Des enseignements texte pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Le temps de la réflexion

Sommaire
Le temps de la réflexion

C’est dans l’évangile de Luc, au chapitre 15, que nous lisons la merveilleuse histoire du fils prodigue. C’est là que j’ai personnellement découvert le cœur du Père. C’est là que je vous invite à venir pour chercher mais aussi pour vivre une merveilleuse et authentique rencontre avec celui qui vous aime tant et qui est prêt à tout pour vous arracher aux griffes de l’enfer et à la mort spirituelle.

Le fils, donc, est parti et il semblerait que le père ne l’ait pas retenu. Pourquoi ? Parce qu’il ne fait pas de ses enfants des pantins, des robots, des marionnettes. Un des cadeaux de Dieu, déposé dans la vie de tous les êtres humains c’est la liberté. Oui, nous sommes libres d’aller et de venir, de refuser ou d’accepter, d’obéir ou pas, de rester ou de partir. Dieu ne veut pas qu’on l’aime, le suive ou le serve par contrainte mais uniquement par amour. Notre élan vers lui ne doit pas être forcé mais volontaire et surtout spontané. Notre relation avec lui doit provenir d’un cœur reconnaissant et aimant.

Le fils est donc parti parce que c’était son choix personnel, certes un mauvais choix, mais un choix qui se respecte. De toute façon, personne n’aurait pu l’empêcher de partir. Il avait de bonnes raisons pour partir, ses raisons à lui et, au moment de faire ce choix, il était certainement convaincu que son départ était une excellente chose pour lui. Il a commencé à jouir de la vie avec son argent. Il s’est bien amusé. Son grand frère, certainement bien informé, parle de prostituées. Il est question de débauche. Pas la peine de faire un dessin ou un discours car on arrive trop bien à imaginer ce qu’il s’est passé et ça ressemble tellement à ce que nous avons-nous-mêmes vécus que l’émotion nous prend aux tripes et que nos larmes ne sont pas loin de couler…

Combien de temps cette vie a-t-elle durée ? Cinq, dix, quinze, vingt ans ? Plus, moins ? On ne sait pas. De toute façon, que ce soit une heure, un jour, une semaine, un mois, une année et même une seule minute, que c’est encore beaucoup trop de temps loin du Seigneur et en grand danger.

A cette vie de plaisir dans la débauche avec ou pas des prostituées, il y aura toujours une fin. Seulement, cette fin ressemble à un immense cauchemar, à un désert, à un champ de ruine, à une décharge publique. La vie de débauche détruit tout. C’est un volcan, un tremblement de terre, un tsunami. Tout est dynamité. Un cyclone est passé par là. C’est une véritable catastrophe. Celle-ci a rattrapé le fils prodigue. Il s’est retrouvé dépouillé de tout, affamé, comme mis à nu. Il a tout perdu. C’est triste. C’est aussi ma réalité à une certaine époque, celle peut-être de certains lecteurs, de beaucoup de personnes encore aujourd’hui.

Il aurait pu décider de se suicider mais ce qu’il a vécu est une forme de suicide. Quand on rentre dans la vie de débauche, on plonge dans le bain de la mort.

Mais ce jeune homme est rentré en lui-même pour réfléchir. Il a considéré ses voies. Il a fait son bilan personnel. Il a constaté. Il a ouvert les yeux sur la réalité. Il s’est souvenu qu’il avait une famille et surtout un père qui pourrait le recevoir, l’accueillir et lui donner une nouvelle place, la dernière, la plus petite, celle d’un serviteur, d’un ouvrier…

Il ne faut pas croire que le temps de la réflexion est facile. C’est un dur combat. Il est rempli d’espérances, certes mais aussi de doutes, de luttes. Des fois, on a envie de foncer et d’autres fois on préfère reculer et revenir en arrière. Oui, il faut du temps pour prendre, cette fois-ci, la meilleure des décisions et surtout, la tenir.

Le fils dit : « je me lèverai et j’irai vers mon père, et je lui dirai… » Il a joint le geste à la parole. Il s’est levé et s’est mis en route. Combien de temps aura duré le voyage ? Nous ne le savons pas. Cependant, dans le cœur du jeune homme il y avait une grande détermination. Il est devenu radical.

Nous sommes invités à réfléchir. Peu importe le temps que ça nous demande. Le principal est que notre réflexion nous conduise tout droit dans les bras du Père. C’est cela, et rien d’autre, qui aura un impact qui transformera notre vie pour toujours.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Potenciel Music ADORE SESSIONS

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider