conflits dans l'amour!

Un S.E.F -un Sans Église Fixe- est quelqu'un dont la croissance est stoppée!

L'amour fraternel nous fait grandir, nous épanouit

Éphésiens 4.32 :"Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ."
Colossiens 3.13 : "Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, (doit-il claquer la porte et quitter l'église? Non !) pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi "


6   Terre d’asile : hôpital, restaurant
Marc 2.3-5 
: "Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l’aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés."

L'Église est aussi un endroit où l'on accueille notre prochain

Le paralytique a eu besoin de ses quatre amis…
Si tu n'es pas membre de l'église locale, où amèneras-tu les gens paralysés auxquels tu vas témoigner?
L'Église, un lieu d'accueil où nous pouvons amener les blessés, les affamés, les assoiffés et les paralysés de la vie.

La chaleur d’un foyer
L'Église est une famille représentée par la chaleur d'un foyer.
Psaume 68.7 : "Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, il délivre les captifs et les rend heureux. Les rebelles seuls habitent des lieux arides."

Dans l'Eglise on trouve la chaleur de l'écoute, la compréhension et le partage.
Nous pouvons venir avec nos joies, nos peines, nos blessures car nous sommes appelés à pleurer avec ceux qui pleurent et à nous réjouir avec ceux qui se réjouissent.


7   Protection maximale

Dans l'Église on trouve la protection maximale.

L'apôtre Paul qui était pourtant l'objet d'un grand ministère, réclamait la prière de l'Eglise et encourageait les chrétiens à s'attacher à l'Eglise.
Il avait une telle vision de l'Église qu'il allait de partout afin d'établir des églises.

Actes 14.19-20 : "Alors survinrent d’Antioche et d’Icone des Juifs qui gagnèrent la foule, et qui, après avoir lapidé Paul, le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort. Mais, les disciples l’ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville…"

L’Église invincible, face à la mort
Ici, à Lystre, l'Église manifeste la puissance de la vie, entourant Paul qui se lève pour repartir au service! L'Église a un réel pouvoir de rétablissement!
Le grand apôtre ne voulait pas se permettre le luxe de vivre et servir "seul", car trop vulnérable. Mais avec l'Église -ses prières, son affection, etc.- c'est-à-dire ensemble, ils étaient invincibles!
Même le Séjour des morts est impuissant contre l'Église!
Matthieu 16.18 : "Moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."

Le rempart de Dieu
L'Église est véritablement le rempart de Dieu. C'est sur cette terre, l'endroit de protection maximale. C'est la terre sainte, l'ambassade du ciel!
Dans l'Église je suis protégé!

Nous ne devons pas toucher impunément à l'Église, ni en paroles ni en actes. Car s'attaquer à l'Église c'est s'attaquer à Dieu lui-même, son Époux.

Conclusion
L’Église locale, une nécessité donc. Ne prenez ni le risque de la trahir, ni de l'abandonner.
Prenez juste le risque de l’aimer !
Même si vous avez toutes les raisons humaines valables, n'abandonnez pas l'église locale.

A toi qui es isolé, SEF (Sans Église Fixe) : reviens t'établir, t'enraciner dans la maison de Dieu.

Ta place est dans l’Église!



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

47 commentaires
  • Thomas Horville Il y a 7 mois, 2 semaines

    Paul Ettori tous ce qui est entré et tous ce qui sort de la bible est spirituel, il faut agir selon le cœur de Dieu et non le cœur de l’homme. « Colossiens 1.9 C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle » Car nous savons en tant que héritier de Dieu et cohéritier du Christ, pour celui qui a reçu le salut, entend et voit l’Amour de Dieu qui est vérité, prospérité, fidélité, patience, paix, joie et plein d’autres caractères qui glorifie son nom. J’écris pour les enfants adoptifs de Dieu et ceux qui vont le devenir aujourd’hui grâce à son plan et le sacrifice de son fils unique Jésus-Christ de Nazareth. Jésus-Christ aime son épouse qui est l’église (les assemblées marchants pour Christ tous en 1) et ses enfants qui sont ses saints (brebis). « Hébreux 12.23 de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection. » Je voix Paul Ettori comme tant d’autres comme vous, vous résultez le mot église comme de la pierre physique sauf que tout est invisible. « Colossiens 1.18 Il est la tête du corps de l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. » Nous sommes le temple de Dieu, son Amour qu’il nous donne par sa miséricorde et ses bienfaits de chaque jours est sans conditions, nous devons respecté cela. Pour recevoir cette Amour si unique, il faut connaître la misère, la pauvreté de sois même, notre corruption de notre propre corps et surtout le reconnaître. « Romains 12.1 Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. » pour percevoir l’Amour de Dieu il faut recevoir le salut et pour recevoir le salut il faut avoir la foi et pour avoir la foi il faut nourrir l’identité de Dieu dans sa vie. Des témoignages de frères ou de sœurs ou même des prédications peuvent offrir des pièces du puzzles pour recevoir ou entretenir le salut mais cela ne suffit pas car le puzzle se complète particulièrement et en grande partie seul en intimité avec Christ par la prière et la lecture Matthieu 6 : 6 : « Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. » « 1 Jean 2.20,27 Pour vous, vous avez reçu l`onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Pour vous, l`onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n`avez pas besoin qu`on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu`elle est véritable et qu`elle n`est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu`elle vous a donnés. » Il est tant d’apprendre qui est Dieu, le Christ nous en a donné toute les capacités en nous offrant le saint esprit à chacun, faites le jaillir ne négliger pas le cœur de Dieu mais faites mourir le vôtre qui demeure corrompue jusqu’au retour du seigneur Jésus-Christ. Divulguer aux autres croyants frères et sœurs ou incroyants dans les assemblées, dans les rues où dans les maisons les bienfaits de Dieu jadis réalisés sur terre ou jadis ce qu’il à proclamé et réalisé dans vos vies. Faites taire votre chair et faites place au saint esprit qui est la connexion direct avec la parole du Christ qui réside en Dieu notre père à tous. Soyons tous béni et que Dieu nous révèle l’immensité de son Amour unique au nom précieux de Jésus-Christ de Nazareth.
  • cacecile Il y a 2 années, 6 mois

    Je me demande si le message donné dans le verset de la bible n'est pas le message des commandements, à commencer par soi, par la famille, par Dieu, et puis, par l'Eglise. Quand on est en difficulté ou trop malade, il ne vaut mieux pas aller à l'Eglise, cela peut se retourner contre nous, j'en ai fait les frais.
  • cacecile Il y a 2 années, 6 mois

    Si l'Eglise devient totalitaire, verset Paul sorti du contexte à l'appui, elle est à fuir, comme dans un gouvernement, il doit y avoir au moins la liberté d'expression, car Dieu est la vie, il détient pouvoir vie et mort, et il n'y en a qu'un seul, quand c'est l'homme de Dieu qui prend ce rôle et cela peut tourner au vinaigre car l'esprit qui l'habite n'est pas l'esprit de Dieu, mais l'esprit de pouvoir, idem pour un patron de société, ou pour un leader de gouvernement, est-ce qu'un gouvernement totalitaire est souhaitable, non bien sur! d'ailleurs on en verra tout de suite les fruits: injustice, oppression, discrimination, moqueries, humiliations...ce verset de Paul me pose beaucoup de questions, car des églises, il y en avait à l'époque, les disciples de Jésus voulaient exclure un homme qui chassait les démons au nom de Jésus, et qu'ils ne connaissaient pas, Jésus leur avaient dit: laissez le faire car il ne se peut qu'il ne soit contre moi en ayant fait cela. cela montre que le plus important c'est la réforme dans le coeur et cela ne se fait pas du jour au lendemain.
  • Afficher tous les 47 commentaires