Jésus à l’école de la souffrance

Sommaire
Jésus à l’école de la souffrance

Cher(e) Mon ami(e),

"Jésus a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes" (Hébreux 5.8).

Que Christ ait connu la souffrance, cela est une évidence biblique des plus certaines. L’apôtre Pierre écrit : "Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée" (1 Pierre 4.1).

Si Jésus, (bien qu’il soit le Fils éternel de Dieu) est passé par l’école de la souffrance, nous sommes avertis que nous aurons, nous aussi, à passer par cette école.

Qu’est-ce que Jésus a appris ? A cette école, il a appris l’obéissance ! Pour ce qui nous concerne, à l’école de la souffrance nous pouvons apprendre : l’humilité, le pardon, la reconnaissance, l’amour, la fidélité… Le fait que la Bible nous dise que Jésus a appris l’obéissance, c’est comme si Dieu mettait le doigt sur l’une des leçons des plus difficiles à apprendre : l’obéissance.

L’insoumission, la révolte furent les premières attitudes, de cet ange de lumière (Lucifer), à l’égard de Dieu (Ezéchiel 28.12/17). C’est cette révolte et cette insoumission que Satan est venu installer dans le cœur d’Adam et Ève. Au lieu d’obéir à l’ordre divin, ils ont préféré se laisser aller à la désobéissance. C’est par cette désobéissance que la mort est entrée dans le monde : "…par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs…"

A l’inverse, c’est par l’obéissance de Christ que le salut est devenu accessible à tous : "…de même par l’obéissance d’un seul beaucoup seront rendus justes" (Romains 5.12/19). Combien l’obéissance de Christ fut essentielle pour notre salut !

Les souffrances de Christ lui ont permis d’apprendre la leçon la plus importante qui soit : l’obéissance. Cette leçon apprise, il est devenu, source de salut pour le monde.

La leçon la plus difficile, que nous ayons à apprendre, est certainement celle de l’obéissance à Dieu. Sommes-nous au "top niveau" de l’obéissance ? A l’école de la souffrance nous pouvons soit nous révolter encore et encore, soit tout abandonner, et obéir comme Dieu nous le demande. C’est avec sévérité que le prophète Samuel reprend le roi Saül en ces termes : "Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices… Car la désobéissance est aussi coupable que la divination…" (1 Samuel 15.22/23).

La souffrance vous pousse-t-elle à la révolte, à l’indignation, au murmure, à la critique ? Si c’est le cas, c’est que vous avez encore quelque chose à apprendre sur l’obéissance. Or, vous ne pourrez réellement devenir source de bénédiction que si vous passez ce cap de l’obéissance à la volonté de Dieu.

Un conseil pour ce jour :
Alors que vous passez par la souffrance, souvenez-vous de l’exemple de Christ, et dites à Dieu : Seigneur, si j’ai besoin d’apprendre quoi que ce soit, je reste à ton écoute. Dieu parle au milieu de la tempête : "L’Eternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit … " (Job 38.1).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire