Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Donner avec joie

Sommaire
Donner avec joie

Bonjour Mon ami(e),

"Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie" (2 Corinthiens 9.7).

Voici ce que disait un donateur quelque peu avare : "J’éprouve beaucoup de joie à donner très peu, donc je vais donner très peu, et Dieu va m’aimer car je donne avec joie !" Il est évident que le raisonnement de l’avare va à contre sens de ce que dit ce texte. Dieu aime que celui qui donne généreusement, le fasse avec joie, et non sous la contrainte d’une loi.

Dans une autre de ses épîtres, Paul écrit : "Que celui qui donne, le fasse avec libéralité … que celui qui pratique la miséricorde, le fasse avec joie" (Romains 12.8).

En parlant de la générosité des Macédoniens, suite à la collecte faite en faveur des pauvres à Jérusalem, il est dit que malgré leur pauvreté, les Macédoniens ont insisté pour donner, et l’ont fait avec une joie débordante : "Au milieu de beaucoup de tribulations qu’ils ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part" (2 Corinthiens 8.2).

L’apôtre Paul, parlant de son service pour Dieu, précise qu’à certaines périodes de son ministère, il a travaillé de ses propres mains, pour pouvoir donner. Il indique à ce sujet qu’il a éprouvé alors cette joie particulière de donner : "Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi, qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir" (Actes 20.35). (Soulignons que ce qui faisait le ministère de Paul, ce n’était pas le fait d’être totalement pris en charge par les Églises, mais c’était l’onction donnée par Dieu. Le fait d’être salarié à plein temps d’une Église n’est pas un mal en soi, mais lorsque la priorité du ministre, c’est de penser à recevoir plutôt qu’à donner, alors on inverse les valeurs).

Au sujet de la joie de donner, relevons ce texte : "En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours" (Hébreux 10.34). Il semblerait, soit pour payer la libération de certains frères qui étaient retenus en prison, ou soit pour les nourrir en prison, que les croyants, à qui est adressée cette épître, ont accepté avec joie, pour atteindre ces objectifs, d’être eux-mêmes dépouillés de leurs biens. Ils n’ont pas donné de leur superflu, mais ils ont donné avec joie leurs propres biens !

Une question pour ce jour :
Quels sentiments éprouvez-vous lorsque vous donnez ? Est-ce le sentiment du devoir accompli, c’est-à-dire le sentiment d’avoir obéi à une loi contraignante, ou est-ce la joie d’avoir fait du bien, d’avoir participé à l’œuvre que Dieu vous confie ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com


Paul Calzada, est pasteur. Il a été missionnaire et à voyagé dans le monde entier au service de la direction du travail missionnaire des Assemblées de Dieu. Il sert aujourd'hui avec son épouse au sein de l'église MLK de Créteil. Les Editions Première Partie viennent
d'éditer son dernier livre : VIEILLIR HEUREUX.

Voici ce qu'il écrit au sujet de ce livre : Étant entré dans ma quatre-vingtième année, il m’a semblé opportun de jeter un regard dans le rétroviseur de ma vie, pour me souvenir des leçons apprises. Cela a donné un livre dans lequel je rappelle, au travers de 31 pensées, les beautés réelles d’une saison de vie, riche d’un vécu avec Dieu, pour Dieu et les hommes. Vous pouvez obtenir le livre en cliquant sur ce lien.
0 commentaire
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.