Vous avez dit : secte ?

Sommaire
Vous avez dit : secte ?

Bonjour Mon ami(e),

“Il y aura de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses” (2 Pierre 2.1).

L’Écriture nous parle de sectes pernicieuses. Le mot “secte” est chargé d’une connotation péjorative et même parfois d’une certaine dangerosité. C’est un mot qui fait peur, d’ailleurs il est souvent employé dans le but de faire peur, par ceux qui occupent une position reconnue. Dans leur bouche le mot secte est utilisé pour dire : «Nous ne sommes pas une secte, ceux qui pensent autrement le sont et présentent un réel danger».

Ce mot est employé pour stigmatiser l’autre, pour le désigner comme dangereux ou toxique. Voici une citation du journaliste Jean-François Kahn : “En fait, toute religion est une secte qui a réussi à s’implanter. On donne d’ailleurs le nom de secte à toute Église non officielle qui concurrence les Églises officielles” (Extrait de Dictionnaire incorrect de Jean-François Kahn).

En fait, le mot secte désigne l’émergence d’un courant de pensée nouveau au sein d’un groupe donné. L’émergence de ces courants nouveaux peut se faire aussi bien dans les domaines de la philosophie, de la croyance, de l’art, de la politique, de l’économie, de la médecine, de la science… C’est le propre de l’homme d’être créatif, et de proposer continuellement de nouvelles pistes.

Par exemple dans le domaine médical, en s’éloignant du concept de la génération spontanée, admise à l’époque au sein du corps médical, Louis Pasteur nous fait entrer dans la découverte des microbes, des bactéries et donc des vaccins.
Dans le domaine religieux, en se séparant du polythéisme Chaldéen pour aller vers le monothéisme, Abraham met en place une nouvelle secte, celle des monothéistes. Le tronc polythéiste n’a jamais disparu pour autant. Au sein même de ce monothéisme, le judaïsme est né, avec diverses sectes qui ont marqué son histoire. Certaines sont mentionnées dans les Évangiles : Les saducéens, les pharisiens, les zélotes…

Par son enseignement, Jésus, tout en accomplissant la loi, donne un nouvel éclairage à cette même loi. Il introduit donc une nouvelle secte qui sera appelée après sa mort et sa résurrection, la secte des Nazaréens : “Nous avons trouvé cet homme (l’apôtre Paul), qui est une peste, qui excite des divisions parmi les juifs du monde, qui est le chef de la secte des Nazaréens” (Actes 24.5). Il est important de noter que le mot secte est utilisé non par ceux qui suivent la vision nouvelle des choses, mais d’une manière péjorative par ceux qui sont dans le conservatisme. Rien n’a changé depuis !

Ce qui vient d’être dit ne signifie pas que toutes les séparations d’un tronc déjà existant sont bonnes. Cependant il existe des moyens d’identifier ce qui est pernicieux de ce qui ne l’est pas.

Ma prière en ce jour :

A l’heure où les enseignants de la Bible, parfois auto-proclamés, sont de plus en plus nombreux, donne-moi Seigneur de savoir discerner ce qui peut être pernicieux ou pas. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire