L’appel d’Abraham

Sommaire
L’appel d’Abraham

Bonjour Mon ami(e),

"Toutes les familles de la terre seront bénies en toi… Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité." (Genèse 12.3 ; Genèse 22.18)

Pour accomplir sa mission de salut en faveur de l’humanité, Dieu va choisir Abraham. Alors que les hommes sont plongés dans un polythéisme général, Dieu va se révéler à Abraham pour qu’il devienne le vecteur de sa mission. Dieu veut bénir toute l’humanité, car il est éminemment missionnaire. L’appel d’Abraham annonce dans un premier temps la vocation d’Israël, et dans un deuxième temps celle de Jésus-Christ.

À la suite d’Abraham, et à la suite du Christ, tout croyant est appelé à entrer dans la mission de Dieu : Bénir toutes les familles de la terre en leur faisant connaître la bénédiction qui découle du sacrifice de Jésus.

Relevons que la première chose que Dieu dit, c’est : "Je te bénirai". Avant de devenir un canal de bénédiction, il est essentiel que nous-mêmes ayons reçu la bénédiction du salut, laquelle nous est accordée par pure grâce, comme pour Abraham.

Abraham n’est pas appelé à faire des prosélytes, il est appelé à être un canal de bénédiction. Il serait erroné de penser que Dieu nous appelle à convertir le monde, il nous appelle à bénir les nations en partageant la bénédiction que nous avons reçue en Christ. Dieu désire faire connaître à tous les hommes, que Jésus est venu pour nous délivrer de la malédiction du péché, et nous accorder la bénédiction du salut. "Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ" (Romains 8.1).

L’appel d’Abraham implique une rupture, un départ : "Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père" (Genèse 12.1). Ce serait très réducteur de ne voir dans ces paroles de Dieu qu’une mention à "aller à l’autre bout du monde" pour faire la mission de Dieu. La mission de Dieu, c’est ici et maintenant, mais avec des croyants qui lui font totalement confiance, qui ne s’accrochent pas à des traditions ancestrales, qui abandonnent les idoles tutélaires, pour ne suivre que la parole de Dieu. C’est ce que fit Martin Luther lorsqu’il abandonna, il y a cinq cents ans, la tradition des indulgences pour ne suivre que l’Ecriture. Il fut dans la mission de Dieu sans partir jusqu’aux extrémités de la terre. Il se peut que pour entrer dans la mission de Dieu, vous ayez besoin de lâcher prise sur certaines choses. N’hésitez pas à le faire.

Un conseil pour ce jour :
Pour entrer dans la mission de Dieu, abandonnez la confiance en vos œuvres, en vos mérites, en votre culture, en vos capacités ; croyez en la Parole de Dieu, recevez la bénédiction du salut par pure grâce, ensuite partagez-la autour de vous.  

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire