Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Le désespoir nous épure

Sommaire
Le désespoir nous épure

Salut Mon ami(e) !

Lorsque tu commences à annoncer l’Évangile, tout se lève pour te décourager de continuer. Il est possible que tu sois tellement découragé que tu penseras que Dieu ne peut rien faire avec toi. C’est le lot de tous ceux qui veulent expérimenter la puissance de Dieu. Ceux qui ne s’attendent à rien ne sont jamais déçus, mais ceux qui s’attendent à de grandes choses le sont régulièrement.

Lorsque nous revenons d’un temps d’évangélisation et qu’apparemment la récolte n’a pas l’air d’être là, nous devons continuer à marcher par la foi, et ne pas nous décourager. Nous devons croire que la Parole de Dieu est puissante et nous devons arroser la semence par nos prières. Nous prions avant, nous prions pendant, et nous prions après, comme un sage agriculteur qui prend soin de sa terre. C’est le Seigneur qui nous récompensera et c’est pour lui que nous vivons. C’est pour lui que nous allons. C’est à lui que nous obéissons. C’est à lui que nous cherchons à plaire; nous ne cherchons pas à plaire aux hommes, ni à nous-mêmes pour obtenir une autosatisfaction. Nous recherchons son approbation, et nous savons qu’il nous approuve lorsque nous allons en son nom avec un bon coeur.

Nous n’aimons pas ces temps de découragement, mais en même temps, nous sommes émondés dans ces moments. Car dans ces moments, les motivations les plus profondes sont épurées. Tout ce qui est charnel doit disparaître. Lorsque nous sommes découragés, nous nous posons la question de savoir pourquoi nous faisons cela. Pourquoi parlons-nous de Jésus autour de nous ? Et la réponse nous épure encore. Le désespoir nous épure, alors que nous nous remettons entre les mains du potier. Il nous façonne. « Seigneur, façonne-moi afin que je porte toujours plus de fruit ! ». Bien sûr, nous ne devons pas devenir amis avec le découragement au point de devenir dépressif ou incrédule. J’ai effleuré plus d’une fois cette condition, mais le Seigneur m’en a relevé avec force. Je rends grâce à celui qui m’a fortifié. Il me fortifiera encore, lorsque je passerai par ces temps difficiles. C’est la route de tous les serviteurs de Dieu.

Mon ami(e), Dieu est avec toi. Ne te décourage pas. Tu as un grand Dieu.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous aimeriez acheter le livre de Jérémy Sourdril "365 jours au coeur du monde" ? C'est possible en cliquant sur ce lien

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...