Regardez les oiseaux du ciel !

Sommaire
Regardez les oiseaux du ciel !

Bonjour Mon ami(e),

“Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? ” (Matthieu 6.26).

Ce texte m’a fortement interpellé un dimanche après-midi lors d’une réunion évangélique. J’avais alors dix-huit ans. À cette époque le service national était obligatoire. Ceux qui voulaient obtenir un sursis pour cause d’études devaient effectuer les week-ends quelques exercices de préparation militaire.
Là où j’habitais la préparation se faisait tous les dimanches matins à l’heure du culte.
Je me trouvais face à un choix difficile : soit pour avoir le sursis je faisais la préparation et je me privais de tous les cultes pendant l’année scolaire, soit j’allais aux cultes et perdais la possibilité d’avoir le sursis ! Le premier dimanche d’octobre je suis donc allé à la préparation militaire, désirant avoir le sursis. L’après-midi j’étais dans cette fameuse réunion où le pasteur lut ce verset. Il invitait chacun à faire le choix de placer Dieu en premier. Ce fut comme si Dieu me parlait et me disait : “peux-tu me faire confiance pour ton sursis, regarde les oiseaux du ciel, je m’occupe d’eux” !

Je décidai de faire confiance à Dieu en mettant comme priorité de lui offrir ce culte des dimanches matins. Plusieurs de mes amis m’ont considéré comme fou, illuminé, fanatique, mais j’étais dans une paix profonde.
Quelques mois plus tard, lors du dernier trimestre une loi fut votée au Parlement stipulant : “Tous ceux qui sont engagés dans des études peuvent obtenir un sursis, même s’ils n’ont pas fait de préparation militaire. Une demande écrite, avec preuves de scolarisation, suffit.” Bilan de tout cela : je n’avais pas raté un seul autre culte, et j’obtins tout de même mon sursis !

Parfois nous regardons à toutes sortes de problèmes qui nous accablent, nous nous inquiétons pour le lendemain, nous oublions de mettre Dieu en premier, et nous ne pouvons pas expérimenter la vérité de cette parole de Christ qui termine la parabole des oiseaux du ciel par ces mots : “Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par-dessus.” (Matthieu 6.33)
Face à nos soucis nous pouvons soit développer de l’inquiétude, soit de l’insouciance. L’inquiétude naît de l’absence de confiance en Dieu, l’insouciance est l’oubli de Dieu. Nous qui croyons en ce Dieu qui nous aime, même si parfois c’est difficile, apprenons à lui faire confiance.
De cette confiance découle la paix et le calme dans les épreuves, la force de rester serein aux jours sombres, le détachement des besoins superflus, la certitude que je ne serai pas abandonné(e), car mon Père céleste veille sur moi.

Une prière pour aujourd’hui :

Merci Seigneur pour ta promesse de veiller sur moi. Aide-moi à surmonter mes inquiétudes, et à vivre en plaçant les priorités où tu le souhaites. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire