Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Le témoignage de Jacqueline de Groot (suite) : la révélation de Dieu

Sommaire
Le témoignage de Jacqueline de Groot (suite) : la révélation de Dieu

Bonjour Mon ami(e),

Généralement, lorsqu'une telle chose arrivait, je m’éloignais complètement de lui et je pensais : c’est son problème avec Dieu (juste pour me protéger) et je lui disais de ne pas exagérer ou de se secouer. J’essayais aussi de le comprendre et de le conseiller sur ce qu’il devait faire. Je ne faisais que lui donner des conseils affectueux après tout ! La raison pour laquelle mes conseils ne semblaient pratiquement pas avoir d’effet me déconcertait et j’étais capable de m’énerver très fort et de me vexer parce qu’il semblait ne jamais m’écouter.

Deux jours plus tard, c’était le 2 janvier, je me suis réveillée le matin fort courbaturée, ma nuque et mon dos me faisaient très mal et j’avais de la peine à bouger. Je me sentais faible et très oppressée. J’étais dans une totale confusion parce que je pensais: « quelle pourrait être la raison de tout cela ? » Je commençai à chercher ce qui n’allait pas et bien sûr, je pensai que c’était la faute de René à cause de nos situations de conflit continuelles.

L’oppression s’intensifia. Je n’arrivais pas à m’asseoir dans la maison. J’étais agitée et sans cesse en train d’essayer de trouver une solution. Je me sentais comme enfermée dans un four dont la chaleur augmentait de plus en plus ! Je demandais continuellement à René de prier pour moi au bureau, qui était tout près de notre maison, ou bien je le demandais à sa secrétaire Catherine !

Puis cela arriva. Je m’étais arrangée pour que René et Catherine prient pour moi ensemble, il fallait absolument que je sois soulagée ! Dieu devait m’aider ! Alors que nous étions en train de prier, je me suis sentie si mal que je laissai échapper la pensée que René était à l’origine de tout cela et que les continuelles situations de conflits étaient de sa faute !

Je voulais que René me demande pardon, je voulais qu’il se rende compte de ce que son attitude avait provoqué. Catherine travaillait avec René depuis plusieurs années, en tant que femme elle serait sûrement de mon côté... C’était assez risqué de ma part de m’ouvrir à une personne qui n’était pas au courant de cet aspect-là de notre couple !

Je fus choquée qu’elle ne prenne aucun parti et s’il le fallait, elle était du côté de René ! Puis cela arriva : je reçus mentalement comme un éclair de l’image de mon propre cœur et de celui de René, comme si le Saint-Esprit me permettait de voir au travers les yeux de Dieu.

Je regardai René et je vis un homme totalement aimant, d’une profonde sincérité, digne de confiance, un homme qui aimait Dieu et qui donnerait sa vie pour moi et pour ses enfants ! Puis je vis mon propre cœur comme je ne l’avais jamais vu auparavant et je réalisai que Dieu n’était pas en train de corriger René, c’était après moi qu’il en avait !

Je vis une image de moi-même comme un tableau devant mes yeux. Dieu me montra à quel point j’étais indifférente et pleine de jugement, lente à pardonner, dure dans mes réactions, cherchant mon propre bien-être et suivant mon propre petit chemin spirituel.

Je fus totalement convaincue : Seigneur, c’est de MA faute. Et je sentis comme si Dieu mettait un défi devant moi : celui de me reconsacrer à lui et au travers de lui à mon mari. Je réalisai que le fait d’être une bonne chrétienne n’avait pas donné à mon mari l’intimité qu’il recherchait lorsqu’il m’avait épousée et à laquelle il avait absolument droit.

Ce soir-là, lorsqu’il rentra à la maison après le travail, je lui lavai les pieds. Ma cuvette ne faisait que la moitié de la taille de ses pieds (il chausse 47) mais je devais faire quelque chose de plus que simplement demander ‘pardon’. J’avais besoin de le laver de mon indifférence envers lui, de mon ressentiment, de ma dureté et de mon arrogance.

Je devais lui demander pardon pour la souffrance qu’il avait endurée à cause de mon attitude critique dans maintes situations dans lesquelles je pensais avoir raison, pour toutes les choses qui l’avaient affaibli et déshonoré. Avec la même puissance que la révélation qui avait eu lieu quelques heures auparavant, l’onction de Dieu tomba sur moi à ce moment-là ! Alors que je commençai à servir mon mari dans l’attitude de Christ, le Saint-Esprit donna son approbation !

Nous avons pleuré tous les deux et cela fit tellement de bien ! Je sentais que René expérimentait la rupture de la barrière qui s’était tendue entre nous et à ce moment-là nous avons expérimenté l’intimité pour laquelle il s’était si durement battu dans la prière pendant des années.

Nous allons voir demain comment Dieu continua son œuvre…

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

Dans ce livre autobiographique, l’auteur raconte comment Dieu l’a ramené d’un passé très tumultueux de drogué, et l’a appelé en France. Il y établira finalement la branche française de Derek Prince Ministries.

Des centaines de milliers de livres et de brochures de Derek Prince ont été distribués en français et de nombreuses personnes en ont été bénies. Tout ceci est le résultat d’une série de miracles et d’une direction toute spéciale de Dieu. Cela ne s’est pas fait sans difficultés ni sans revers, que l’auteur partage dans ce livre avec beaucoup de franchise et d’humour.

Cliquez-ici pour commander le livre "Il tire des vagabonds hors de la poussière..."

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.