Regard chargé d’amour !

Sommaire
Regard chargé d’amour !

Bonjour Mon ami(e),

“Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose, va… Puis viens et suis-moi”. (Marc 10.21)

L’homme sur qui le regard de Jésus vient de se porter est à la recherche de réponses sur la vie éternelle. Cet homme portait un regard très satisfait sur sa propre vie : Il pensait avoir tout fait bien, même très bien !

Mais qu’en est-il du regard de Jésus ? Le regard de Jésus est accompagné d’un profond sentiment d’amour. Mais quel est le sens profond de cet amour ? L’aime-t-il parce que l’homme est profondément religieux, observateur de la loi ? L’aime-t-il parce que cet homme semble sincèrement préoccupé par une question importante ? Jésus aime-t-il l’empressement de cet homme, sa recherche de la vraie vie … ? Jésus perçoit-il quelle domination l’argent exerce sur cet homme et l’aime-t-il d’une pitié sincère et profonde, se rendant compte que le piège de la richesse va l’éloigner d’une destinée glorieuse ? Il se peut que Jésus l’aime pour toutes ces choses à la fois.
Il nous est difficile de le dire avec précision, mais qu’importe : Le regard de Jésus est absent de jugement, de dureté, de sévérité, c’est un regard rempli d’amour.

Il me semble que derrière ce regard d’amour de Jésus il y a plus que de la sympathie ou même plus qu’une profonde estime, il y a l’attente d’un amour en retour, c’est à dire l’espérance que l’amour pour suivre Jésus sera plus grand que l’amour pour les richesses. Le regard d’amour de Jésus est un appel adressé à cet homme afin que l’amour pour Dieu aille au-delà de l’observation de préceptes. Jusque là, l’amour de cet homme pour Dieu se traduisait dans le faire. Le regard d’amour de Jésus l’invite à abandonner le “faire” pour entrer dans “l’être” : Sois mon disciple, suis-moi !

Mais voilà, même si le regard de Jésus était chargé d’amour, cet homme porte ses regards sur ses grandes richesses, sur sa fortune, et l’attrait des richesses est plus fort que l’appel à suivre Jésus. Il va faire le triste choix de ne pas répondre à l’amour du Seigneur. Cet homme est à l’opposé du Comte Zinzendorf lequel naquit en 1700 dans l’opulence d’une famille noble. Lors de la visite d’un musée, ses yeux tombèrent sur un tableau : “Voici l’homme”, de Domenico Feti, qui représentait Christ souffrant sous la couronne d’épines. Il y avait une inscription sous le tableau : “Tout ceci, je l’ai fait pour toi. Et toi, que fais-tu pour moi ?” Le regard chargé d’amour de Jésus, que représentait ce tableau bouleversa ce comte. Il décida de fonder une société missionnaire. Il a mis tous ses biens au service de la mission.

Une question pour ce jour :

Avez-vous déjà senti ce regard chargé d’amour de Jésus sur votre vie ? Son regard vous a-t-il bouleversé au point de considérer qu’à un tel amour vous ne pouviez que décider de le suivre ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire