Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

La souffrance punition ?

Sommaire
La souffrance punition ?

Bonjour Mon ami(e),

“Père Abraham, aie pitié de moi…car je souffre cruellement dans cette flamme” (Luc 16:24).

Dans le Nouveau Testament, la souffrance “punition” apparaît sous la figure du lieu de tourment qu’est l’enfer. C’est dans ce lieu, que le riche crie les paroles citées en référence.

Même si j’utilise ce terme, je n’aime pas l’expression “souffrance punition”. Pourquoi ? Parce que certains en abusent, et l’emploient sans discernement. En plus ils l’utilisent souvent, avec une dose diabolique de jugement et d’accusation. La souffrance ne doit pas être systématiquement rattachée au péché. Dans certains cas cela peut être vrai, mais gardons-nous de prendre la place de Dieu pour dire qui est sous un jugement divin ou pas. Lorsque Job s’est retrouvé écrasé par une accumulation d’épreuves, l’attitude de ses amis fut de penser, et de dire, que Job était puni pour quelque péché caché. Quelle erreur !

La Bible parle-t-elle de la souffrance comme conséquence du péché ? Oui, évidemment, et c’est peut-être à cause de cela que certains se posent cette lancinante question à l’heure de la souffrance : “Mais enfin qu’est-ce que j’ai pu faire à Dieu pour souffrir de la sorte ?”
Que dit la Bible à ce sujet ? Nous trouvons de nombreux textes qui relient la souffrance au péché, comme nous pouvons le voir dans ce long passage sur les malédictions dans Deutéronome 28:15/68. Dans certains Psaumes, comme dans les Proverbes, la souffrance apparaît comme une punition réservée aux méchants. Par exemple, voici ce que déclare Dieu aux hommes qui aiment faire le mal : “Tu aimes le mal plutôt que le bien, le mensonge plutôt que la droiture…Aussi Dieu t’abattra-t-il pour toujours…” (Psaume 52:5/7). En d’autres mots, Dieu te punira.

Cependant, n’oublions jamais que les faveurs de Dieu et sa grâce ne dépendent en aucune façon de nos mérites. Surtout ne tirons pas une conclusion hâtive en pensant que nos épreuves sont la conséquence automatique de nos fautes. Retenez ceci : La justice divine n’est pas plus liée aux mérites, qu’aux fautes des hommes.
Tout l’enseignement de Jésus tend à nous détacher de cette idée de souffrance punition. Pour Jésus, l’origine de la souffrance est évidente, “c’est un ennemi qui a fait cela” dira-t-il dans (Matthieu 13:28). Il rappellera à ses auditeurs, que ceux, sur qui est tombée la tour de Siloé, ne sont pas plus pécheurs que les autres (Luc 13:4).
Celui qui nous pousse à avoir de tels jugements sommaires est le destructeur de nos âmes.

Dans le psaume 73, Asaph souligne la difficulté qu’il a eu à comprendre le sens de la souffrance des croyants (Psaume 73:2/16). Asaph croyait que “souffrance = punition”, et cela perturbait son âme. Il a retrouvé la paix en abandonnant cette pensée culpabilisante.

Un conseil pour ce jour :

Gardez-vous de juger ceux qui passent par la souffrance, et d’imaginer que leur souffrance est liée à un péché caché. Ne commettez pas l’erreur des amis de Job.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...