À quoi ressemble une personne transformée ?

Sommaire
À quoi ressemble une personne transformée ?

Bonjour Mon ami(e),

Comme vous le remarquez, l’étude de l’œuvre du Saint-Esprit est fascinante. Mais, dans ce monde moderne, il existe beaucoup de tendances extrêmes quant au rôle que les gens lui donnent. Certains croyants sont confus et effrayés quand ils voient des manifestations que certains lui attribuent, mais qui ne sont souvent que des réactions émotionnelles. Comment faire pour démêler tout cela. La réponse se trouve dans ce verset :

« Mais le consolateur, l’Esprit saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14:26

Si vous vous rappelez, hier nous avons défini le terme de consolateur. Déjà, cette appellation nous indique qui Il est et ce qu’il fait. Mais, il y a plus. Jésus insiste sur le fait que le Saint-Esprit sera envoyé par Son Père en son nom et qu’il rappellera tout ce que Jésus a dit. L’action du Saint-Esprit doit toujours être pour élever Jésus et pour remémorer ce que Jésus a fait et a dit. En théologie, on parle d’une approche christocentrique. Le travail qu’opère ainsi le Saint-Esprit n’est pas quelque chose de flou et d’imprécis. Dans cette formation de 30 jours, nous n’avons pas le temps d’aborder en profondeur sur tout ce que fait le Saint-Esprit. (Vous savez, vous pouvez suivre une formation plus approfondie sur www.formationsra.com)

Revenons à la question qui nous intéresse, la transformation. À quoi ressemble un homme ou une femme transformée ? Quels sont les aspects caractéristiques de cette transformation ?

Paul démontre avec clarté les attributs d’une personne transformée lorsqu’il écrit :

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. » Gal 5:22

Le fruit de l’Esprit est en fait le résultat du travail du Saint-Esprit dans la vie du croyant. Ce n’est pas par mes efforts pour mener une bonne vie ou pour bien me conduire ou cesser tel comportement. C’est le résultat de son activité dans ma personne. Une personne transformée est remplie d’amour, de joie, de paix, de patience, etc. En un mot, elle porte du fruit visible et identifiable. Ce « fruit » est le fruit de l’Esprit.

À l’opposé, la description que l’apôtre Paul fait des œuvres de la chair (Galates 5 : 19-21) nous démontre ce à quoi ressemble une personne déformée :

« Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. » (Gal 5:19-21)

Paul mentionne, à juste titre, que ces œuvres sont manifestes. Cela signifie qu’elles sont évidentes, visibles. De même que l’on reconnait un arbre à ses fruits, on peut facilement identifier une personne non transformée à ses œuvres, c’est-à-dire ses actions, ses comportements.

Les œuvres de la chair n’apportent que malheur, souffrance et destruction. Vous remarquerez lorsque vous aiderez une personne que cette dernière tentera de découvrir la source de ses malheurs à l’extérieur d’elle-même : le diable, Dieu, les autres. Une étude approfondie des lettres de l’apôtre Paul nous amène à découvrir que ce qu’il a combattu le plus dans les églises de son temps, ce sont les œuvres de la chair : l’impudicité à Corinthe, les divisions à Rome, les rivalités en Galatie, etc.

Vous savez, depuis tout ce temps, la nature humaine n’a pas beaucoup changé. Nous luttons toujours avec les mêmes aspects de cette nature et les conditions qui en découlent. Il est rassurant de voir que ce que l’apôtre Paul a découvert à son époque est tout aussi pertinent aujourd’hui.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire