Les pierres qui drainent

Sommaire
Les pierres qui drainent

Bonjour Mon ami(e),

“Précipités sur les pierres d’une fosse” (Ésaïe14.19).

L’une des façons de drainer un sol très humide, c’est de creuser une fosse assez profonde, que l’on remplit de grosses pierres. Par le moyen de drains faits sur le terrain, l’eau s’écoule vers cette fosse et de là, s’enfonce dans les couches plus sablonneuses qui se trouvent sous le sol végétal. Cette fosse porte le nom de puisard.

J’ai du refaire le drain qui était autour d’un mur de ma maison. Il se trouve que ce drain avait été mal réalisé. Il n’y avait pas de pierres au fond du drain, mais seulement du gravier mélangé à de la terre. Pour que le drain fonctionne, il faut de belles pierres entassées les unes sur les autres et les unes à côté des autres, sur toute la longueur du drain. Ces pierres permettent à l’eau de ruissellement de s’écouler facilement, et ainsi suppriment les excès d’humidité, nuisibles aussi bien aux constructions qu’aux cultures. Grâce au drainage, les fondations d’une maison sont protégées, et des terrains incultes deviennent cultivables. Au début du XXème siècle, les terres achetées par les premiers migrants juifs sur la terre de leurs ancêtres, étaient marécageuses. Ils purent les rendre cultivables grâce à de grands travaux de drainage.

Bien que l’eau soit indispensable à l’irrigation des terres, si ces terres ne sont pas suffisamment filtrantes, l’eau en excès fait de ces terres des marécages inexploitables. Le drainage va permettre de rendre ces sols boueux en terrains agricoles. Les pierres qui servent à drainer ces marécages deviennent une source de bénédiction pour ces terres.
Ces pierres pourraient nous dire : “Assemblez-vous, devenez des canaux éliminant tous ces excès qui rendent certains sols marécageux”.
Dans notre société, où la fange envahit non seulement certains quartiers, mais également de nombreuses vies, n’avons-nous pas un rôle d’assainissement à jouer ?

Ce rôle ne pourra s’effectuer que si l’ensemble des pierres vivantes se rapprochent les unes des autres, constituent des réseaux, et canalisent les excès vers ces puits remplis de pierres filtrantes. Les pierres, en surface, ne peuvent pas remplir ce travail, elles doivent être placées dans les drains et donc cachées aux yeux de celui qui regarde le terrain. Leur rôle est très important, mais il est caché ! En tant que pierres vivantes, notre travail d’assainissement peut nous conduire à mourir à nous-mêmes, à marcher dans l’humilité, à ne pas être vus, mais qu’importe ! L’essentiel n’est-il pas que l’œuvre de Dieu prospère là où il n’y a que boue et marécages ?

Ma prière en ce jour :

Seigneur, que je sois proche de mes frères et sœurs, pour qu’ensemble nous formions un réseau d’assainissement là où tu nous as placés. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire