Un peu de levain …

Un peu de levain …
... fait lever toute la pâte !

« (Jésus leur dit) : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée ». Matthieu 13.33

Le travail des femmes au temps de Jésus était invisible. Elles restaient à la maison pour effectuer leurs sept tâches : la lessive, la préparation du repas, les enfants, faire les lits et le ménage, filer la laine, moudre la farine et faire le pain.
Ici Jésus regarde dans la vie d’une femme ordinaire. Elle met trois mesures de farine (c’est énorme et beaucoup de travail des mains d’une femme) avec de l’eau et un tout petit peu de levain. Ce peu de levain va faire lever toute la pâte, car toute la farine est touchée.

Jésus nous rappelle ainsi que le Royaume de Dieu est partout. Il n’y a aucun endroit ou Dieu n’est pas, aucun endroit inaccessible pour Lui.

Dieu n’est pas qu’à l’église. Il faut voir le royaume de Dieu dans notre travail, la politique, les prisons, l’hôpital, les écoles, le voisinage, dans les sciences et les arts, etc.
Où que l’on soit, on peut voir le royaume de Dieu.

Jésus Christ nous appelle chacun, chacune, à jouer notre rôle dans son royaume.

Dans le 1er chapitre de Matthieu, on trouve la généalogie des ancêtres de Jésus, et dans cette généalogie figurent quelques noms de femmes, mais pas Sarah, ou Esther, des femmes « bien ». Vous y trouvez avant Marie la mère de Jésus, Rahab la prostituée, Ruth l’étrangère, Bath-Schéba l’adultère, et Tamar la veuve incestueuse.

Toutes ont participé au royaume de Dieu.

Parfois on fait un tri des gens, on pense que certains ne peuvent contribuer au royaume de Dieu. Nous sommes entourés de gens qui font des choses désespérées ou affreuses. Mais nous ne pouvons pas imaginer combien de portes Dieu peut ouvrir pour travailler à son royaume et avec qui ! Le levain est puissant, il est incorporé à la farine.
On rajoute de plus en plus de farine, et la pate continue à lever. Notre « peu de sainteté » peut être mêlé à la farine du monde sans être souillé. Parfois on ne veut pas intégrer à l’église les marginaux, les sans abris, les anciens détenus, les étrangers, les gens de mauvaise vie, de peur de salir l’église. L’histoire de la femme à la perte de sang, dans Matthieu 9.20, nous raconte l’espoir désespéré de cette femme malade depuis 18 ans. Elle est considérée comme impure par la loi juive. En touchant Jésus qui traverse la foule, elle ne le rend pas impur mais c’est Jésus qui la rend pure ! Jésus n’a pas besoin d’être protégé, et n’est pas horrifié par l’impureté de cette femme, Il l’appelle : « ma fille » !

Nous n’avons donc pas à avoir peur de nous mélanger à la farine.

Le levain ne peut agir que lorsqu’il est incorporé à la farine. Ce levain qui travaille la pâte doit renoncer à lui-même pour se dissoudre avec la farine. Il meurt pour être actif dans la farine et faire lever la pâte.

Face à la croix, Jésus fut trahi par Judas, renié par Pierre, abandonné par les apôtres qui dormaient au lieu de prier avec Lui dans les derniers instants. Ils n’avaient pas encore compris le royaume de Dieu. Mais des femmes vont œuvrer pour le royaume, elles suivent la croix, accompagnent Jésus partout et seront les premières à voir le tombeau ouvert.
La proclamation du royaume de Dieu est immédiatement suivie par l’appel à suivre Jésus.
Pour Jésus, ceux qui veulent devenir grands, doivent devenir des serviteurs dans son royaume. Suivre et servir, cela nous conduit sur le chemin de la croix, quel appel merveilleux !

Ces femmes de la Bible, celles de l’évangile de Matthieu, nous lancent un défi par leur témoignage à être fidèle, à être un levain pour la pâte, à participer au royaume de Dieu.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • cireme Il y a 8 années, 5 mois

    Ma chère Sylvie, merci pour ce nouveau texte. Je l'ai lu avec plaisir et je suis tombé par hasard sur le texte où vous nous annonciez la suite du traitement que vous avez subi pour la 3ème année en 2010 (je crois). J'ai eu à coeur de reprendre de vos nouvelles en 2013! Il savait que Dieu dirigeait toutes choses pour son bien, même s’il passait par des épreuves (Romains 8.28). bon été, que Dieu vous bénisse en famille.
  • Amen Audrey Kossou Il y a 8 années, 6 mois

    que SEIGNEUR m'accorde sa grâce pour que je ma tâche à lui d'avantage merci pour l'enseignement.
  • sandyqueen Il y a 8 années, 6 mois

    Seigneur, je veux par ma vie, mes activités, mon témoignage participer à ton royaume. Que ma vie soit lumière et sel dans ce monde afin de participer à l'avancement de ton règne ici bas. Amen.
  • Afficher tous les 5 commentaires