L’œil est la lampe du corps

Sommaire
L’œil est la lampe du corps

Bonjour Mon ami(e),

“L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !” (Matthieu 6.22/23).

Que veut nous dire Jésus ?
Pour le comprendre, c’est tout simple. Fermez vos yeux et tout devient obscur. Ceux qui sont malvoyants, vivent cette réalité au quotidien. Ouvrez les yeux et ils vous éclairent sur votre environnement. Jésus veut donc nous rappeler que nos yeux sont le centre de la perception de la lumière, et lorsqu’ils sont en bon état ils nous guident dans nos mouvements.
Il est évident que Jésus voulait attirer notre attention sur des réalités spirituelles à partir de cette évidence physique. Notre vie spirituelle est guidée par notre capacité à voir clairement la lumière céleste. C’est ce que l’apôtre Paul indique lorsqu’il parle du ministère que Dieu lui a confié : “Je t’envoie (au milieu des païens), afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière” (Actes 26.18).
Tous les païens n’étaient pas physiquement aveugles, mais spirituellement ils l’étaient. Leurs yeux spirituels avaient besoin de s’ouvrir pour percevoir la lumière de l’Évangile.

Cependant il convient que non seulement les yeux soient ouverts pour y voir, mais il faut qu’ils fonctionnent correctement. Voilà pourquoi Jésus parle d’un œil en bon état (littéralement : simple). En effet si nos yeux dysfonctionnent et ne convergent pas sur un seul point (simple), il y a formation d’images floues, superposées ; corrigées par des lunettes, elles deviennent simples et donc bien perçues.
De même il est essentiel d’avoir une vision spirituelle simple (pas simpliste), pour avoir une démarche assurée. Notre vision devient double (contraire de simple) lorsque nos deux yeux ne regardent pas dans la même direction. De même si nous regardons à Dieu et à d’autres sources d’intérêt, notre vision spirituelle sera altérée.

L’exemple le plus significatif est celui de Balaam. Il avait une vision double. Il est mentionné comme étant : “un homme ayant un œil ouvert, ayant la vision de Dieu” (Nombres 24.3/4), mais qui regardait aussi “au salaire” que lui proposait Balak (2 Pierre 2.15). Sa vision était tellement déformée qu’il ne voyait pas l’ange de l’Éternel qui lui barrait la route, alors que son ânesse le voyait (Nombres 23.27/31). Lorsque notre vision n’est pas simple, nous devenons aveugles à la révélation divine.

Dieu cherche des croyants ayant un cœur simple, sans orgueil ; sans être partagés entre les choses d’en haut et celles d’en bas ; qui mettent toute leur énergie et amour à servir leur maitre.

Ma décision en ce jour :

Je décide Seigneur, de porter mes regards sur toi, et uniquement sur toi, pour que ma vision spirituelle soit nette et que ma marche chrétienne soit assurée.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire