Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Les fidèles

Sommaire
Les fidèles

Bonjour Mon ami(e),

"Paul…aux saints et aux fidèles en Jésus-Christ" (Éphésiens 1:1).

Parmi les nombreux termes utilisés pour désigner les disciples de Christ (saints, élus, frères, chrétiens, témoins…) il y a celui de "fidèles". Ce terme est souvent employé dans les épîtres. Quelles implications contient-il ?

Nous trouvons ce terme dans les premières lignes des épîtres de Paul aux Ephésiens et aux Colossiens, pour désigner les destinataires de ses lettres.

Remarquez que les fidèles puisent leur fidélité en Christ. C’est parce qu’ils sont en Christ qu’ils sont fidèles. Lorsque nous sommes attachés au Seigneur, et que nous ne regardons pas aux uns et aux autres, notre fidélité envers Dieu et ses plans resteront intacts. Si nos regards se portent sur les autres croyants, nous y trouverons, parfois, de bonnes raisons pour ne pas être fidèles, par contre si nos regards se portent sur Christ, nous ne trouverons aucune raison de devenir infidèle. Il est la source de notre fidélité.

Ecrivant à Timothée, l’apôtre Paul emploie, à deux reprises, ce terme de fidèle, en parlant des croyants : "Sois un modèle pour les fidèles… " (1 Timothée 4:12). Et : "Si quelque fidèle, homme ou femme…" (1 Timothée 5:16).

Le croyant est donc un fidèle. C'est-à-dire quelqu’un de fiable, digne de confiance, qui suit le Seigneur avec persévérance. Il est fidèle envers Dieu, envers ses frères en la foi, dans ses engagements, dans son service, dans sa consécration. Il est un économe fidèle dans la gestion des biens que Dieu lui a confiés (Luc 12:42). Sa fidélité fait de lui quelqu’un de persévérant, dans la recherche de ce que Dieu veut. Cela ne signifie pas qu’il est statique, qui, comme une pendule arrêtée, indique l’heure deux fois par jour. Au contraire, les aiguilles de la pendule sont en constant mouvement pour indiquer fidèlement l’heure, seconde par seconde. La fidélité n’est pas l’immobilisme, le conservatisme religieux qui s’accroche à des traditions, mais c’est rester dans le vent de l’Esprit.

En acceptant d’entrer dans la maison d’un païen, l’apôtre Pierre a été fidèle à la direction de l’Esprit. Il n’a pas été fidèle à la tradition religieuse, mais au Seigneur. C’est ce genre de fidèles que nous devons être.

Etant fidèlement attaché au Seigneur, ni les épreuves, ni le deuil, ni les tribulations, ni la maladie…rien ne pourra le séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ (Romains 8:35/39). Le fidèle est comme le lierre attaché au chêne : il puise sa constance, sa solidité, sa stabilité dans son attachement au Seigneur. Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, il plonge ses racines dans la communion au Christ, et il porte du fruit en sa saison (Psaumes 1:3).

Ma prière en ce jour :

Seigneur, je désire être un "fidèle" qui est prêt à te suivre, même si cela m’amène à remettre en cause certains conservatismes reposant sur des traditions et non sur ta Parole.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.