Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Les espérances des nouveaux convertis (suite)

Sommaire
Les espérances des nouveaux convertis (suite)

Bonjour Mon ami(e),

Il y a des gens qui, de nature, sont désagréables et peu attrayants. Il est particulièrement important de les les traiter avec clairvoyance et fermeté, quand ils commencent à manifester leur espoir d’être à Christ. Si l’oeuvre qui s’opère en eux n’est pas complète dès le début, ils seront beaucoup moins utiles et heureux qu’ils ne l’auraient été, si la sonde avait été profondément et adroitement portée dans leur coeur. Si vous encouragez ces âmes, si vous ne les sondez pas jusqu’à ce qu’elles soient brisées et humiliées, leurs vilains traits de caractère ne disparaîtront pas. Ils surgiront toujours, au grand préjudice de la paix personnelle, et de l’influence et de l’utilité de ces chrétiens.

Mettez à profit les circonstances spéciales dans lesquelles se trouvent les personnes au caractère difficile, pour qu’ils soient façonnés comme par une véritable refonte. N’épargnez, dans ce cas, ni enfant, ni frère, ni mari, ni femme. Que ce soit une oeuvre complète. S’ils espèrent être convertis, et s’il est manifeste qu’ils portent l’image de Christ, ils sont chrétiens. Mais, s’ils ne paraissent pas entièrement changés, dissipez leur espérance en les fouillant au moyen de la vérité qui juge les pensées du coeur, et laissez l’Esprit de Dieu faire plus profondément son oeuvre. Si l’image n’est pas encore parfaite, recommencez; humiliez-les jusqu’à ce qu’ils aient l’esprit d’un petit enfant, et qu’alors ils espèrent. À partir de ce moment, ils seront des chrétiens intègres et accomplis.

J’ai souvent vu des personnes, dont le caractère était des plus pervers et haïssables, être en peu de jours tellement transformées par ce procédé que c’étaient véritablement de nouvelles créatures. On aurait dit que l’oeuvre de toute une vie de croissance chrétienne avait été faite en un instant. Telle fut sans doute l’intention du Sauveur dans sa manière d’agir avec Pierre. Pierre s’était converti, mais il se laissa aller à l’orgueil spirituel, et il tomba. Après cela Jésus le subjugua en sondant par trois fois la profondeur de son affection pour son Maître. Dès lors, et pour le reste de sa vie, Pierre se montra un disciple fidèle et dévoué de Jésus-Christ.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

Vous aimeriez acheter le livre de Jérémy Sourdril "365 jours au coeur du monde" ? C'est possible en cliquant sur ce lien

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.