Aimez-vous les nouvelles missionnaires ?

Sommaire
Aimez-vous les nouvelles missionnaires ?

Bonjour Mon ami(e),

"Après leur arrivée, ils convoquèrent l’Église, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi." (Actes 14.27)

Ce que nous indique ce texte, c’est que l'Église primitive prenait du temps dans ses rassemblements pour écouter les rapports des missionnaires. Les apôtres étaient partis d’Antioche, et revenus à Antioche, ils racontent comment Dieu a béni leur travail missionnaire. Ce verset nous rappelle que tout missionnaire est redevable envers ceux qui l’envoient et le soutiennent, et que les Églises sont appelées à manifester de l’intérêt pour les nouvelles missionnaires.

Les nouvelles missionnaires sont une source de joie pour les Églises : "Après avoir été accompagnés par l’Église d’Antioche, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères " (Actes 15.3).

Parfois, dans certaines Églises locales sans vision missionnaire, les croyants ne trouvent pas de grandes raisons de se réjouir. Mais raconter ce que Dieu fait au travers de ses envoyés, c’est oublier nos problèmes locaux, et c’est nous réjouir des merveilles de Dieu. Lorsque les missionnaires Paul et Barnabas arrivent à Jérusalem, ils recommencent à raconter comment Dieu a été à l’œuvre, et on les écoute très attentivement : "Toute l'assemblée garda le silence, et l'on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens " (Actes 15.12). Les nouvelles missionnaires étaient écoutées très respectueusement y compris par tous les apôtres. Le livre des Actes n'est autre chose qu'un récit de l'œuvre missionnaire de l’Église primitive au travers de ses divers envoyés. 

Ces divers versets nous obligent à nous poser quelques questions élémentaires au sujet de la mission :

Quelle place donnons-nous aux nouvelles missionnaires dans nos rassemblements ?
Quel intérêt portons-nous à la lecture des nouvelles missionnaires ?
Nous intéressons-nous aux récits écrits par les missionnaires au sujet de leur service parmi les peuples où ils travaillent ?
Certains chrétiens vivent sans manifester la moindre attention au développement de l'œuvre de Dieu dans le monde. La seule chose qui les préoccupe, c'est leur univers clos (la famille, l'Église locale, leur santé et leur bien-être). Les prières qu'ils adressent à Dieu sont souvent très révélatrices de cette vision étriquée : "Bénis-nous, guéris-nous, fais-nous du bien, bénis ma famille, mes enfants, mon pasteur, mon église…"

Un conseil pour ce jour :
Apprenez à élargir vos champs d’intérêt. Soyez à l’écoute de ce que Dieu fait ailleurs, aimez les nouvelles missionnaires. Cet amour pour ces nouvelles missionnaires, vous procurera une abondante source de joie et de reconnaissance.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire