Les autres et moi

Sommaire
Les autres et moi

Bonjour Mon ami(e),

« Donnez-leur vous-mêmes à manger. » (Luc 9.13)

Jésus voulait se retirer à l’écart avec ses disciples. Il alla dans le désert, mais les foules le suivirent. Patiemment, il leur parla du royaume de Dieu et il guérit les malades. Le soir, tous étaient fatigués et affamés – Jésus le premier, certainement. Les disciples lui suggérèrent donc de renvoyer les gens pour qu’ils aillent s’acheter des vivres dans les environs, mais Jésus leur fit cette réponse stupéfiante : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Comment ? Alors que des milliers de ventres criaient famine et que les disciples avaient à peine de quoi nourrir une seule personne ? L’unique solution humaine était d’aller acheter des vivres, mais la petite bourse des disciples était certainement très insuffisante pour se procurer une telle montagne de nourriture.

Parfois, mon âme est désertique, elle aussi. Je suis à bout de forces. Je sais qu’autour de moi, des foules de gens ont d’immenses besoins, mais cela me dépasse. Après tout, qu’ils aillent se nourrir eux-mêmes ! Il me reste tout juste assez pour moi !

Et pourtant, Jésus me dit : « Donne-leur à manger. » Mais comment faire ? Je ne peux pas porter tous les problèmes du monde sur mes fragiles épaules ! Ma bourse est vite à sec, mon énergie aussi…

La seule solution est de laisser Jésus couler en moi, déverser son « pain de vie » et son « eau vive » à travers moi. « Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle », a dit Jésus à la femme samaritaine (Jean 4.14). Notons que l’aide que nous apporterons aux autres ne sera pas forcément matérielle. « Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne », a dit Pierre au boiteux du temple (Actes 3.6). Il peut s’agir d’une parole encourageante, d’un geste d’amitié, de prières en faveur de ceux que Dieu nous met à cœur, d’une présence réconfortante, etc. Si nous nous laissons guider par le Saint-Esprit, il multipliera chaque mot et chaque acte, grand ou petit. De même que Jésus a rassasié miraculeusement des milliers de personnes avec quelques bribes de nourriture, qui sait quelles répercussions auront nos offrandes et notre témoignage ?

Ma prière de ce jour

Seigneur, tu sais que parfois, je n’en peux plus et j’ai envie de me renfermer sur moi-même, mais tu me demandes d’ouvrir mon cœur et mes bras. Je te prie de déverser des fleuves d’eau vive sur les autres à travers moi. J’ai conscience de mon insuffisance et de mes limites, mais mes yeux sont fixés sur toi, sur ta puissance, sur ta compassion infinie. C’est en toi seul que je me confie. Amen.

Aline Neuhauser

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire