La fidélité de Dieu appelle notre fidélité

Sommaire
La fidélité de Dieu appelle notre fidélité

Bonjour Mon ami(e),

“Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier” (1 Jean 4.19).

Tout comme l’amour appelle l’amour, et la violence appelle la violence, la fidélité de Dieu est un appel à ce que nous lui soyons fidèles.
Quoique Dieu soit capable de rester fidèle envers ses créatures si souvent infidèles, cela n’est pas une excuse pour que nous demeurions dans l’infidélité. Au contraire, sa fidélité nous interpelle avec force, afin que nous lui soyons de plus en plus fidèles.

Dieu espère, toujours et encore, pouvoir compter sur un peuple qui l’aime et lui soit fidèle. Dieu désire que notre fidélité à son égard découle d’un émerveillement que produit sa propre fidélité à notre égard. Être fidèle envers Dieu, c’est bien plus que d’accomplir un devoir légal et religieux, mais c’est l’aimer en retour de son amour. Sa fidélité et son amour envers moi m’appellent à l’aimer et à lui rester fidèle. Sa fidélité inaltérable me pousse à lui être toujours plus fidèle.
Tout comme la fidélité au sein d’un couple se renforce par la fidélité de l’autre, la fidélité et l’amour de Dieu, nous incitent à l’aimer et à lui être fidèle. Être fidèle à Dieu, ce n’est donc pas simplement un but à atteindre, un devoir à accomplir, mais c’est une conséquence de sa fidélité et de son amour envers nous.
Sa fidélité est la source de notre fidélité.

Non seulement sa fidélité nous pousse à lui être fidèle, mais en plus, dans sa grâce, il renouvelle notre fidélité à son égard par le Saint-Esprit dont il nous revêt : “Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance” (Galates 5.22/23). La fidélité est un élément du fruit de l’Esprit. Or, le fruit est le résultat de la vie dans un arbre ; un pommier produit naturellement, et sans aucun effort, des pommes. De même, unis à Christ, nous portons ce fruit merveilleux de la fidélité.

Et même, lorsque notre nature humaine, faillible et imparfaite, nous amène à tomber dans l’infidélité, aussitôt la fidélité de Dieu nous invite à revenir vers lui, et à laisser, encore une fois, sa fidélité nous inspirer.
Souvenez-vous que celui qui a dit, que nous devions pardonner soixante-dix fois sept fois, à nos frères qui demandent pardon, est prêt à s’appliquer cette règle, et donc à nous pardonner en nous faisant encore confiance.

Un conseil pour ce jour :

Si vous avez été infidèle, ne laissez pas la culpabilité vous accabler, mais laissez-vous inspirer par sa fidélité, et devenir encore plus fidèle. Puisse sa fidélité vous interpeler, et vous donner envie de lui être toujours plus fidèle.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire