Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

La confession de foi des nouveaux convertis (suite)

Sommaire
La confession de foi des nouveaux convertis (suite)

Bonjour Mon ami(e),

Combien il est déraisonnable et injuste d’examiner un nouveau converti comme un avocat cherchant à embarrasser un témoin suspect. Soyez plutôt comme le médecin fidèle, cherchant avec sollicitude à connaître le véritable état de son patient, et l’amenant par des questions et des suggestions à manifester comment il se porte. Si vous posez vos questions convenablement, vous trouverez toujours chez les vrais convertis une conscience claire sur ces points fondamentaux : autorité divine des Écritures, la nécessité de l’influence du Saint-Esprit, la divinité de Christ, la doctrine de la corruption totale et de la régénération, la nécessité de l’expiation, la justification par la foi, la juste punition éternelle des méchants. Si vous les interrogez de manière à être compris, vous trouverez que ces points font partie de leur expérience personnelle.

Combien de personnes connues pour espérer être au Seigneur n’osent pas confesser leur foi, de peur de se tromper. Dans de pareils cas je trancherais toujours la question. Une espérance qui ne veut pas s’avouer est évidemment pire que point d’espérance. Plus vite elle est arrachée, mieux cela vaut. Un homme doit-il espérer qu’il aime Dieu et cependant ne pas obéir à Jésus-Christ ? Quelle inconséquence ! Il vaut mieux en finir tout de suite avec une telle espérance.

Quelquefois des personnes qui se disent converties, s’excusent de ne pas se joindre à l’église, en prétextant qu’elles peuvent trouver satisfaction dans la piété sans cela. Cette déclaration est toujours sujette à caution. J’aurais l’oeil sur de telles personnes. Il est presque certain qu’elles n’ont pas de piété. D’ordinaire, si une personne ne désire pas s’associer au peuple de Dieu, c’est que son fond est corrompu. Elle ne veut pas prendre la responsabilité d’une profession publique de sa piété. Elle a le sentiment secret qu’elle est ainsi plus libre, et peut retourner de temps en temps dans le monde, s’il lui plaît, sans encourir le reproche d’instabilité ou d’hypocrisie. Vouloir jouir des bienfaits de la piété sans obéir à Jésus-Christ ! Qui ne voit que cela est faux ? On oublie que l’essence même de la piété, c’est d’obéir à Jésus-Christ.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

Vous aimeriez acheter le livre de Jérémy Sourdril "365 jours au coeur du monde" ? C'est possible en cliquant sur ce lien

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.