L'autorité est dans l'onction

Sommaire
L'autorité est dans l'onction

Bonjour Mon ami(e),

“Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite”. (1 Samuel 16.13)

Le chapitre 17 du premier livre de Samuel, nous rapporte l’histoire très connue, de David terrassant le géant Goliath. Sans entrer dans tous les détails de ce récit, retenons simplement l’aspect de l’audace, de la foi, de l’autorité que David va exercer en cette circonstance.

David n’était que le dernier d’une famille nombreuse de huit fils. Ceci ne le plaçait pas en position d’autorité, surtout qu’à cette époque le droit d’aînesse existait. David n’était pas un soldat, il n’avait aucun poste dans l’armée du roi Saül, il n’avait aucun grade. C’était un sans grade. Il ne pouvait se prévaloir d’aucun titre militaire, il n’était même pas simple soldat. Son autorité, face à Goliath, ne se trouvait nullement dans un titre quelconque.
Ajoutons à tout cela que Saül a voulu donner à David un semblant d’autorité en le revêtant de son armure royale. Mais David s’en débarrassa. L’autorité que David va manifester face au Goliath ne pouvait se trouver dans une parure extérieure, dans un costume, dans une apparence.

Alors, où résidait l’autorité de David face au Goliath ? Son autorité lui venait de l’onction qu’il avait reçue, comme signalé dans le texte de ce jour.

Ce récit nous rappelle, d’une manière symbolique, ce qu’il en est de l’exercice de l’autorité dans l’Église. Certains pensent que l’autorité doit être exercée par les plus âgés, par des gens d’expérience qui ont traversé mille et une péripéties. Il y a du bon sens dans cette idée, mais en faire une règle absolue c’est nier que l’autorité repose sur autre chose que l’âge et l’expérience. D’autres pensent que ce sont les titres qui confèrent de l’autorité. Certes, dans l’armée l’autorité réside dans les grades supérieurs (Matthieu 8.9), mais dans l’Église il n’en est pas ainsi (Matthieu 20.25/26).

L’autorité n’est pas davantage dans un habit. Les vêtements sacerdotaux en tous genres peuvent impressionner certains fidèles, mais l’autorité n’est ni dans une aube, ni dans une tiare, ni dans un col de clergyman, ni dans un costume austère…
L’autorité est dans l’onction.
Si quelqu’un exprime une parole de connaissance, qu’il ait un titre ou pas, peu importe, lorsqu’il donne cette parole de connaissance, il l’apporte avec la pleine autorité du Saint-Esprit. Dans les églises du premier siècle, il y avait des esclaves et des hommes libres, il y avait des femmes et des hommes, il y avait des jeunes et des personnes âgées, il y avait des prophètes, des apôtres, des docteurs mais également de modestes disciples de Jésus, mais quand l’onction saisissait un esclave et qu’il prophétisait, son message avait autorité sur les hommes libres.
Ainsi, la véritable autorité selon Dieu, vient de l’onction.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, remplis ma vie, et celle de chacun de tes enfants, de ton Esprit, pour la manifestation d’une autorité bienfaisante dans l’Église. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire