Qui nous enseignera la justice ?

Sommaire
Qui nous enseignera la justice ?

Bonjour Mon ami(e),

“Apprenez à faire le bien, recherchez la justice… ” (Ésaïe 1.17).

Le prophète Ésaïe nous invite à rechercher et à apprendre. Il y a donc une voie sur laquelle nous pouvons découvrir la justice et l’apprendre. Mais quelle est donc cette voie ?
 L’apôtre Paul nous indique que l’école où nous pouvons apprendre la justice se trouve dans l’Ecriture : “Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice” (2 Timothée 3.16).
Il existe, dans tous les pays, des écoles de la magistrature où l’on forme des juges. Or, le croyant est appelé à devenir un expert en justice divine, et pour cela, Dieu l’invite à s’inscrire au cours supérieur de justice qu’il nous donne dans sa Parole. La Bible est le livre par lequel Dieu veut nous apprendre la justice parfaite, celle dont il est le Maître par excellence. Pour s’inscrire à ce cours nul besoin d’avoir une montagne de diplômes, de payer des droits d’inscription exorbitants… Non, la seule condition est précisée dans ce texte : “La grâce…nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété” (Tite 2.12).
Le pédagogue qui nous enseigne la justice s’appelle : “la grâce” ! La grâce, est la condition indispensable, nécessaire et suffisante pour être enseigné dans la justice.

Pourquoi l’apôtre Paul est-il devenu un expert pour nous expliquer ce qu’est la justice divine ? Parce qu’il a été au bénéfice de la grâce divine. Lui, le violent, le persécuteur des chrétiens, a croisé sur la route de Damas le Seigneur Jésus-Christ qui lui a fait grâce. Ayant été au bénéfice de cette grâce il a pu apprendre toute la grandeur, la profondeur, la largeur de la justice de Dieu. Voulez-vous devenir un expert en justice divine ? Alors commencez par pénétrer dans la réalité de la grâce, et abandonnez le légalisme religieux.

L’une des conditions pour être enseignable, c’est l’humilité. Le psalmiste écrit : “Il conduit les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles sa voie” (Psaume 25.9). La grâce abonde là où règne l’humilité. Par contre là où règne la suffisance, l’orgueil, la satisfaction de soi-même, la confiance en nos propres mérites, on ne peut comprendre la justice divine. Avec douze disciples issus du milieu des gens humbles du peuple juif, Jésus a formé les premiers messagers de la justice divine. Leur cœur humble était enseignable à l’opposé du cœur orgueilleux de la plupart des chefs religieux de ce temps-là.

Ma prière en ce jour :

Père, aide-moi à marcher, à l’exemple de Jésus, dans l’humilié, afin d’apprendre les leçons de justice que tu veux me donner. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire