Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Ces gens qui n’intéressent personne

Sommaire
Ces gens qui n’intéressent personne

Salut Mon ami(e) !

Lorsque j’ai commencé à annoncer l’Évangile, je me suis tourné vers les « différents », vous savez, ceux qui n’intéressent personne. Un jeune homme qui mendiait dans la rue me dit : « Tu sais, personne ne fait attention aux gens comme nous. Observe, je vais passer mon bras devant la dame qui passe, et elle ne va pas me regarder ». Lorsque cette passante, arriva, il mit son bras bien devant elle, comme pour l’empêcher de passer, et elle le contourna simplement sans même détourner son regard vers lui. Elle ne le regarda pas !

L’Église est bien souvent semblable à cette femme, ignorant ces personnes qui n’intéressent pas. Parmi les premières personnes à qui j’annonçais l’Évangile se trouvaient des prostituées, des mendiants, et des gens qu’on aurait du mal à inviter chez soi…

J’ai parlé du Seigneur à quelques personnes qui sentaient l’urine, je suis entré plusieurs fois dans deux appartements où je ressortais les vêtements totalement imprégnés d’une odeur de tabac, j’ai pris la main, pour prier pour eux, de personnes qui se mouchaient avec leurs doigts, d’autres qui sentaient l’alcool, un autre encore qui avait les mains en sang après être tombé, ivre. J’ai aidé une femme à qui je parlais du Seigneur pour lui nettoyer ses vêtements. Elle les avait mis dans des sacs poubelle. Même après 2 lavages à haute température, les vêtements sentaient encore mauvais…

Pourquoi cela m’est-il arrivé ? Cela vous est-il déjà arrivé ? Cela m’est arrivé car j’ai eu des yeux pour les voir, tout simplement, car j’ai su me rendre disponible à plusieurs moments importants… J’ai éprouvé de la compassion. Je ne suis pas encore au stade du bon Samaritain, mais j’avance, en ne fermant pas mes yeux à ces personnes qui n’intéressent personne. Si déjà, nous pouvons ne pas fermer les yeux, mais les ouvrir pour voir ces gens dans le besoin, nous aurons fait un grand pas. Puis, un jour, nous soignerons leurs plaies, nous les prendrons dans nos bras, nous les amènerons à l’hôtel et nous paierons pour leur rétablissement.

Mon ami(e), cette semaine, parle de Jésus à quelqu’un qui n’intéresse personne, et découvre le bonheur d’agir comme Jésus !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous aimeriez acheter le livre de Jérémy Sourdril "365 jours au coeur du monde" ? C'est possible en cliquant sur ce lien

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...