Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Un coeur de serviteur pas de despote

Sommaire
Un coeur de serviteur pas de despote

Bonjour Mon ami(e),

« Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie… » (Marc 10:45)

Ayant été sauvés par Christ, nous sommes tous appelés à le servir, en le prenant comme modèle.

Le service n’est pas réservé à une élite ou à une caste sacerdotale. Le service n’est pas réservé à un clergé qui servirait d’intermédiaire entre Dieu et le peuple. Tout disciple du Seigneur est appelé à le servir comme le rappelle l’apôtre Paul dans Romains 12:11 : « Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur », et dans Colossiens 3:24 : « Servez Christ, le Seigneur. » Dans quel état d’esprit, avec quel cœur sommes-nous appelés à le servir ?

Je vous invite à lire dans l’épître de Jude les trois premiers versets : « Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus Christ : que la miséricorde, la paix et la charité vous soient multipliées ! Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. » (Jude 1:1-3)

Dans cette introduction Jude dévoile son cœur de serviteur.

Observons ce qui le caractérise. Premièrement, il est conscient de servir Christ. Son service est pour Christ, avec Christ et en Christ.

Deuxièmement, pour présenter ce service, il emploie un mot très fort que le texte en français ne rend pas, il dit : ‘doulos’, ce qui signifie ‘esclave’ de Jésus-Christ. L’esclave est la propriété du maître.

Troisièmement il se positionne humblement. Lorsqu’il cite Jacques c’est pour rappeler qu’il n’est que le petit frère de cet autre serviteur. Un cœur tout simple, qui regarde les autres comme étant au-dessus de lui-même.

Quatrièmement, il voit les disciples avec un regard de foi, un regard positif. Il les désigne comme étant « appelés, aimés et gardés ».

Enfin, il a un cœur qui intercède, qui prie, qui réclame de bonnes choses pour ses frères et sœurs.

C’est avec de tels serviteurs que Jésus veut bâtir son Église. Des hommes ressemblant au Maître.

Dans l’évangile de Matthieu, il nous est parlé de l’autorité de Jésus en ces termes : « car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes. » (Matthieu 7:29)

Ici nous trouvons une comparaison entre deux formes d’autorité. D’un côté il y a l’autorité officielle, détenue par les religieux de l’époque et d’un autre côté il y l’autorité du Seigneur Jésus. L’autorité des religieux provenait de leur position officielle. Il est dit à leur sujet qu’ils occupaient la chaire de Moïse. (Matthieu 23:2) Cette place leur conférait une certaine autorité qu’ils exerçaient en faisant pression sur les personnes. Ils utilisaient pour cela la menace de l’exclusion comme nous le voyons dans (Jean 9:22) ou dans (Actes 4:17). Ce qui caractérisait l’autorité des religieux c’était la menace, l’accusation, la manipulation et l’exclusion.

L’autorité de Jésus provenait du revêtement du Saint-Esprit : « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour » (Luc 4:14). Son autorité s’exerçait, en rendant libre les opprimés et les captifs, en donnant des paroles pleines de vie et de grâce, comme nous le voyons, entre mille exemples, lorsqu’il guérit le paralytique dans Matthieu 9:6. L’autorité qui provient du Saint-Esprit ne détruit pas, mais elle édifie, comme le dit Paul à propos de son ministère : « Et quand même je me glorifierais un peu trop de l’autorité que le Seigneur nous a donnée pour votre édification et non pour votre destruction… » (2 Corinthiens 10:8)

Retenons pour ce jour :
Lorsque dans l’église, l’autorité pleine de vitalité provenant d’une puissante onction du Saint-Esprit fait défaut, elle est remplacée par une autorité officielle, souvent hiérarchisée, et qui utilise la menace, afin d’exercer un pouvoir de manipulation sur les personnes. 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.