Honorer les vieillards !

Sommaire
Honorer les vieillards !

Bonjour Mon ami(e),

“Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard. Tu craindras ton Dieu. Je suis l’Éternel.” (Lévitique 19.32).

Le premier consul, Napoléon Bonaparte, se trouvait à Boulogne quand on lui amena un soldat anglais, lequel avait tenté de rejoindre l’Angleterre, en confectionnant un misérable esquif fait de quelques planches et rondins d’arbre. Il demanda à ce jeune anglais s’il avait vraiment l’intention de traverser la Manche sur cette embarcation de fortune. A quoi le jeune homme répondit sans hésiter : «Oui, Sire, si vous me le permettez.» – As-tu une fiancée qui t’attend là-bas ? Demanda Napoléon. – Non, répondit le soldat, mais je voudrais revoir ma mère, âgée et malade. – Alors, tu as mon autorisation, et voici un peu d’argent pour prendre soin d’elle. Ce doit être une mère remarquable pour avoir un fils qui l’aime au point de risquer sa vie dans un esquif aussi fragile… Des ordres furent donnés pour amener ce jeune homme sur un navire français, portant un drapeau blanc, afin de le remettre au premier navire anglais qu’il croiserait.

La bible nous invite à traiter avec respect les personnes âgées. L’apôtre Paul exhorte le jeune Timothée, en charge de la communauté chrétienne d’Éphèse, en ces termes : «Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père… les femmes âgées comme des mères… » (I Timothée 5.1).
Les évolutions récentes de nos modes de vie, le fait de l’éclatement des familles, la réalité de l’évolution de la pyramide des âges … font que le sort des personnes âgées (de plus en plus nombreuses), n’est pas toujours enviable. Un grand nombre d’entre-elles sont totalement oubliées de leur famille.
En tant que chrétiens, le sort de ces personnes âgées, parfois oubliées dans notre société, ne peut pas nous laisser indifférents. Prendre soin des plus faibles est une recommandation de notre Seigneur. Tisser des liens forts avec les anciens, c’est donner un sens à notre vie, c’est enrichir notre propre vie de leur expérience, et de leur connaissance de Dieu s’ils sont croyants.

Vous qui êtes âgés, ne vous dévalorisez pas, considérez que vous pouvez encore être utiles dans l’accomplissement des projets de Dieu. C’est à soixante-quatorze ans que Le Tintoret a peint le magnifique tableau du Paradis. C’est à quatre-vingt-cinq ans que Verdi composa son fameux Te Deum. C’est à quatre-vingt-dix-huit ans que le Titien peignit le tableau intitulé : La Bataille de Lépante.
Vous qui êtes entré dans ce que l’on appelle “le troisième âge”, sachez que Dieu a des projets pour vous.

Ma prière en ce jour :

Avec le psalmiste, dites : “Ne m’abandonne pas, ô Dieu ! Même dans la blanche vieillesse, afin que j’annonce ta force à la génération présente, ta puissance à la génération future ! ” (Psaume 71.18).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire