Plonger nos regards dans la Parole

Sommaire
Plonger nos regards dans la Parole

Bonjour Mon ami(e),

“Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité” (Jacques 1.25).

L’expression verbale “plonger ses regards”, signifie considérer attentivement, examiner avec soin. C’est donc sonder avec soin les Écritures. Il ne saurait être question d’une lecture superficielle des Écritures, mais d’une recherche sérieuse et approfondie du sens du texte, selon l’analogie du contexte général de la Bible. Il faut partir du principe élémentaire que la Bible s’explique par la Bible.
Extraire un verset de la Bible, le sortir de son contexte, est à l’opposé de ce que recommande l’apôtre Jacques.

Avant d’employer cette expression “plonger ses regards”, Jacques utilise une image pour parler de la Parole, celle du miroir. Plonger nos regards dans la Parole, ce n’est pas seulement acquérir une connaissance intellectuelle du texte, c’est permettre à ce texte de nous sonder à nous mêmes. La Parole me permet de me voir tel que Dieu me voit, et elle me permet de voir ce que Dieu désire voir en moi. Lorsqu’elle me révèle ce que je suis, ce n’est pas pour me culpabiliser, mais pour m’encourager à ressembler à Christ le modèle parfait.
En effet, la loi parfaite de Dieu est une loi de liberté. La Parole ne saurait être aliénante, au contraire elle est libératrice.

C’est en plongeant leurs regards vers cette loi de liberté, que les réformateurs (quoique imparfaits), ont découvert que le salut est gratuit, il est le don de Dieu offert à tous ceux qui croient au sacrifice parfait de Christ. En plongeant leurs regards dans la Parole, ils ont pu proclamer avec force : “Le juste vivra par la foi” ; quelle merveilleuse libération ! C’est en plongeant leurs regards dans la Parole, que Evan Roberts au Pays de Galles, Charles Fox Parham et William Joseph Seymour aux États Unis, revécurent la Pentecôte avec la manifestation des dons du Saint-Esprit.
Sonder les Écritures, c’est accepter de se remettre en cause, remettre en cause nos habitudes et nos traditions pour entrer dans les œuvres que Dieu a préparées pour nous.

Plonger nos regards dans la Parole, c’est y rechercher celui qui en est la source, le centre, le cœur. Les religieux du temps de Jésus sondaient les Écritures, mais ils refusaient de voir en Jésus le Messie annoncé : “Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. et vous ne voulez pas venir à moi” (Jean 5.39/40).
En plongeant vos regards dans les Écritures, ne cherchez pas des règlements, des rites, des ordonnances, des pratiques religieuses, non, cherchez le Christ !

Un conseil pour ce jour :

Ne vous contentez pas d’une lecture superficielle de la Bible, cherchez-y avant tout la personne de Christ, laissez-vous réformer par elle pour entrer dans les projets de Dieu pour vous.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire