Ce qu’est la relation d’aide

Sommaire
Ce qu’est la relation d’aide

Bonjour Mon ami(e) !

Hier, j’ai partagé avec vous certains des préjugés que nous rencontrons de la part des gens qui s’opposent à la relation d’aide. Ces préjugés font des victimes. La victime, ce n’est pas moi ni ceux qui font le même ministère. Ce sont les gens malheureux, ceux qui souffrent. Et aussi, ceux qui, par peur de ce que les gens pourraient dire, n’osent pas aller chercher de l’aide. Par exemple lorsque leur mariage est mal en point ou lorsqu’un enfant va mal. Dans ces moments, beaucoup croient que le temps finira par arranger les choses. Malheureusement, le temps n’arrange rien. Il ne fait qu’empirer et compliquer la situation, quelle qu’elle soit.

Comme vous le verrez dans la définition qui suit, la relation d’aide n’est pas une expérience passive où l’on s’assoit devant quelqu’un pour raconter ses problèmes pendant des heures et des heures. Toute forme d’aide nécessite la participation et la coopération de la personne.  Évidemment, on ne peut pas forcer la personne ni l’aider contre son gré. Mais, ne vous arrêtez pas à cela. Souvent la résistance des gens à aller chercher de l’aide prend sa source dans la peur, la culpabilité ou la honte. La personne qui aide peut contribuer à faire tomber ces barrières.

Qu’est-ce que la relation d’aide ?

« La relation d’aide se définit comme étant une relation entre deux personnes ou plus parmi lesquelles, une (le conseiller ou l'aidant) cherche à encourager, conseiller ou aider une (l'aidée) ou plusieurs personnes à faire face et à triompher de ses problèmes » Gary Collins

Comme vous l’avez remarqué, j’ai souligné des mots clés dans cette définition. Avant toute chose, la relation d’aide est un type de relation. Les relations prennent plusieurs formes dans la nature humaine. Il y a le mariage, les relations parents/enfants, les amitiés, les relations au travail, à l’église. Bien que les époux doivent s’entraider et que les parents doivent aider leurs enfants, le type de relation qui les caractérise ne se limite pas à l’aide. Il s’agit de beaucoup plus que cela. Comme mari, j’aime et j’aide ma femme, mais je ne suis pas en relation d’aide avec elle.

La relation d’aide est différente parce qu’elle vise un but celui d’aider la personne à résoudre ses problèmes. Avant l’aide et les conseils, il y a une relation. Il est important d’insister sur le mot RELATION.

La qualité de la relation entre l’aidant et la personne aidée fait toute la différence. La relation d’aide n’est pas composée de relations, mais EST une relation. Elle est axée sur l’établissement d’un lien entre des personnes que l’on qualifie de «thérapeutiques». La personne qui aide doit apprendre que les bons rapports sont essentiels en relation d’aide. La qualité d'une rencontre est tributaire et proportionnelle au degré de relation et de communication réciproque.

Je dis souvent à mes étudiants qu’un bon conseiller ou une bonne conseillère en relation d’aide doit être capable d’établir une bonne relation avec les personnes dans 90% des cas. Peut-être trouvez-vous cette proportion trop élevée ?

Nous verrons demain pourquoi il est si important d’établir un bon contact dès le début de la relation. Pour le moment, arrêtez-vous quelques instants pour réfléchir à vos relations présentes et passées, et cela dans les deux sens : vous envers les autres et les autres envers vous. Prenez conscience de l’effet et de l’influence que les autres ont eus sur vous. Dites-vous que vous aussi avez une influence sur votre entourage.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire