La confiance qui n'est pas mal placée

Sommaire
La confiance qui n'est pas mal placée
Mais le Seigneur, l'Éternel est mon aide; aussi je n'ai point eu de honte; aussi j'ai rendu mon visage semblable à un caillou; je sais que je ne serai pas confondu.
Esaïe 50:7

Nous avons de cette prophétie les paroles du Messie au jour de son obéissance jusqu'à la mort, quand il livrait son dos au fouet, et ses joues aux soufflets et aux crachats. Il se confiait dans le secours de Dieu et s'attendait à l'Eternel.

O mon âme, tes maux ne sont que comme des grains de poussière sur le plateau d'une balance comparés au poids de ceux du Sauveur. Ne crois-tu pas que le Seigneur t'aidera? Le Seigneur était dans une situation spéciale, car, représentant les péchés et s'offrant en sacrifice pour être leur substitut il était nécessaire que son Père l'abandonnât et que son âme se sentît séparée de lui. Rien de semblable pour toi; tu n'as pas à crier: "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?" Ton Sauveur ne s'est-il pas reposé sur Dieu dans cet abandon même; et toi, ne peux-tu pas le faire aussi? Il est mort pour toi, en sorte qu'il est impossible que tu sois laissé seul; aie donc bon courage.

Dans cette journée de travail et d'épreuve, écrie-toi: "Le Seigneur m'aidera." Va courageusement. Rends ta face semblable à un caillou et décide que ni faiblesse, ni timidité n'approcheront de toi. Si le Seigneur t'aide, qui t'arrêtera? Si tu es sûr de son secours tout puissant, qu'y aura-t-il de trop difficile pour toi? Commence donc le jour joyeusement, et qu'aucune ombre de doute ne survienne entre toi et le Soleil éternel. 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire