Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Ouvriers avec Dieu travaillant en équipe

Sommaire
Ouvriers avec Dieu travaillant en équipe

Bonjour Mon ami(e),

« Il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs... Les apôtres, s’étant rassemblés auprès de Jésus, lui racontèrent tout ce qu’ils avaient fait, et tout ce qu’ils avaient enseigné. » (Marc 6:7/13 et 30).

Le service, dans lequel les disciples vont entrer, est caractérisé par une nécessité de collaboration : En effet, Jésus envoie les disciples deux à deux.

Jésus s’est entouré d’une équipe de douze disciples, afin de les former, et de les préparer à travailler ensemble. Après la Pentecôte nous voyons que les apôtres perpétuent cette règle.

Non seulement ils travailleront deux à deux, mais parfois ils constitueront de véritables équipes de plusieurs ouvriers, comme nous l’avons vu précédemment.

Ne pas admettre cette collaboration, cette collégialité qui existait entre les ministères, c’est vouloir fermer les yeux sur une évidence criante. La collégialité était la règle, le service solitaire l’exception. Les ministères ne travaillaient pas chacun dans son coin, mais dans une collégialité imposée et voulue par le Seigneur. Lors du choix des disciples, c’est lui qui choisit les coéquipiers et qui les envoie deux à deux.

Aujourd’hui comme il y a deux-mille ans, la volonté du Seigneur est toujours la même. Il veut que nous apprenions à travailler dans un esprit de collaboration, d’équipe, de communion avec les coéquipiers que lui nous donne.

Il ne faut pas confondre, travailler à côté de quelqu’un et travailler avec quelqu’un. Certains travaillent à côté d’autres ouvriers, mais pas avec eux ; il n’y a pas de réelle communion entre eux. J’ai connu des assemblées où deux ou trois pasteurs servaient le Seigneur, mais sans une réelle communion de cœur. Or, ce que notre maître nous demande, c’est de travailler dans un véritable esprit d’équipe. Ce que le Seigneur désire, c’est que son œuvre soit effectuée dans un esprit de collaboration.

Pourquoi les premiers chrétiens ont pensé que le modèle de la synagogue était compatible avec leur compréhension de ce qu'était une communauté incarnant la présence du règne de Dieu et pourquoi aujourd’hui il devrait en être autrement ? La façon de fonctionner actuelle de nombreuses communautés : (un ou parfois deux pasteurs rémunérés, chargés de diriger, souvent seuls, une église locale) est-elle vraiment compatible avec les principes théologiques de collégialité que les premières communautés chrétiennes ont cherché à exprimer dans leur mode de fonctionnement ? Ne courons-nous pas un risque significatif en écartant, du revers de la main, le modèle de gouvernance des églises qui était pratiqué par les apôtres et préconisé par Paul et ses collaborateurs ?

Ma prière pour ce jour :
Seigneur, je prie pour que la communion des ministères, leur collaboration, et leur respect mutuel soit restauré, là où cela fait défaut, et que là où cela existe, que ce soit préservé, et même développé. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous le savez certainement, le TopChrétien est une œuvre missionnaire impulsée il y a plus de 20 ans par le pasteur Éric Célérier.

La pandémie de Covid-19 a amené une nécessaire digitalisation dans le monde chrétien, à différents niveaux.

Le TopChrétien, soucieux de s'adapter constamment aux besoins spirituels des internautes, a ainsi adapté ses projets d'avenir !!

Découvrez-les en vidéo !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.