Le célibat est-il une malédiction ?

Le célibat est-il une malédiction ?

Nos églises sont pleines de célibataires, en majorité des femmes.
Cet état, s’il est subi et durable, serait-il une forme de “punition divine “ ?

Célibat Vs Mariage : que dit la Bible ?

Le Mariage est LA référence

L'Éternel Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.
Genèse 2.18

De la Genèse à l’Apocalypse, la Bible fait référence au mariage. Cette union en trois dimensions, corps, âme, esprit entre une homme et une femme, a comme modèle l’amour divin, l'agapê.

Il suffit de lire le Cantique des Cantiques, livre hautement controversé qui a bien failli échapper au Canon des Ecritures. A cause justement de ses descriptions très romantiques, voire même très crues de l’amour entre le roi Salomon et une de ses innombrables conquêtes. On comprend aisément l’hésitation des rabbins à valider ce magnifique chant d’amour, qui plus est pour le montrer en exemple de l’amour divin !

Tu as volé mon cœur, ma sœur, ma chérie ! Tu as volé mon cœur grâce à un seul de tes regards, grâce à un seul des colliers de ton cou.
Cantique 4.9

Je suis à mon bien-aimé et son désir se porte vers moi.
Viens, mon bien-aimé, sortons dans la campagne pour passer la nuit au village !

Cantique 7.11-12

Le point culminant de l’Apocalypse est un mariage : les noces de l'Agneau, le mariage mystique entre Christ et son Église. 

Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée.
Apocalypse 19.7

Que reste-il au célibataire ?

Force est de constater que malgré quelques rares exceptions, le célibat est plutôt mal vécu, en particulier dans nos églises.

Y a t-il des exemples bibliques de célibataires heureux et bien dans leur peau ?

Dans l’Ancien Testament, le premier nom qui me vient est celui d’Elie. Sauf erreur de ma part, à aucun moment il n’est mentionné qu’une femme l’attendait ici ou là. Je ne vois pas comment, avec les missions périlleuses que le Seigneur lui confiait, ils auraient pu avoir une vie de famille classique. Mais ceci n’est que supposition de ma part.

Dans le Nouveau Testament par contre, l’apôtre Paul se cite en exemple de vie consacrée, avec à la clé le célibat. Il souhaite même à ses lecteurs et auditeurs de le suivre sur cette voie.

Ce texte très explicite illustre bien notre thème :

Au sujet de ce que vous m'avez écrit, il est bon pour l'homme de ne pas prendre de femme. Toutefois, pour éviter toute immoralité sexuelle, que chaque homme ait sa femme et que chaque femme ait son mari.

Que le mari rende à sa femme l’affection qu'il lui doit et que la femme agisse de même envers son mari. Ce n’est pas la femme qui est maîtresse de son corps, mais son mari. De même, ce n’est pas le mari qui est maître de son corps, mais sa femme.

Ne vous privez pas l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vous consacrer [au jeûne et] à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente à cause de votre manque de maîtrise.

Je dis cela comme une concession, et non comme un ordre.

Je voudrais que tous soient comme moi ; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre.

A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il est bien pour eux de rester comme moi. Mais s'ils ne peuvent pas se maîtriser, qu'ils se marient, car il vaut mieux se marier que de brûler de désir.

A ceux qui sont mariés j’adresse, non pas moi, mais le Seigneur, cette instruction : que la femme ne se sépare pas de son mari (…) et que le mari ne divorce pas de sa femme.

Aujourd’hui au XXIè siècle

Le célibataire est-il plus libre de servir Dieu ?

Si cette homme, ou cette femme, a des missions qui peuvent mettre sa vie en danger, on peut effectivement penser qu’il vaut mieux qu’il n’ait pas de famille. 

Dans les pays où les chrétiens sont persécutés, si un des membres est dénoncé ou même seulement suspecté d’être chrétien, c’est toute la famille qui est visée. 

Le(a) célibataire n’engage que lui(elle). Il est plus réactif, plus disponible et si l’obéissance à Dieu l’amène dans des situations dangereuses, il ne porte pas la responsabilité de la sécurité des siens. C’est loin d’être négligeable.

Il semble que c’était la position de l’apôtre Paul. Il ne nous viendrait pas à l’idée que Paul aurait été puni ou maudit par Dieu.

Question annexe : les chrétiens mariés sont-ils toujours heureux ?

Le couple est de plus en plus attaqué de nos jours. Le féminisme, l’égalité des sexes, le mariage de deux individus du même sexe, l’esprit mondain, la consommation galopante, l’individualisme, la PMA … le secouent de toutes parts.

Les défis sont énormes. Certains couples chrétiens ont un meilleur témoignage que d’autres, à nos yeux de célibataires (dont je suis aujourd'hui malgré moi).

Certains sont liés et empêtrés dans le mensonge, les faux-semblants, les addictions, l’adultère, les violences conjugales … La liste est longue. 

Le ou la célibataire pense alors très fort : “il vaut mieux être seul(e), que mal accompagné(e)”. C’est sage et très réaliste.

Ma conclusion :

La vie à deux comporte beaucoup de beaux éléments et beaucoup de défis. La vie en solo a aussi des avantages. Il n’y a pas de statut idéal et parfait. Notre focus devrait être en permanence sur notre Seigneur et Sauveur. Nous sommes ses enfants bien-aimés, que nous soyons mariés ou célibataires.



Sur le même sujet, vous pouvez lire ces deux textes de Lisa :

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Retranscrit par les mains d’Elisabeth, ce récit rend la vie des siens dynamique et pétillante. Il nous fait passer des rires aux larmes, des concepts les plus rudimentaires à la philosophie de la vie...

L’ouvrage pourrait s’intituler carpe diem tant Elisabeth, malgré les difficultés traversées et communes à beaucoup d’entre nous, a su puiser de l’espoir dans sa foi, son goût de vivre et ses amis.

Découvrez et procurez-vous le livre "Hors-Piste" en cliquant sur ce lien ! 

112 commentaires
  • Sa Grace me suffit Il y a 2 mois

    Merci pour ce message édifiant.
  • sophianta Il y a 9 mois

    Chacun(e) de nous est seul(e) devant Dieu ; le bohneur du chrétien ne réside pas dans mariage ou dans célibat mais de la confiance que l'on met en Jésus-Christ, notre Seigneur, pour nous guider chaque jour. Le célibat nous libère de certaines contraintes et puisqu'il plaît à Dieu de nous donner une famille en Christ (l'Eglise), ne nous replions pas sur nous mêmes mais rendons nous utiles pour la gloire de son nom. Je n'est pas choisi le célibat, il m'a été imposé... et cela fait plusieurs décennies. Je remercie Jésus pour sa présence, sa puissance et sagesse qui m'ont soutenu. Pour moi, le célibat est une bénédiction. Certes le chrérien(e) célibataire n'est pas très encouragé (e) ni dans l'Église ni dans sa famille mais notre force est en Christ, appuyons nous sur lui et il prendra soin de nous. Il y a une diversité de bonnes œuvres que Dieu a préparées pour nous : demandons lui de nous révéler notre don pour notre utilité dans l'édification de son corps. Que le Seigneur vous bénisse et vous fortifie. Prions pour que le Seigneur Jésus soit le roc sur lequel repose les couples de nos frères et sœurs mariés ainsi que le sort de ceux et celles qui sont seuls (es).
  • mayalasylvie0 Il y a 9 mois

    Merci beaucoup pour cette question tabou de la semaine. Je suis aussi célibataire et je vous assure ce n'est pas facile de vivre cette expérience dans mon entourage. Chacun l'interpréte à sa manière. Je tiens le coup grâce à Dieu
  • Afficher tous les 112 commentaires