Le don de gouverner ?

Sommaire
Le don de gouverner ?

Bonjour Mon ami(e),

« Et Dieu a établi dans l’Église … ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons … de gouverner… » (1 Corinthiens 12.28).

Parmi les dons utiles et nécessaires à l’Église, l’apôtre mentionne un don particulièrement intéressant, celui de gouverner. Qui sont ces personnes à qui Dieu attribue le don de gouverner ? Sont-ils des dirigeants, établis dans une fonction ecclésiastique, qui seraient seuls en charge de conduire les églises ?

Dans ce cas, il serait surprenant qu’ils soient cités presque en fin de cette liste. Comme nous l’avons déjà souligné, cette liste mentionne la place des ministères et des dons, non selon une échelle de primauté dans l’autorité, mais selon une échelle de place logique dans le programme de l’édification de l’église. Quand l’église locale a été fondée sur le fondement apostolique, quand elle a reçu une direction communiquée par le ministère prophétique (direction conforme à l’Écriture), quand elle a été enseignée par des ministères d’enseignants, quand elle a expérimenté au travers des manifestations du Saint-Esprit, les miracles, les guérisons, quand elle a permis aux diacres de remplir leur service pour secourir, alors elle a besoin de personnes qui manifestent le don de « gouverner ».

Le mot grec traduit par « gouverner » dans la version Louis Second, c’est le mot grec ‘kubernesis’ qui a donné naissance au mot « cybernétique » qui signifie, au sens figuré, l’action de diriger, de piloter. Pour cerner le sens de ce mot, regardons à quelles occasions il est employé dans le Nouveau Testament.

C’est ce mot « kubernesis » que nous retrouvons dans Actes 27.11 : « Le centenier écouta le « kubernusis » … plutôt que les paroles de Paul ». Louis Second traduit ce mot par le mot « pilote ». Nous le retrouvons dans Apocalypse 18.17 : « Et tous les pilotes… »

Dans ces deux cas il est question de pilotes qui naviguaient le long des côtes, ils faisaient ce que l’on appelle du cabotage, comme l’indique la traduction de la Bible de Jérusalem. Ceux qui ont le don de gouverner n’ont pas pour responsabilité de poser les fondations, de définir la vision, d’enseigner des choses nouvelles, mais ils ont reçu le don « de gouverner » ou mieux dit « piloter », en suivant les lignes déjà définies par les ministères fondateurs. Leur responsabilité n’est pas d’envoyer la barque vers des horizons nouveaux et inconnus, mais de rester auprès des enseignements déjà donnés par les apôtres. Ils ont un œil sur la ligne côtière (les fondations), et avec le gouvernail, ils veillent à ne pas s’éloigner de ces lignes.

N’est-ce pas à cela que sont appelés les anciens ? Diriger l’Église en suivant la ligne côtière définie par les Écritures, établie par les apôtres et les prophètes, et tout cela sous la direction et le contrôle non d’une autorité ecclésiastique, mais sous l’autorité du Saint-Esprit.

Ma prière en ce jour :

Que tous ceux qui gouvernent dans les églises le fassent avec un cœur humble, qu’ils pilotent avec sagesse. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire