Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Dieu voit et entend la souffrance

Sommaire
Dieu voit et entend la souffrance

Bonjour Mon ami(e),

“L’Éternel dit : J’ai bien vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu son cri à cause de ses oppresseurs, car je connais ses douleurs.” (Exode 3.7).

Moïse fait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, et va à la montagne de Dieu, à Horeb. L’ange de l’Éternel lui apparait dans une flamme de feu au milieu d’un buisson qui ne se consume pas. Et, après avoir ôté ses sandales, Dieu lui parle pour lui dire avant toute chose qu’il a bien vu la souffrance de son peuple en Egypte.

David dira : “L’Éternel regarde du haut des cieux… il observe tous les habitants de la terre” (Psaume 33.13/14). Puis, encore ceci : “Vois mon malheur et délivre-moi !” (Psaume 119.153).

Dans ses lamentations, le prophète Jérémie, après avoir exposé sa souffrance, son humiliation, et son désespoir, se ressaisit et déclare avec foi : “Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce pourquoi  j’espère : c’est que la bienveillance de l’Éternel n’est pas épuisée, et que ses compassions ne sont pas à leur terme” (Lamentations 3.21). Et pourquoi dit-il cela ? Parce que Dieu a entendu son cri : “Quand on foule aux pieds tous les prisonniers d’un pays, quand on fait dévier le droit humain à la face du Très-Haut … le Seigneur ne le voit-il pas ? … J’ai invoqué ton nom, ô Eternel, des profondeurs de la citerne. Tu as entendu ma voix : … tu t’es approché, tu as dit : Sois sans crainte !” (Jérémie 3.22/34/35/36/55/56).

Oui, dans sa bienveillance et sa compassion, Dieu est bien là dans notre douleur, notre peine, notre humiliation, notre abattement, notre désespoir. Il voit notre misère et entend notre cri, même celui que l’on ne parvient pas à exprimer à haute voix. Comme à Jérémie, il nous dit : “Invoque-moi et je te répondrai” (Jérémie 33.3).

Dans sa grâce, il veut juste que l’on s’approche de lui : “Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous” (Jacques 4.8).

“Dieu est plus grand que notre cœur et il connait tout. Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant lui. Quoique ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. Et voici son commandement : Que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ” (1 Jean 3 : 21/23).

Sur la base de notre foi en son Fils Jésus, Dieu est prêt à nous secourir dans tous nos besoins, y compris notre douleur.

Un encouragement et une prière :

M’appuyant sur ta Parole qui déclare que ta bienveillance et tes compassions ne sont pas à leur terme, sachant que tu vois et connais ma souffrance et mon abattement, avec assurance, je t’invoque Seigneur Éternel, je m’approche de toi. Merci de venir me secourir dans ma souffrance.

Jean-Jacques Trézères

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...