Une émotion, c'est neutre !

Une émotion, c'est neutre !

Comment réagissez-vous à ce titre ?

On a tendance à cataloguer les émotions en positives ou négatives. Mais quand une émotion surgit, elle n’est ni bonne, ni mauvaise. C’est ce qu’on en fait qui va déterminer son côté positif ou négatif.

Par exemple, mon enfant en bas-âge me lâche la main et traverse la rue. Une voiture avance au même moment. Des émotions vont me submerger. Leur neutralité va durer quelques secondes. Puis je vais réagir.

Sous l’effet de la peur, je peux tirer mon enfant en arrière ou rester paralysée. Puis à la peur peut succéder la colère. Je peux lui donner une fessée, lui hurler dessus de panique, le sermonner durement ou gentiment.

Une fois ces deux émotions apaisées, je peux être remplie d’amour et de reconnaissance qu’il ne lui soit rien arrivé. Je le prendrai dans mes bras, lui ferai un câlin où je peux rester là, sans bouger, trop anéantie par l’effet de la peur d’un accident.

Il s’agit là de quelques idées possibles, mais qui montrent à quel point nous allons réagir et agir différemment aux mêmes émotions. Alors ne pensez pas que les autres doivent comprendre ce que vous ressentez. Leurs réactions peuvent être à l’opposé des vôtres.

Mon degré de maturité va déterminer ma façon d’agir. Mon pneu crève. Je ressens diverses émotions : frustration, colère, peur, panique… Cela bouleverse mes plans, je vais être en retard, je suis seule sur cette route, je ne sais pas changer une roue…

Les émotions sont neutres. Dix personnes différentes peuvent les avoir. Mais comment vont-elles réagir face à ce pneu crevé ? L’une peut prier pour recevoir de l’aide. Une autre peut sortir de la voiture et donner un coup de pied dans le pneu, une autre peut se mettre à hurler de désespoir, une autre encore éclater de rire…

Dans la vie, je peux en vouloir à quelqu’un et me sentir incomprise, parce que je crois faussement qu’il ressent ou devrait ressentir la même chose que moi. D’où l’importance du partage de nos émotions : " En ce moment, voilà ce que je ressens. "

" Après avoir purifié vos âmes dans l’obéissance à la vérité en vue d’un amour fraternel sincère, aimez-vous les uns les autres ardemment et de tout cœur. " (1 Pierre 1.22)

Prière : " Seigneur, je veux purifier mon âme en obéissant à ta vérité. C’est elle qui me libère. Je sais que tu m’aimes telle que je suis. Aide-moi à aimer les autres tels qu’ils sont avec leurs émotions. Je ne veux pas prendre sur moi leurs émotions, ni culpabiliser parce que je ne ressens pas forcément la même chose. Tu me demandes de les aimer ardemment et de tout mon cœur. Seule, je n’y arrive pas, surtout quand les réactions aux émotions sont négatives. Merci parce que tu vis en moi et que je possède ta puissance et ta compassion. Remplis-nous de cet amour vrai pour nos parents, nos conjoints, nos enfants, nos amis et pour ceux qui nous entourent qui ne te connaissent pas. Que par ta force, nous dominions sur nos émotions plutôt que de les laisser nous dominer. Que nous puissions nous souvenir qu’elles sont neutres pour pouvoir te laisser nous modeler à ta gloire."

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

12 commentaires
  • esperans7 Il y a 11 années, 7 mois

    Mercredi, mon grand-père, grand homme de Dieu, fidèle et intègre a rendu son dernier souffle devant mes yeux. Je ne peux exprimer cette profonde solitude que j'ai ressenti soudainement. Bien que rien ne fait aucun doute quand à l'espérance glorieuse de se revoir un jour en Christ, cette séparation qui n'est qu'une étape sur notre chemin est très douloureuse. Là, j'ai vraiment vu que les expressions de nos émotions sont différentes. Nous sommes humains. Certains pleurent, d'autres crient, d'autres sont en colère, ou encore se recueillent. Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que nous avons un Souverain Sacrificateur qui puisse compatir à nos faiblesses, surtout dans de telles circonstances. Je culpabilise quand je pleure, car j'ai l'impression que ça ne cadre pas avec mon espérance en Jésus. C'est douloureux... Que Dieu soit notre soutien.
  • SabineFleur Il y a 11 années, 7 mois

    Merci Seigneur parce que tu me modèle à ta gloire, donne moi la force d'être au dessus de mes émotions, remplis moi d'amour, eloigne en moi les soupçons et murmures, je veux obéir à ta seule vérité, merci mon Dieu pour ta Bonté et ta fidélité.
  • Sunshine Il y a 11 années, 7 mois

    Nous ne pouvons pas ignorer la parole de Dieu Matth:10:35 nous dit:"Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ;et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Alors souvent les émotions moi je dis a fleur de peau car ces choses sont et peuvent-être plus difficile que bien d'autre. Car elles sont persistantes tandis que certaines émotions sont passagères donc elles durent moins longtemps. Comme dans votre histoire après que l'enfant est en sécurité alors l'émotion est passé. Mais si vous avez de la famille qui vous ignorent durant des années c'est la tristesse car vous ne cessez pas de prier pour eux quand même. Ils vous gardent une rancune qui ne devrait pas être. Et cela nous démontre que la parole de Dieu est vrai. Le plus difficile dans tout cela c'est que vous devez les aimez quand même . Il est aussi bien vrai qu'avec le temps on gère mieux nos émotions car Dieu nous montre ce qui est important et ce qui l'est moins. En se confiant en LUI nous avons Sa Paix qui surpasse toute intelligence et sa Paix garde nos pensées captive en LUI. Amen. Sunshine.
  • Afficher tous les 12 commentaires