Des enseignements texte pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Comportements immatures dont il faut sortir

Sommaire
Comportements immatures dont il faut sortir

Non, cette section ne comportera pas de liste de comportements ou de pratiques qu’il faut cesser. Je veux souligner seulement le fait que parfois, c’est parce que nous restons dans l’immaturité que nous nous tournons vers des pratiques immatures ou enfantines. Oui, nous restons en mode « enfant » parce que nous avons peur de grandir ou d’affronter le monde des adultes car il peut nous paraitre brutal et violent. C’est en partie vrai quand on a subi des douloureux traumatismes pendant notre petite enfance. Le danger est alors de se replier sur nous-mêmes et de sombrer dans des pratiques qui nous procurent du plaisir mais qui deviennent vite addictives et donc destructrices. 

Le problème est là car, en effet, le repli sur soi amène à un enfermement et à une profonde solitude. Nous trouverons alors notre refuge dans ces « choses ». Elles deviendront même pour nous une forme de dieu, une idole qu’on se mettra à servir sans nous en rendre compte. Si ces pratiques s’appellent « addictions sexuelles », elles peuvent également porter le nom de « tabagisme, drogue, alcoolisme, jeu » ou autre chose.

Il y a des pratiques qu’on peut faire en plein jour, d’autres qui se font en cachette. Elles apportent toutes une honte jusqu’à même une haine de soi, du dégout mais voilà, on ne peut plus s’en sortir et on tourne en rond. Certains sujets finissent donc par être tabou et on n’en parle nulle part. Comment faire pour sortir d’un problème dont le nom même fait rire tout le monde ? Rien n’est plus pire qu’un tabou. Mais moi j’aime lever le voile car Jésus est mort pour toutes ces choses et peut en libérer ceux qui les vivent.

Il existe des addictions sexuelles, oui. Elles sont diverses et variées. L’important c’est de dire que la grande mission du Seigneur c’est d’aider ceux qui souffrent de ces comportements à en sortir. Encore faut-il que ces personnes aient le courage, la force et la détermination d’ouvrir la bouche pour en parler avec confiance et espérance. 

N’importe quelle personne, chrétienne ou pas, peut tomber dans ce malheur et vivre en état d’esclavage, de dépendance par rapport à la sexualité ou à autre chose. Ces personnes ont besoin d’amour vrai et de soutien dans la prière pour s’en sortir. Oui, s’il y a une chose dont je suis convaincu c’est que Dieu est capable d’accomplir dans la vie d’une personne qui se confie en lui de très grandes et belles choses. Il est vivant et puissant. Il délivre, libère, guérit car il est grand, merveilleux, plein de bonté et de ressources. Il est prêt à aider, secourir et à faire éclater sa gloire dans la vie de ceux qui font appel à lui.

Hélas, ces addictions peuvent commencer à partir d’une blessure en adoptant un comportement de protection personnelle d’enfermement. Cela peut arriver aussi suite à un événement traumatisant qui vient de se produire et qui nous a choqués. Parfois, il ne suffit que d’un regard et tout se met en mouvement en nous. Si ce n’est pas un regard, ça sera quelque chose qu’on a entendu. Suis-je en train de dire que tout vient de l’extérieur et que ce n’est jamais de notre faute ? Non, mais tout ce qui vient de l’extérieur nous amène à répondre d’une façon ou d’une autre et, soit on ignore et laisse passer, soit on cultive et entretien quelque chose en nous et ça finira par être malsain et destructeur. 

Parfois les choses peuvent venir tout simplement d’une pensée dans notre cœur, qui surgit et qu’on va entretenir. Le problème c’est qu’à force on craque et on passe à l’acte, on « consomme ». Juste après on comprend que c’est déjà trop tard. On a mis le pied là où il ne fallait pas, ou la main, si ce n’est le corps tout entier. Voilà bien développé ce qu’il s’est passé avec le fils prodigue.

Mais, au bout d’un certain temps et après avoir reçu bien des coups dont celui d’avoir perdu toutes ses richesses, ce jeune homme est entré en lui-même. Il s’est mis à réfléchir au sujet de sa situation personnelle et il s’est dit quelque chose qu’il a ensuite mis en pratique. 

Je crois sincèrement que la première des choses importantes qu’il convient de faire c’est de s’arrêter et de réfléchir pour se poser les bonnes questions comme, par exemple : « Où suis-je ? », ou bien : « Où en suis-je ? »

La Bible nous dit que nous connaitrons la vérité et que celle-ci nous affranchira ou nous rendra libres. Dans le Psaume 51 on lit la belle confession de David. Il nous faut considérer attentivement nos voies et fuir ce qui est pour nous une occasion de tomber, donc un point faible. Peut-être alors faut-il simplement sortir de l’immaturité pour grandir un peu et c’est cela qui changera tout.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Louise Zbinden Sur les hauteurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider