Regards divins divergents

Sommaire
Regards divins divergents

Bonjour Mon ami(e),

“Dieu porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande ; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande.” (Genèse 4.4)

Alors que Caïn et Abel viennent d’offrir à Dieu un sacrifice, le regard de Dieu sur leur offrande est différent. Dieu serait-il injuste ? Nous pouvons répondre sans hésiter : Dieu est juste ! Alors, pourquoi en est-il ainsi ? Parce que au-delà du geste, Dieu voit au cœur. Il voit dans le cœur d’Abel une disposition qui fait défaut chez Caïn. Cette disposition chez Abel nous est précisée dans la Bible : “C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn.” (Hébreux 11.4)

Il y avait chez Abel une dimension de foi totalement absente chez Caïn. “Or, sans la foi il est impossible de lui être agréable” (Hébreux 11.6)
Dieu a vu la foi dans le cœur d’Abel, et cela lui est agréable.

Dans de nombreux textes de la Bible nous voyons que Dieu regarde avec bienveillance ceux qui ont la foi en son amour, en ses promesses, en sa fidélité, en sa puissance, en sa justice. Tous ceux qui ont été secourus, délivrés, sauvés, guéris et bénis par lui, l’ont été sur la base de la foi et non par la valeur de leur propre justice. Parmi tant d’autres citons : “Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.” (Romains 4.22) “De même David exprime le bonheur de l’homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres.” (Romains 4.6)

L’erreur de Caïn fut de croire que le fruit de son travail lui accorderait les faveurs de Dieu. Mais il n’en fut rien. C’est sur le principe de la foi que l’offrande d’Abel fut agréée.

Ce que Dieu désire voir dans nos cœurs, c’est la foi. Jésus a vu la foi dans le cœur du centenier romain (Matthieu 8.5), il a vu la foi dans le cœur de la femme cananéenne (Matthieu 15.21), et dans le cœur de bien d’autres ; à chaque fois la bénédiction divine s’est manifestée. Dieu trouvera-t-il cette foi dans nos cœurs ?

Ce texte, sur Caïn et Abel, nous montre que le regard de Caïn sur son frère va devenir un regard de jalousie et de haine. Ceci nous interpelle sur le regard que nous portons sur les autres lorsqu’ils sont bénis.
Quel regard portez-vous sur le succès, la réussite, le bonheur des autres ? La Bible nous montre comment Saül, étant jaloux du succès de David, va vouloir tuer David (1 Samuel 18.8).

Gardons-nous de porter un regard d’envie sur le succès des autres, et apprenons à nous réjouir de la bénédiction qu’ils vivent.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, toi qui regardes au cœur, ce que tu y cherches, c’est la foi. Avec les disciples je formule cette prière : “Augmente ma foi”.
D’autre part, que ton regard bienveillant sur les autres, me remplisse d’une joie profonde. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire