La mission influence les cultures

Sommaire
La mission influence les cultures

Bonjour Mon ami(e),

"On raconte, à notre sujet … comment vous vous êtes convertis à Dieu en abandonnant les idoles… (1 Thessaloniciens 1.9).

"De quel droit les chrétiens se permettent-ils  de changer les cultures de peuples qui les accueillent ?" Brandie par certains anthropologues ou sociologues scientistes, agnostiques ou athées, cette objection tend à accuser les missionnaires de vouloir altérer la culture des peuples vivant selon des coutumes ancestrales.

Il est capital de dire que le but de la mission n'est pas de changer la culture de quelque peuple que ce soit, mais de partager l’Évangile. Cette "Bonne Nouvelle" - c’est ce que signifie Évangile - offre à chacun le choix, soit de se cantonner à une croyance héritée, soit d’aller vers une nouvelle vision du monde. En cela, l’Évangile, comme toutes les philosophies (humanisme, féminisme, socialisme, libéralisme, environnementalisme etc.), peut affecter partiellement certains aspects d’une culture. Par exemple en Inde, la pratique du "sati" imposait à une veuve d’être incinérée vivante aux côtés du corps de son époux défunt. Ce rite fut remis en question par l'arrivée de l'Évangile, pour le grand soulagement d’une partie de la population.

On pourrait multiplier les exemples. Oui l'Évangile peut faire évoluer une culture, mais il ne doit surtout, ni la mépriser ni la violer. Au contraire, même si l’Évangile est un message universel, il est tout sauf standardisé : chaque culture se l’approprie à sa manière, le vit et l’exprime dans le contexte propre de son identité culturelle. Il suffit de comparer la manière de vivre des chrétiens asiatiques, occidentaux, ou africains pour constater que chaque groupe ethnique ou culturel vit la foi chrétienne au sein de sa propre identité culturelle dans une grande diversité.

Certes, ce ne fut pas toujours le cas. Dans les siècles passés, la Mission des Églises traditionnelles occidentales ne se contenta pas d’exporter la Bonne Nouvelle, mais elle véhicula parfois des pratiques discriminatoires, et des idéologies racistes, jusqu’à, parfois même, être un instrument entre les mains de gouvernements colonialistes.

Le respect de la culture est un principe observé par les apôtres dans le livre des Actes. Ils n'ont jamais prêché contre la culture des peuples mais simplement le message de l'Évangile qui transcende les cultures.
Rappelons, enfin, qu’une culture n’est pas un système figé, à moins d’être éteinte. Une culture vivante, évolue, influence et est influencée. À l’heure de la globalisation, toutes les cultures s’auto influencent, par la musique, la mode, le commerce et l’alimentation. Des valeurs universelles en faveur des Droits de l’humain (femme, handicapé, vieillard, enfants, minorités, etc.) sont prônées et véhiculées parmi tous les peuples. La plupart d’entre elles sont contenues dans la Bible depuis des millénaires.

Ma prière en ce jour :
Seigneur, que les valeurs de liberté, d’amour, de justice, de respect, partagées par le message de l’Évangile, influencent notre monde. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire